Summer League

Summer League de Las Vegas – récapitulatif du jour 9 : Glen Rice jr et Otto Porter mettent le feu au gymnase

Après les matches pour du beurre du jour 8, on allait enfin assister à de la vraie compétition avec les quarts de finale. Quelques belles affiches en perspective avec entre autres les Hornets du bagarreur PJ Hairston qui affrontaient les Knicks de Tim Hardaway jr, ou encore les Wizards du duo infernal Rice/Porter qui rencontraient les Spurs.

Charlotte Hornets – New York Knicks : (82 – 79)

Ce sont bien les Charlotte Hornets qui iront en demi-finale de cette Summer League de Las Vegas. Steve Clifford avait laissé les rênes à son assistant, Patrick Ewing, et il n’aura pas à être déçu par ses joueurs qui ont dominé cette rencontre du début à la fin même s’ils se sont faits un peu peur en laissant les Knicks recoller dans la dernière minute. Les Hornets ont proposé un jeu sérieux et basé sur une défense appliquée et rigoureuse. En attaque, P.J. Hairston n’a pas vraiment réussi à faire admirer sa très belle qualité de shoot mais plante tout de même 15 points (à 5/12) avec 4 rebonds et 1 interception. Sous les cercles, Noah Vonleh a fait son chantier dans son coin en ramassant 10 rebonds dont 5 offensif et en marquant 12 points. Enfin, l’ailier Justin Brownlee a joué les croqueurs mais finit le match à 16 unités ce qui a bien aidé les jeunes frelons d’un point de vue offensif.

En face, Tim Hardaway jr a eu beau tout tenté et finir le match avec 27 points à 9/20 au tir, les Knicks ont trop mal attaqué dans l’ensemble pour pouvoir espérer accéder aux demi-finales. Shane Larkin s’est beaucoup battu (7 rebonds, 3 passes décisives et 3 interceptions) mais il a aussi abondamment croqué en shootant à 5/14 pour 16 points au final. A leurs côtés, le rookie Cleanthony Early a, encore une fois, montré son potentiel d’ailier très athlétique et agressif autour du panier avec un bon double double (15 points et 10 rebonds). Derek Fisher a donc de bonnes choses à retenir de ces matchs d’été, il va pouvoir désormais travailler à mettre en place les nouveau Knicks.

Atlanta Hawks – Houston Rockets : (71 – 78)

Emmenés par un Donatas Motiejunas en pleine forme (19 points et 13 rebonds), les Rockets se sont qualifiés pour les demi-finales de cette Summer League de Las Vegas au terme d’un match serré mais plutôt bien maîtrisé par les Texans. A ses côtés, le duo d’arrières Isaiah Canaan et Nick Johson a beaucoup arrosé (8/23 au tir à eux deux pour 22 points) et a été très actif dans tous les secteurs : 5 passes décisives et 3 interceptions pour Canaan, 7 rebonds et 1 interception pour Johnson. Houston a également pu compter sur la bonne contribution d’Andre Dawkins en sortie de banc avec 12 points dont un 3/5 derrière l’arc. Ces jeunes Rockets sont pleins de promesses et c’est une bonne nouvelle car Kevin Mchale pourrait bien avoir besoin de quelques uns d’entre eux afin de compléter son roster en vue de la saison prochaine.

Chez les Hawks, ce sont les trois mêmes que d’habitude qui ont fait le boulot. Mike Muscala envoie 16 points, 7 rebonds, 2 passes décisives et un contre. Adreian Payne a joué les croqueurs avec 11 points à seulement 4/15 mais son activité est intéressante (9 rebonds, 2 passes décisives et  1 interception) et sinon, Dennis Schroeder a encore été le patron des faucons avec 16 points, 4 passes décisives, 7 rebonds et 2 interception en 34 minutes. Ce trio a reçu une belle aide de la part de Casey Prather (13 points, 5 rebonds) mais tout cela n’aura pas été suffisant car les hawks ont trop mal shooté (mois de 35%) et pas assez bien défendu dans les moments clé du match.

Sacramento Kings – Chicago Bulls : (90 – 61)

Privés de Doug McDermott, les Bulls n’ont quasiment pas tenu la comparaison face à un effectif des Kings vraiment très fourni. Le suspense n’aura vraiment duré que 5 minutes, après lesquelles le score était encore à égalité (11-11), avant que Sacramento ne mette la main sur le match et ne s’offre déjà une avance confortable à la mi temps (42-29). Le troisième quart temps ne faisait que confirmer la tendance, les Kings augmentant leur écart. Seul un bel effort de Tony Snell (13 points dans la période) parvenait à entretenir un semblant de compétition, puisque les Bulls revenaient à un moment à 7 points. Mais Sacramento passait un 13-4 dans les 3 premières minutes du dernier quart pour se mettre au chaud et s’adjuger une place en demi finale.

