Spurs

Rudy Gay sera agent-libre cet été : player option non-activée, merci les Spurs pour l’avoir relancé

Rudy Gay
Source image : Spurs.com

Testé par les Spurs la saison passée, Rudy Gay a su faire le taf pour relancer sa carrière et le voici à nouveau agent-libre sur le marché NBA. L’ailier a décidé de ne pas activer sa player option pour l’année prochaine.

Choix osé, mais choix compréhensible pour Rudy Gay. Après quelques années passées du côté de Sacramento, le scoreur se voyait bien signer un gros contrat à l’été 2017 mais le destin ne jouait malheureusement pas en sa faveur. Explosion du tendon d’Achille, gros bad, ça sentait moyennement bon pour l’ailier trentenaire. Cependant, malgré la chute de sa cote, ce sont bien les Spurs qui décidaient de faire leur spéciale en donnant sa chance à un joueur zappé du market. Une rééducation bien gérée et un gros travail de renforcement plus tard, Gay prenait part à la campagne de San Antonio et faisait plaisir à voir jouer. Dynamite dans les mollets, confiance en ses capacités, malgré quelques moments de doutes et des pépins physiques à nouveau présents, la saison de Rudy était une vraie belle satisfaction en connaissant le chemin qu’il venait de parcourir. Disons, pour résumer, que 11 points et 5 rebonds de moyenne en 21 minutes de jeu par soir en acceptant son rôle en sortie de banc, c’était chouette à observer. Encore plus quand il osait monter à l’ancienne au poster. Mais avec un 29 juin approchant à grands pas et représentant la deadline des player options, le vétéran a pris sa décision et c’est Chris Haynes de chez ESPN qui l’a fait tourner ce lundi.

Rudy Gay sera donc agent-libre cet été. Un choix risqué ? Peut-être, mais qu’on peut comprendre, comme mentionné en intro. Contractuellement parlant, il faut savoir que s’il avait activé son option, RG aurait touché 8,8 millions de dollars pour taper une année de plus aux Spurs. Ce qui est loin d’être honteux, financièrement parlant, sachant que le marché promet d’être pas mal bouché et peu de managements offriront des blindes similaires ou plus importantes en juillet. Par contre, au-delà du financier, c’est bien le rôle de Gay et ses responsabilités qui pourraient être augmentées dans une autre équipe. Conservé sur le banc à San Antonio, Rudy se sent peut-être encore capable de contribuer en tant que titulaire dans un autre cadre, plus libre et moins cadenassé par Gregg Popovich. Après tout, dans une Ligue qui est aujourd’hui dominée par les ailiers capables de tout faire, un garçon comme Rudy Gay a totalement sa place dans n’importe quel groupe. Il faudra juste vérifier si quelqu’un ne tombe pas un peu trop amoureux du comeback de l’ailier, car ce dernier n’a pas tapé une saison complète et ses limitations défensives sont reconnues. Quoi qu’il en soit, l’intéressé a réussi son retour et il mérite de se faire plaisir sur le marché en reniflant les différentes offres.

La décision prise par Rudy Gay il y a un an était la bonne. Accepter l’offre des Spurs, et se relancer dans un cadre stable : bon courage pour la suite, en espérant que le corps tienne sur la durée.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top