Spurs

Rudy Gay abandonne les Spurs pendant deux semaines : Gregg Popovich réclamait un peu de challenge

Rudy Gay

On lui filerait les joueurs des Austin Spurs qu’il continuerait de gagner.

Source image : Youtube

Les Spurs sont maudis ! Cela ne fait que deux matchs que l’équipe est au complet, une première cette saison. Mais c’est déjà fini, jeudi face aux Nets, Rudy Gay a dû quitter ses coéquipiers. Après examen, on connait la durée de son indisponibilité : deux semaines minimum.

A la fin du troisième quart-temps lors de la victoire de San Antonio, 119-107 face aux Nets, Rudy Gay a été contraint de quitter le parquet. Touché au talon droit, l‘IRM a révélé une inflammation. Son cas sera réexaminé dans deux semaines et il ne rejouera plus d’ici là. Le joueur a déjà manqué deux rencontres cette saison pour une douleur à ce même talon droit. Plutôt inquiétant pour un joueur qui a aussi connu une rupture du tendon d’Achille gauche la saison dernière, bien qu’a priori ses douleurs n’aient aucun rapport. C’est surtout un coup dur pour les Spurs, puisque la nouvelle recrue réalise une bonne saison en tant que membre de la second unit. Gay tourne à 11,6 points de moyenne en 23 minutes et montre l’exemple en sortie de banc. Dans leur malchance, les Spurs peuvent toujours se rassurer en disant que leur calendrier n’est pas des plus chargés durant les deux prochaines semaines. Un déplacement compliqué au Madison Square Garden où il n’est jamais aisé de gagner ou un affrontement contre Lillard à Portland seront les matchs les plus périlleux. Les Spurs devraient pouvoir conserver leur troisième place à l’Ouest malgré la pression des Timberwolves.

San Antonio a toujours un bilan impressionnant de 25 victoires pour 11 défaites. Si c’est habituel pour les Spurs, les conditions auxquelles la franchise a dû faire face sont impressionnantes. Kawhi Leonard a joué son premier match de saison régulière mi-décembre, depuis il fait toujours l’objet d’un temps de jeu limité et n’a pas encore retrouvé sa forme optimale. Avant cela, c’est Tony Parker qui avait été absent plus d’un mois, lui qui s’était gravement blessé en Playoffs l’an dernier. Le meneur français n’est revenu que fin novembre. Il faut ajouter à cela les blessures moins importantes mais toujours dommageables de Danny Green et Kyle Anderson. Surtout dans un collectif aussi fort que celui des Spurs où chaque joueur à son importance. Il faut tirer son chapeau à Popovich pour la maestria dont il fait preuve pour gérer absences et les retours tout en gardant un bilan parmi les meilleurs de la Ligue. On lui filerait les joueurs des Austin Spurs qu’il continuerait de gagner.

Alors que la franchise venait dé récupérer deux de ses meilleurs joueurs, elle enregistre l’absence d’un des meneurs offensifs de la second unit. Heureusement le calendrier des Spurs n’est pas très compliqué et l’équipe a déjà prouvé cette saison sa capacité d’adaptation, elle a formidablement réagi aux absences de Tony Parker ou de Kawhi Leonard.

Source texte : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top