One-on-One

Le Top 30 des joueurs de la saison régulière sur TrashTalk : DeMarcus Cousins (#24) !

DeMarcus Cousins

Putain de karma !

Source image : YouTube

Trente jours, trente coups d’œil dans le rétroviseur sur trente joueurs qui ont laissé leur empreinte sur la saison 2017-18. Alors que les Finales battent leur plein, retrouvez le classement made in TrashTalk des plus grands acteurs de la dernière régulière. Six mois de compétition intenses notamment marqués par plusieurs performances historiques : c’est l’heure de faire les comptes !

Trois critères principaux ont été sélectionnés pour établir cette hiérarchie des meilleurs joueurs de la saison régulière 2017-18, avec un ordre d’importance minutieusement défini, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Le classement a ensuite été élaboré en fonction des avis de tous les membres de la rédaction, pour former une moyenne du rang final. Ainsi, le Top 30 de cette saison respecte à la fois les responsabilités d’un joueur, sa production quotidienne, et son impact sur les résultats de son équipe.

  1. Les statistiques individuelles
  2. Les statistiques collectives
  3. Leadership au sein de la franchise

Ce système permet notamment de départager certains clients, lorsque ceux-ci ont des tâches nettement différentes. Par exemple, un Bradley Beal aura beaucoup plus de pression et de poids dans la victoire des siens qu’un Klay Thompson aux Warriors. Du coup, si leurs statistiques pourront être similaires, ce qui les départagera sera le bilan collectif ainsi que le rôle au sein de l’équipe. Sans plus attendre on prend la direction de New Orleans pour découvrir notre client du jour !

___

# Statistiques individuelles 2017-18 : 25,2 points, 12,9 rebonds, 5,4 assists, 1,6 block et 1,6 interception à 47% au tir dont 35,4% de loin en 36 minutes.

# Résultats collectifs : 48 victoires pour 34 défaites, 6ème de Conférence.

# Meilleur match de la saison (@ Sacramento, le 26/10) : 41 points, 23 rebonds, 6 passes à 14/25 au tir dont 3/5 du parking et la bise à tous ses anciens coéquipiers.

Arrivé en Louisiane juste avant la trade deadline en 2017, DMC avait enfin la chance de disputer une saison complète avec les Pelicans. L’année commençait extrêmement bien avec un énorme carton face à son ancienne franchise et Boogie se prenait à rêver de disputer ses premiers Playoffs au printemps. Toutes les étoiles semblaient alignées et malgré une concurrence féroce dans la Conférence Ouest, son association avec Anthony Davis dans la raquette fait des ravages et place idéalement NOLA dans la course à la postseason. Quand le monosourcil n’est pas là, DMC en profite pour soigner encore un peu plus ses statistiques et choper quelques trophées de POW ci et là, comme à l’époque de Sacramento. Les chiffres sont monstrueux et il paraît de plus en plus à l’aise du parking. Mais quand ça ne veut pas, ça ne veut vraiment pas. Alors que plus rien ne semblait pouvoir l’empêcher de goûter aux Playoffs, une terrible blessure au tendon d’Achille met soudainement un terme à sa saison, en plein mois de janvier. Douche froide pour Boogie et les Pelicans dont les perspectives s’assombrissent. Si Anthony Davis mènera quand même les troupes d’Alvin Gentry en postseason avec l’aide de Jrue Holiday, la franchise ne sait pas si le numéro 0 sera encore un membre de l’équipe la saison prochaine. Putain de karma ! Difficile alors de vraiment trouver une place à DeMarcus dans notre classement de la saison régulière car avec 48 rencontres au compteur il a pratiquement raté la moitié de cette campagne 2017-18. Mais pour les stats, ses records et sa sélection initiale en tant que starter du All-Star Game, il méritait d’être cité quelque part et c’est finalement à la 24ème place qu’il se retrouve une fois les votes de la rédaction récoltés.

Pour découvrir le Top 30 au complet c’est par ici !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top