Old-School

Tony Parker chez les Spurs en 9 grands moments : TP entre dans la cour des grands en disputant son premier All-Star Game

Tony Parker

Balance balance balance-toi, balance-toi au All-Star Game.

Tony Parker

Aux côtés des deux autres membres du Big 3, Tony Parker monte en puissance et commence à s’imposer comme l’un des meneurs les plus forts de la Conférence Ouest. Dans une équipe de San Antonio qui marche sur l’eau en saison régulière, Tony P explose au grand jour et cartonne dans la grande Ligue. Des performances presque jamais vues pour un meneur européen, qui lui vaudront une première sélection au All-Star Game. 

Avec un bilan de 63-19, les Spurs ont dominé de la tête et des épaules la conférence Ouest cette année-là. Dans le système de Gregg Popovich le talent de Tony Parker éclate vraiment au grand jour en cette saison 2005-06. Parker enchaîne les performances de haut vol aux côtés de ses compères Manu Ginobili et Tim Duncan. Devenu un meneur majeur et incontournable de la Western Conference, TP tourne à 18,9 points, 5,8 passes décisives et 3,3 rebonds. Des statistiques remarquables qui lui permettront d’obtenir une première sélection au All-Star Game en février 2006. Un rêve de gosse devenu réalité pour celui qui confiait dans un Intérieur Sport diffusé sur Canal + avoir fait un pari à ce sujet avec son père. A son arrivée dans la Ligue, Tony avait juré à son paternel qu’il s’autoriserait à acheter un bolide comme ses coéquipiers, mais seulement après avoir été sélectionné pour le match des étoiles. Une fois l’objectif atteint il a finalement décidé d’attendre sa deuxième sélection en signe de confirmation pour procéder à l’achat. Un compétiteur le Tony.

C’est avec son pote Tim Duncan que Tony Parker disputera ce premier grand rendez-vous. Une rencontre qui se déroule au Toyota Center de Houston, non loin de San Antonio. Il est également accompagné dans la Team West par deux autres européens, l’assassin de Villeneuve d’Ascq Pau Gasol qui évoluait encore à Memphis et l’allemand Dirk Nowitzki, fidèle à sa franchise de Dallas. Les trois commencent sur le banc derrière un starting five qui nous rappelle de beaux souvenirs. Le génial Steve Nash à la mène, T-Mac et Kobe sur les ailes, Tim Duncan et Yao Ming à l’intérieur. En face il y’a également une petite concurrence avec la présence de D-Wade, LeBron James, Allen « The Answer » Iverson, Vince Carter et Shaq O’Neal. Au final, malgré 8 points de notre TP national c’est la team East qui s’impose, portée par un LeBron auteur de 29 points. Une première expérience inoubliable pour Tony Parker qui le motivera pour y retourner dès la saison suivante. En tout, il cumulera 6 sélections pour cet événement.

Le All-Star Game 2006 marque les premiers pas de Tony Parker dans la cour des grands, la première récompense individuelle avant son fabuleux titre de MVP des finales 2007. Une première apparition parmi les cadres de la NBA, qu’il s’empressera de ré-éditer la suite.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top