Pacers

Tyreke Evans a annoncé à Victor Oladipo : pas de stress cette année, y’aura un copain pour l’aider à créer

Tyreke Evans
Source image : YouTube

Signé par les Pacers cette semaine pour renforcer un banc qui manquait de création, Tyreke Evans a été très clair lors de sa conférence de presse d’introduction : le vétéran est là pour gagner, et pour aider Oladipo à la création. Rien que ça.

Question, quel âge a Tyreke aujourd’hui ? Réponse, 28 ans. Question, combien de matchs de Playoffs Evans a joué en carrière ? Réponse, seulement 4. Oui, quatre petits matchs joués par l’ex-sensation des Kings, c’est bien faible pour un joueur de son talent. Et cela tombe bien, aujourd’hui, Reke veut changer la donne. Il en a marre de faire du chiffre pour que dalle, ou se blesser pour regarder les Playoffs à la téloche. Le mois de mai, il veut le vivre sur les terrains et pas dans son canapé. C’est notamment pour cela qu’Evans a décidé de rejoindre les Pacers, équipe assez inattendue la saison passée et qui s’est créée une page suffisamment belle pour parler de passer un cap en Playoffs la saison prochaine. En conférence de presse et aux côtés de Doug McDermott, le vétéran était interrogé sur plusieurs sujets dont ce qui l’intéressait dans la franchise d’Indianapolis. Et bien Tyreke n’a pas traîné longtemps avant de faire de grands yeux en reparlant du Game 7 perdu par les Pacers à Cleveland, un acte héroïque qui aurait presque pu devenir légendaire si les potes de Cory Joseph avaient su finir le boulot. C’est notamment sur ce cas précis qu’Evans s’est senti potentiellement utile, lui qui a observé Oladipo galérer à la création lorsque les défenses se resserraient. En ajoutant l’ex-joueur des Grizzlies dans leur effectif, les hommes de Nate McMillan peuvent en effet compter sur un futur créateur, qui pourra aider quand ça bouchera en plein money-time.

Ils ont joué dur. Pas seulement Victor Oladipo, mais toute l’équipe. Et tout au long de l’année, ils n’ont pas paniqué lorsqu’ils ont perdu ou remporté plusieurs matchs, ils ont continué à jouer dur. J’ai vu tout ça, et j’ai pensé que je pouvais les aider. Lorsque le marché a ouvert ses portes, j’ai vu qu’ils étaient intéressés par mon profil. Et le Game 7 qu’ils ont perdu face aux Cavs, je l’ai vu, c’était une défaite difficile. Je pensais qu’ils avaient vraiment bien joué et auraient dû gagner. Mais j’ai échangé quelques textos avec Victor et je lui ai répété ceci, je suis là pour l’aider cette année. Il n’aura pas autant de double-teams sur lui, car il aura quelqu’un pour créer à ses côtés et qui pourra rendre les autres meilleurs.

Il est clair que, sans vouloir manquer de respect aux autres porteurs de balles d’Indiana, aucun arrive au genou (sic) de Tyreke Evans. Darren Collison est un knockdown shooteur, qui plante à merveille derrière l’arc et pénètre environ une fois par trimestre. Cory Joseph est dans un registre similaire, même s’il préfère le tir à mi-distance et la distribution avant tout. Il y avait bien Lance Stephenson, qui gonfle en main pouvait créer le chaos dans la défense adverse, mais Born Ready pouvait aussi créer le chaos dans sa propre équipe et c’est ce que le GM des Pacers Kevin Pritchard susurrait récemment. S’il joue à son rythme, donc plutôt lent, Tyreke Evans est un sérieux créateur, que ce soit pour lui comme pour ses coéquipiers. Avec 5 passes de moyenne en carrière, comme l’an dernier à Memphis, Reke est un ancien qui sait trouver ses copains lorsqu’ils sont démarqués et n’a pas peur de garder le dribble en vie quand deux joueurs débarquent. Et sachant qu’Oladipo était un peu trop souvent l’homme fort à qui on filait la patate chaude en lui demandant de se démerder au buzzer, avoir un gars comme Evans derrière lui ou à ses côtés l’aidera grandement. Attention cependant, on connaît la légende avec Tyreke : une grosse saison peut mener à une vilaine campagne remplie de blessures. On touche donc du bois, car s’il assure en sortie de banc l’ami handler va sacrément aider les Pacers.

Un petit Tyreke Evans des familles pour aider à la création, en voilà une de bonne idée pour Indiana. Vu la saison que vient de taper Reke à Memphis, on espère le meilleur pour les Pacers et leur nouveau créateur. Le duo avec Oladipo pourrait être fantastique.

Source : Pacers.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top