Nuggets

Officiel : Torrey Craig signe à Denver pour deux ans, le rêve se poursuit pour le sniper

Torrey Craig

Des histoires comme on aime.

Source image : Youtube

Révélé lors d’un match face aux Pelicans en décembre 2017, Torrey Craig s’est donné les moyens de poursuivre son aventure en NBA. Non-drafté et bourlingué de pays en pays, le shooteur vient de s’engager pour deux ans avec les Nuggets. Installé dans le roster de Mike Malone, son contrat de quatre millions de dollars sera garanti. 

Signé l’été dernier en tant que two-way contract, Torrey Craig a réussi son incroyable pari. L’ailier a signé un contrat garanti avec les Nuggets pour deux saisons et quatre millions de dollars selon Shams Charania de Yahoo! Sports. Une juste récompense pour celui qui a ramé pour en arriver là. Originaire de Caroline du Sud, Craig n’est pas drafté à la sortie de son université de USC Upstate. Il décide donc de s’exiler en Australie pour accomplir son rêve, devenir joueur professionnel. Son intégration se passe bien dans l’hémisphère sud où il cartonne dans le championnat australien puis néo-zélandais entre 2014 et 2017. Grâce à ses qualités de shooting mais surtout de défense, il sera même élu défenseur de l’année. Ses performances tapent à l’œil de la franchise de Denver et la franchise du Colorado décide de lui offrir un essai pendant la Summer League. Torrey Craig se bat comme un lion et réussit à décrocher un two-way contract presque inespéré. Ce type de contrat permet au joueur d’évoluer dans l’équipe affiliée de G League mais de pouvoir être appelé en renfort à n’importe quel moment de la saison, et ce durant 40 jours maximum. Ce moment viendra alors qu’il se fait remarquer dans l’antichambre de la NBA avec des statistiques généreuses de 25,2 points, 8,2 rebonds, 3,5 assists, 1,1 steal et 2 contres par match.

Alors qu’il est en déplacement avec son équipe dans le Wisconsin, son téléphone sonne. Un Uber, un vol et quelques heures de sommeil plus tard, il est catapulté dans le cinq de départ de Mike Malone aux côtés de Gary Harris, Jamal Murray, Wilson Chandler et Mason Plumlee. La chance d’une vie. Torrey Craig livre un match de role-player solide et fiable (6 points, 4 rebonds, 2 passes, 1 interception, 2 contres). Plus que ça, il permettra à Denver de décrocher les prolongations après un contre clutch sur Jrue Holiday au buzzer. Les Nuggets finiront par s’imposer. Après ce baptême de feu, Torrey Craig disputera 39 matchs, et affiche des stats à hauteur de 4,2 points et 3,3 rebonds. Véritable bosseur, il a su convaincre le front office de la franchise du Colorado de lui donner filer un premier contrat à 27 ans. Dur sur l’homme et bon conteur, Mike Malone pourra se servir de lui comme d’un véritable chien de garde capable de défendre sur les meilleurs extérieurs adverses. Dans une NBA axée sur le shoot à trois points, un 3&D n’a jamais fait de mal dans un roster.

Après Yogi Ferrell du côté de Dallas, l’histoire de Torrey Craig apporte un peu de fraicheur dans la jungle qu’est la NBA. A force de détermination et de travail, l’ailier d’1m98 a enfin réalisé son rêve. Comme quoi, ne pas être drafté ne signifie pas que poser un pied dans la Grande Ligue est impossible. LiAngelo Ball est rassuré.

Source texte : Yahoo! Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top