Lakers

LeBron James a longtemps considéré les Sixers et les Rockets avant de faire son choix : attention aux regrets…

LeBron James

Jojo Embiid et James Harden peuvent être déçus, ils ont failli ramener le King dans leur roster.

Source image : Youtube

Annoncé sur le départ après un nouveau revers en finale sous les couleurs des Cleveland Cavaliers, LeBron James a décidé de donner un nouvel élan à sa carrière. Intouchable dans son royaume de l’Ohio, le King est sorti de la fameuse « zone de confort » si chère à Kevin Durant, pour rejoindre les Los Angeles Lakers. Convaincu par le projet de Magic Johnson, le natif d’Akron a aussi fait des malheureux en signant en faveur de la franchise californienne. En effet, Philadelphie et Houston ont longtemps été dans la course pour le recruter. Finalement, les Rockets devront se contenter de Melo, un autre membre du Banana Boat c’est déjà ça…

Suite à la claque reçue en juin dernier face aux Warriors lors des Finales NBA, il était difficile d’imaginer LeBron James poursuivre l’aventure avec les Cavaliers. Sur le terrain l’équipe était bien loin de celle avec qui le King avait réussi à triompher en 2016. Ajoutez à cela, une relation glaciale avec le propriétaire de la franchise, Dan Gilbert. Finalement, c’est presque sans surprise que LeBron a pris la décision de quitter une seconde fois, la franchise de son cœur. Free-agent après avoir opt-out son option joueur, trois grandes destination se présentaient à lui : les Rockets, les Sixers et les Lakers. D’après un rapport de Rachel Nichols d’ESPN, James a longtemps pris en considération les deux premières opportunités. En effet, les deux franchises possèdent déjà une base solide mêlant joueurs confirmés, All-Stars et potentiels sur l’avenir. De quoi construire à court terme. En mai dernier, les Rockets ont chuté en 7 matchs face au futurs champion en Finale de Conférence Ouest, tandis que les Sixers ont buté sur les Celtics en demie à l’Ouest. Souvent évoqué avant même la fin de la saison régulière, la piste menant à Houston semblait tout à fait envisageable. Aux côtés de Chris Paul et potentiellement de Carmelo Anthony les trois compères du Banaboat, bien aidés par le MVP en titre James Harden, l’équipe aurait tout d’une superteam prétendante pour le titre. Stephen Curry et ses potes commençaient déjà à s’inquiéter. D’un autre côté, on connaissait l’attachement de LeBron à la Conférence Est. Joel Embiid a longtemps fait du lobbying sur les réseaux pour réclamer son arrivée à Philly. Avec LeBron James dans le roster, le projet du Process aurait pris une toute autre allure. Plus concrètement, des échanges ont eu lieu entre les représentants du numéro 23 et ceux de ces deux franchises. James lui même, s’est d’ailleurs confié à ce propos au micro d’ESPN.

« J’ai réfléchi après la saison, sur les avantages et les inconvénients de beaucoup d’équipes différentes, y compris les Cavs, y compris Philadelphie, y compris Houston et Los Angeles. Ce n’était pas aussi rapide que cela puisse paraître. Ce n’était pas le 9 juillet comme avant. Après avoir parlé à ma famille plus que quiconque, j’ai senti que c’était la prochaine étape de mon voyage. […] J’ai longtemps réfléchi aux possibilité de jouer avec Ben Simmons ou Joel Embiid, ou aux côtés de Chris Paul et de James Harden. »

Finalement, ce ne sera ni l’un ni l’autre. Le 2 juin dernier, le King a annoncé, via un tweet plutôt sobre de son agence de communication, qu’il allait jouer pour les Los Angeles Lakers. Un choix qui peut paraître intriguant à première vue car on pourrait se dire qu’il s’agit de la franchise de Kobe Bryant et James doit écrire sa propre Histoire. Néanmoins, ce choix à tout d’un nouveau défi. En s’engageant avec les Lakers il rejoint ainsi l’une de ses idoles d’enfance, Magic Johnson, et une franchise mythique. En signant un contrat de quatre ans, il s’engage à rejoindre une équipe qui n’a plus mis un pied en Playoffs depuis la saison 2013. Une éternité dans la cité des anges. Il rejoint également la même Conférence que ses rivaux de Golden State, qui sont parvenus à le battre deux fois consécutivement en Finales NBA. Dans un effectif à l’allure de délicieux mélange entre jeunesse avec les Lonzo Ball, Kyle Kuzma ou Brandon Ingram, et folie incarnée par Lance Stephenson, Michael Beasley ou JaVale McGee, la tâche s’annonce compliquée. De plus, il sera attendu tout les soirs de pied ferme par les médias et fans locaux, comme le messie capable de ramener les Angelinos sur le devant de la scène. Néanmoins, pour l’heure, loin de toute cette pression, LeBron apprécie déjà le fait d’évoluer dans une franchise mythique.

« J’aime le défi d’être en mesure d’aider une équipe à accéder à un niveau où elle n’a pas été depuis longtemps. Et évidemment, les Lakers n’ont pas joué les Playoffs depuis quelques années, mais l’organisation des Lakers, une franchise historique, correspond à celle de tous les grands. Vous pouvez regarder les Cowboys et vous pouvez regarder les Patriots, vous pouvez regarder Manchester United, les Boston Celtics – ce sont comme des franchises historiques. Et pour moi de faire partie de cela, je pense que c’est une grande opportunité non seulement pour moi mais pour ma famille et pour l’histoire du basketball en général. »

Alors que son premier départ de Cleveland avait été décrié et mal reçu à l’époque, c’est le coeur léger que le King va rejoindre les Los Angeles Lakers. Il s’était donné pour défi de ramener un titre à Cleveland avant la fin de sa carrière, c’est désormais chose faite mais BronBron ne semble toujours pas rassasié. Animé par une faim de titre et un désir de challenge, le numéro 23 veut redorer le blason des Los Angeles Lakers. Tant pis pour les fans des Sixers ou des Rockets, on ne peut que saluer le courage du natif d’Akron.

Source texte : ESPN

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top