Les Kings ont surtout brillé collectivement dans cette rencontre, avec 7 joueurs à 7 points ou plus, et deux meilleurs scoreurs à égalité avec 11 points chacun, en la personne de Ben McLemore et MarShon Brooks. La qualité de jeu et l’efficacité ont donc primé du coté de Sacto, contrairement à Chicago où à part Tony Snell (20 points), et Lazeric Jones (12 points, et 6 passes décisives), personne n’a su apporter suffisamment pour faire pencher la balance. Avec un maigre 30% de réussite, et un miteux 5/20 à 3 points, les Bulls n’avaient pas la moindre chance de gagner cette nuit.

San Antonio Spurs – Washington Wizards : (94 – 95) 3OT

Après un premier quart temps disputé qui annonçait de belles choses (21-20), San Antonio créait le premier écart conséquent du match dans le deuxième quart temps, et menait de 10 points à la mi temps (49-39) grâce à un Austin Daye déjà bien chaud (14 points à la mi temps). Washington revenait des vestiaires le couteau entre les dents, et passait un 20-6 d’entrée pour reprendre le siège du conducteur, les joueurs de la capitale menaient de 2 points après trois quart temps. Le dernier quart sera longtemps une partie de ping pong jusqu’à ce que Glen Rice jr ne pense donner la victoire aux siens à une minute de la fin (81-76). C’était sans compter sur un and one acrobatique de Bryce Cotton suivi d’un panier sur contre attaque de Vander Blue qui égalisait. Daye avait même le tir de la gagne mais perdait le ballon en route, on partait pour une prolongation.

Et là encore les Wizards prenaient le meilleur en menant de 3 points à une minute de la fin. Ils offraient néanmoins par la suite 4 lancers francs à Austin Daye qui n’en convertissait que 3, suffisant pour recoller au score. Rice perdait la balle sur la dernière tentative, deuxième prolongation. Et cette fois-ci les Spurs prenaient le meilleur grâce à une bonne défense 4 lancers francs consécutifs d’Austin Daye (88-84), Glen Rice jr réduisait le score sur un énorme trois point, avant que le discret mais précieux Kyle Anderson ne redonne de l’air aux siens sur un petit jump shot. Sur la tentative de la dernière chance, Washington exécutait parfaitement son plan de jeu pour trouver Rice ouvert dans le coin, l’arrière envoyait un trois à la sirène qui faisait se lever les rares spectateurs restés dans les gradins, on allait du même coup vers encore deux minutes supplémentaires. Deux minutes au cours desquelles les Wiz’ ont finalement fait la différence, mais grâce à l’autre larron de la doublette magique. Otto Porter scorait en effet les 5 points de son équipe sur la période, et permettait aux siens de l’emporter, après que San Antonio ne bafouille la dernière possession et ne laisse filer la victoire.

Les boxscores sont sans surprises bien garnies, chez les perdants Austin Daye a montré qu’il avait du jeu, le manque de taille adverse lui a permis de jouer le plus souvent à l’intérieur, il termine avec 27 à 8/18 et 10/12 aux lancers francs, plus 7 rebonds. A coté de lui on peut citer les performances de Bryce Cotton, joueur prometteur qui plante 16 points, 4 rebonds, et 6 passes décisives, de Vander Blue avec 13 points, 4 rebonds, et 5 passes décisives, ou de Jeff Ayres qui finit avec 8 points mais 14 rebonds.

Du coté de Washington enfin, on en a que pour la paire Rice/Porter. Le premier était complètement en feu tout le long du match, scorant de toutes les manières possibles et imaginables avec un degré de difficulté monstrueux. Ainsi le spectatulaire Glen Rice jr termine avec 36 points (un record dans la Summer League de cette année pour l’instant) à 11/21, et 6/10 à 3 points, avec en plus 11 rebonds et 4 interceptions. Otto Porter a parfaitement relayé son compagnon de chantier avec 27 points à 10/22, et 5 rebonds. Ses 5 points consécutifs dans la troisième prolongation ont donné la victoire à Washington. On peut citer aussi pour les Sorciers la sortie intéressante de l’allemand Daniel Theis qui poste 10 points, 6 rebonds, et 5 contres.

Après toutes ces émotions, on a enfin le programme des demi finales, qui auront lieu Dimanche soir. Les Hornets ouvriront le bal face aux Rockets à minuit, et les Kings rencontreront ensuite les Wizards à 2h00 pour une place en finale.

Source Image : USA Today

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top