Pacers

Officiel : Doug McDermott rejoint les Pacers pour 22 millions de dollars sur 3 ans, ça va canarder à Indy

Doug McDermott

Ça va faire des concours du parking avec Bojan Bogdanovic pendant les entraînements.

Source image : YouTube

Récemment négligé par les Mavericks, Doug McDermott n’a pas tardé très longtemps avant de rebondir. Il vient de s’engager pour trois ans avec les Pacers où il aura pour mission d’ajouter du spacing pour fluidifier un peu plus l’attaque locale.

Premier jour de free agency et déjà de nombreuses annonces de part et d’autre de la Ligue. Cette fois, c’est l’inévitable Adrian Wojnarowski qui nous apprend que le sniper issu de Creighton University va tenter de trouver un peu de stabilité dans le collectif des Pacers. La nuit s’annonce d’être folle pour l’insider d’ESPN mais il s’agit bien là de l’un des scoops de la soirée puisque l’ailier de 26 ans était courtisé par pas mal de franchises avant l’ouverture du marché. Bringuebalé de New York à Dallas en cours de saison, les Mavericks avaient décidé de décliner sa qualifying offer pour lui permettre de devenir agent-libre non restreint cet été. Les Texans devaient faire de la place dans leur masse salariale et ce sont donc les soldats de Nate McMillan qui en profitent pour récupérer les services de Douggie pour les trois prochaines années moyennant un chèque de 22 millions de dollars. Une première signature intéressante et pas cher qui va pouvoir renforcer un peu plus le collectif des Pacers qui entretient de grandes ambitions en vue de la saison prochaine.

Surprise de cette campagne 2017-18, les fermiers de l’Indiana n’ont pas l’intention de stopper leur ascension maintenant. Complètement transformés après le trade de Paul George dans l’Oklahoma, les Pacers ont réussi à assembler un groupe très soudé autour de leur nouveau leader du nom de Victor Oladipo. Le MIP 2018 a hissé ses coéquipiers jusqu’à la cinquième place à l’Est avant de pousser LeBron James jusqu’à un Game 7 décisif au premier tour des Playoffs. Personne ne les attendait à ce niveau et Indy a gagné le respect de tous les observateurs de la NBA. Mais le plus dur commence désormais avec les attentes qui se sont créées dans cette nouvelle équipe construite autour de principes de solidarité et d’une attaque imprévisible et rapide. Avec toute sa panoplie de shooteur (40,3% du parking en carrière) désormais aussi capable de se décaler en ailier-fort pour stretch la défense, DMD ne devrait pas avoir de mal à s’intégrer à ce nouvel environnement de travail. Il tournait à 7,8 points, 2,5 rebonds et 1 passe pour 22 minutes de moyenne la saison dernière et peut clairement viser une amélioration sous les ordres de Nate McMillan qui n’hésite pas à faire appel à son banc tout au long de l’année.

Avec Bojan Bogdanovic, les ficelles risquent de chauffer à l’entraînement des Pacers. Doug McDermott est une bonne acquisition pour Indianapolis qui n’a même pas eu à casser sa tirelire pour s’offrir un extérieur capable de d’embraser le parking lors d’un bon soir. Une belle addition pour un groupe qui ne devrait pas trop bouger durant l’intersaison pour tenter de surfer sur la dynamique de la saison qui vient de se terminer.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top