Hawks

Quelles équipes pourraient s’offrir un Dennis Schröder qui gueule auf wiedersehen aux Hawks ?

Dennis Schröder

Atlanta ne va pas se presser non plus.

Source image : YouTube - Hawks

S’il ne fait pas encore partie de l’élite des meneurs, malgré quelques grosses performances déjà lâchées en NBA comme ailleurs, Dennis Schröder reste un solide point guard qui devrait faire ses bagages prochainement : ok, mais pour aller où ?

C’est que ça bouge pas mal à Atlanta, en ce moment. Malgré un enthousiasme général qui attire environ deux fans par siècle et une salle qui ferait passer le cimetière Père Lachaise pour Coachella, les Hawks sont en pleine mutation et les modifications se font à tous les niveaux. Coaching, management, draft et effectif actuel, tout le monde est actif, ce qui rend la suite aussi intrigante qu’excitante. Au milieu de ce joyeux bordel, cependant, se trouve Schröder dont la joie de vivre a clairement chuté depuis des mois. D’abord placé derrière Jeff Teague puis enfin responsabilisé une fois ce dernier transféré, Dennis a réalisé une grosse première saison de titulaire aux côtés de Millsap et Howard, avant de devoir subir le plan de reconstruction global des Hawks. Statistiques toujours présentes, certes, mais pas d’osmose entre Travis Schlenk le nouveau GM et son meneur allemand. Une situation qui ne fait évidemment pas plaisir à Schröder, le dragster ayant clairement laissé sous-entendre ces derniers temps que ses valises étaient prêtes. Ceci dit, pas de quoi faire stresser un Schlenk ravi de pouvoir nettoyer la franchise à sa façon, sauf qu’un garçon comme Önions ne s’échange pas aussi facilement, dans n’importe quelle équipe et contre n’importe quelle offre en retour. Avec ce qu’il a montré aux commandes de l’Allemagne, un âge encore jeune (25 ans en septembre), et un profil de joueur capable de distribuer comme de pénétrer, Dennis pourrait faire le bonheur de pas mal de monde et il ne peut être jeté comme une vulgaire Bratwurst.

Mais alors quelles équipes seraient susceptibles de le récupérer ? Lui, entre grosses guillemets, a parlé de franchises à l’Est comme les Bucks ou les Pacers. Moins tanké que Bledsoe mais plus gestionnaire que ce dernier, moins efficace au tir que Collison mais plus agressif de nature, Schröder pourrait séduire le management de ces franchises, comme d’autres auxquelles on pense moins. Quid des Suns, qui ont une prolongation à poser sur Elfrid Payton ? Est-ce plus intéressant de filer un contrat à l’égérie de Schrwarzkopf, ou bien récupérer le deal assez doux de l’Allemand (17 millions l’année) ? Et les Cavs, qui sont passés de Kyrie au faux Isaiah Thomas puis à George Hill, la chute peut-elle continuer ainsi ? Les Pistons sont également à surveiller, eux qui veulent une troisième tête pour compléter le duo Griffin-Drummond ? Vers l’Ouest, moins d’adresses potentielles car l’élite y règne avec férocité. Mais ce qui est sûr, c’est ceci : les Hawks sont en full-rebuild et Schröder ne semble pas faire partie des plans du management. Maintenant, entre cet été ou dans un an, il faudra voir quel transfert sera réalisé, et quelle contrepartie sera obtenue. Sachant qu’Atlanta veut construire une nouvelle page, il y a bien un gros pick de Draft et un mauvais contrat à récupérer quelque part… n’est-ce pas ?

Avec quasiment 20 points de moyenne et une grosse confiance en lui, Dennis Schröder est peut-être une forte tête mais c’est un talent indéniable. Un dont les Hawks ne veulent probablement plus, donc si vous voulez faire Allemand LV2 et courir plus vite, vous savez chez qui toquer.

1 Comment

1 Comment

  1. Saint Glock

    19 mai 2018 à 11 h 32 min at 11 h 32 min

    Le pick 16 des suns, ça passe non?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top