Cavaliers

Kevin Love incertain pour le Game 1 des Finales : ça manquait un peu de challenge pour les Cavaliers

Kevin Love

Kev’ a encore bobo à la tête, ce qui ne fait pas les affaires de Cleveland…

Source Image : NBA League Pass

Pas si facile de retrouver l’Amour. C’est avec ce jeu de mot pourri que nous vous annonçons que Kevin Love n’est toujours pas assuré d’être en short pour le premier acte de ces Finales contre Golden State, qui commenceront demain soir. Spoiler : ça n’arrange pas tellement Cleveland…

OK, Jayson Tatum aura bien fait chier les Cavs en Finales de Conférence Est. 18 points de moyenne, de la maturité à 19 ans, un poster sur LeBron James… il aura tout fait aux hommes de Tyronn Lue. Mais ce que ce dernier n’avait pas prévu, c’est qu’au Game 6, le rookie des Celtics vienne percuter le visage de Kevin Love en tentant de se sortir de son écran. Un coup somme toute assez puissant pour que l’intérieur All-Star ne finisse pas le match et soit placé en protocole de commotion cérébrale dans la foulée, ce qui lui a d’ailleurs valu de manquer le Game 7. Le protocole étant toujours en vigueur, le Californien pourrait même être amené à regarder ses coéquipiers depuis le banc lors du Game 1 des Finales NBA. Pas une très bonne nouvelle pour la franchise de l’Ohio, qui perdrait sa deuxième option offensive à 14 points et 10 rebonds de moyenne sur les Playoffs.

Ce qui pourrait en revanche arranger les Cavaliers, c’est l’absence probable d’Andre Iguodala dans le camp adverse, touché depuis le Game 3 de la série contre les Rockets. On a bien vu que les gars de la baie ont du mal à dérouler leur jeu sans Dédé, lorsqu’ils ne peuvent plus aligner leur redoutable Death Lineup qui a tant fait mal à Cleveland par le passé. Steve Kerr a semble-t-il trouvé la parade, en alignant Kevon Looney au poste de pivot, mais les résultats ne sont évidemment pas les mêmes. Si Kerr réalignera sans doute le third year au poste 5 jeudi soir, quid de Tyronn Lue ? Une option parait préférable : conserver Tristan Thompson en pivot pour imposer un impact physique sous le cercle et relancer Jeff Green en 4, fort d’un excellent Game 7, aux côtés de LeBron James, J.R. Smith et George Hill dans le cinq majeur.

Même si ce lineup a fait le taff contre Boston, il vaudrait mieux pour la clique du King que Kev’ revienne très vite, sous peine de devoir encore une fois tout déléguer à LBJ. Contre Indiana ou Boston passe encore, mais on doute que cela soit suffisant contre les champions en titre…

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top