Raptors

Sortez les violons : Masai Ujiri présente ses excuses à DeMar DeRozan, faute avouée à moitié pardonnée ?

Masai Ujiri excuses

Il a l’air vachement triste d’avoir perdu DeRozan.

Source image : Toronto Raptors/YouTube

En transférant DeMar DeRozan pour Kawhi Leonard, Masai Ujiri fait un pari sportif très intéressant, en insérant dans son effectif un ancien candidat MVP. Mais humainement, le GM des Raptors ne semble pas vraiment faire l’unanimité, et a donc tenu à présenter ses excuses.

C’est l’actualité du moment. Après un feuilleton long d’une saison, Kawhi Leonard a enfin quitté San Antonio. Destination Los Angeles Toronto pour l’ailier, qui n’a visiblement pas tellement envie d’y être. Mais soit, le débat d’aujourd’hui est ailleurs. La franchise canadienne a en effet dû balancer une contrepartie, en la personne de notamment DeMar DeRozan. Icône et meilleur scoreur de l’histoire de la franchise, le joueur était très largement apprécié des fans, qui ont vécu ce transfert comme un véritable divorce. Et comme si cela ne suffisait pas, le swingman se serait fait mener en bateau. D’après ses dires, Masai Ujiri, le GM des Raptors, lui aurait assuré dans une récente discussion qu’il ne ferait pas l’objet d’un trade cet été. Un coup dur qui n’a pas laissé indifférents les différents protagonistes de la Ligue, à commencer par Masai lui-même. Le GM organisait une conférence de presse, dans le cadre de la venue de Kawhi Leonard, et a tenu très rapidement à présenter ses excuses à son ancien joueur.

« Je veux non seulement présenter mes excuses à DeMar DeRozan pour un potentiel malentendu mais aussi lui rendre hommage pour tout ce qu’il a fait ici avec les Raptors, pour cette ville, pour ce pays. Il n’y a pas de manière de mesurer ce que ce garçon a fait. Nous lui en sommes reconnaissants et je vous promets que nous allons le célébrer de la meilleure manière qui soit aussi longtemps que je suis là. […] J’ai eu une conversation avec DeMar en Summer League, et je ne peux pas vraiment en dire plus. Nous avons parlé de… je pense que mon erreur a été de parler à propos de ce que l’on attendait de lui dans le futur. Donc nous ne parlions pas nécessairement de trade mais de ce que j’attendais de lui dans le futur, et je pense que c’est là où se situe le malentendu. »

Les excuses sont sympas, les explications rament un peu, mais dans tous les cas cela ne risque d’arranger en rien la déception des fans et du joueur lui-même. Et on peut les comprendre, tant le joueur a donné de son énergie pour mettre le Canada tout en haut de l’est en playoffs en saison régulière. Mais on le sait tous : la NBA est avant tout un business, et Masai a fait ce qu’il semblait meilleur pour la franchise, quel qu’a été l’impact des neuf saisons de DeRozan à Toronto. Le General Manager a préféré se prendre cette vague de mécontentement à chaud, en espérant que la bonne situation futur de la franchise nettoiera les plaies. Allez demander à n’importe qui dans le Massachusetts s’ils ne sont pas contents d’avoir refourgué un IT sur une hanche pour Kyrie Irving, ou s’ils ne sont pas satisfaits d’avoir transférer Paul Pierce et Kevin Garnett pour finalement drafter Jaylen Brown et Jayson Tatum… En laissant partir DeMar DeRozan, Toronto réussit à s’améliorer par rapport à l’année dernière, et peut espérer faire quelque chose à l’est, maintenant que son propriétaire joue aux Lakers. Et même si le Klaw continue de bouder et va signer à Los Angeles au bout d’un an, les Raptors pourront tranquillement repartir en reconstruction avec leurs jeunes joueurs, et tourner une page qui restera comme la meilleure de leur histoire.

Difficile décision qu’a dû prendre Masai Ujiri, mais certainement pour le meilleur. Le GM se débarrasse d’un gros contrat, et évite de stagner pour la énième fois consécutive. Un risque nécessaire et un moment difficile à passer, qui pourraient très bien payer en cas de saison réussie dans le Canada.

Source texte : Toronto Raptors

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top