Warriors

Klay Thompson a forcé une réunion en décembre pour parler attaque avec Steve Kerr : well done, résultat positif

Klay Thompson, Warriors

Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le type connaît un peu son sujet.

Source image : youtube

Zach Lowe d’ESPN a dernièrement révélé que Klay Thompson, mécontent du jeu offensif proposé par l’équipe, avait rencontré en décembre Steve Kerr pour aborder le sujet. 

Il est vrai que de nombreux observateurs se sont parfois interrogés sur le rôle de l’arrière des Warriors. Est-il à l’aise dans ce rôle de troisième option ? Est-il toujours aussi impliqué ? Quel impact a-t-il dans le vestiaire ? Les dernières révélations d’ESPN prouvent que Klay est bel et bien capable de taper du poing sur la table lorsque son équipe se dérègle. L’ancien joueur de Washington State a tout bonnement forcé un entretien avec son coach, Steve Kerr, pour ajuster l’attaque des siens. Pour rappel, les Warriors privés de Curry, blessé, ont enchaîné deux matchs médiocres fin novembre face aux Kings puis face aux Lakers. Ces deux rencontres se sont soldées par une défaite sur le parquet de Sacramento (106-110) puis une victoire à l’arrachée en overtime dans la Bay face aux jeunes pousses de Los Angeles (123-127). Au-delà du résultat, la manière employée n’était pas flamboyante. Au menu, des tirs forcés, un manque cruel de spacing, de rythme (peut-être à mettre au crédit de l’absence du Chef Curry) et une utilisation à outrance du hero-ball.  Une situation qui n’a pas eu le don de ravir le Splash Brother, davantage adepte du jeu en mouvement et collectif. Cet épisode fait sans doutes faire partie des « tensions en internes » dont parlaient Kerr et David West après le nouveau sacre des californiens.

« Vous n’avez même pas idée de ce qui s’est passé. Ça en dit long sur cette équipe. […] Il s’est passé différentes choses en interne. Quand vous allez découvrir tout ça, vous allez halluciner. Vous allez halluciner. Cela prouve quel type de personnes nous sommes et combien nous sommes soudés pour aller gagner ce titre. »

Néanmoins, cette explication a eu pour conséquence de redonner de l’allure à l’équipe. La bande à Durant a ensuite enchaîné dix succès de rang dont deux gros cartons à l’Oracle Arena face au Magic (112-133) puis contre le Heat (95-123). Malgré sa seconde place de Conférence Ouest et un bilan de 58 wins pour 24 défaites, Golden State a gardé son statut de meilleure attaque de la Ligue. Cette saison, les Warriors ont inscrit en moyenne 113,5 points par match (contre 114,9 points par match sur la saison 2016-17). La gâchette Klay a pour sa part clôturé une belle saison, dans l’ombre des deux autres monstres statistiques. Le détenteur du nombre de points marqués en un quart-temps a tourné à près de 19,6 points par match de moyenne pour 42,7% derrière la ligne à trois-points.

Performant sur les parquets et influant dans le vestiaires, Klay Thompson est évidemment un grand artisan de la belle campagne des Warriors cette saison. Une troisième option cinq étoiles, chère à Steve Kerr, qui n’envisage pas pour l’heure de devenir le visage d’une autre franchise. 

Source: ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top