Cavaliers

La défense des Cavaliers aux abonnés absents, c’est Boston qui se régale : réveil impératif à la maison

LeBron James, J.R. Smith, Gérard, TrashTalk fantasy league, cleveland cavaliers

107,5 points de moyenne pour les Celtics, 88,5 points pour les Cavaliers. Doc, on a un problème.

Source image : Youtube

Après une deuxième défaite dans l’antre des Celtics (107-94), Cleveland est en grand danger en vue de la qualification pour les Finales NBA. Menés 2-0 par les bonhomme en verts, les Cavs sont en difficulté des deux côtés du terrain. Mais c’est la défense des gars de l’Ohio qui inquiète le plus.

Les Cavaliers avaient déjà été inconstants tout au long de la saison quand il s’agissait de défendre leur panier. Alors lorsque les Playoffs pointaient le bout de leur nez, il allait falloir se montrer beaucoup plus agressif de son côté du terrain pour se faciliter la route vers une possible quatrième finale d’affilée. Le modèle du « peu importe combien on encaisse, on en mettra plus » est peu fiable quand les défenses se resserrent en postseason. En grande difficulté au premier tour face aux Pacers (100,5 points encaissés pour 94,9 unités marqués en moyenne sur la série), les Cavs du King avaient reserré les boulons au moment d’affronter Toronto. Certes plus performants quand il s’agissait d’évoluer dans la partie de terrain des Dinos (118,5 points marqués en moyenne), le groupe de Tyronn Lue avait fait le taf derrière pour limiter les premiers de l’Est à 104,5 unités par rencontre. Quand tu en prends moins que ce que tu mets, ça devient tout de suite plus simple. Mais alors quand le duel face aux surprenants Celtics était annoncé, il était de rigueur pour Cleveland de maintenir leur défense affichée en demi-finale de Conf’.

Face à l’escouade du Massachusetts toujours privée de ses deux principales armes offensives en les noms de Kyrie Irving et Gordon Hayward, le triple finaliste se voit en grand danger dans la série, la faute à une activité inexistante de son côté du terrain. Avec 107,5 unités encaissées, les Cavs n’arrivent pas à pallier leur manque criant de réussite en attaque (88,5 points marqués). En panne complète quand il s’agit de scorer du parking avec un 14 sur 57 immonde sur les deux rencontres, Cleveland doit trouver des solutions pour absolument gagner les matchs à venir dans sa Quicken Loans Arena. Message à Tyronn Lue et son groupe : c’est la défense qui va devoir fonctionner. Contre un groupe dont les meilleurs armes offensives sont un Al Horford réputé pour sa défense, un rookie en la personne de Jayson Tatum ou encore Jaylen Brown qui tourne à dix unités de moyenne en carrière, il est inconcevable d’en prendre autant. Alors on se retrousse les manches sous peine de voir l’armée celte s’envoler vers la finale. Vouloir marquer beaucoup sans défense te donnera des séries comme face Indiana, défendre d’abord permettra des séries comme celle face à Toronto. L’orage du TD Garden est passé, les Jeff Green, J.R. Smith, Tristan Thompson, Kevin Love et bien sûr LeBron James doivent se concentrer sur leur côté du terrain pour les Games 3 et 4.

Après deux matchs bien crades, Cleveland est attendu de son côté du terrain pour les prochains matchs de la série. En panne d’adresse, les Cavs ne trouveront leur salut qu’en contenant une équipe des Celtics présumée faible offensivement, avec les absences, en-dessous des 100 unités. Comme l’a dit un fin connaisseur de ce jeu : « l’attaque fait lever les foules mais la défense fait gagner des titres ». Il s’agît pour l’instant d’une série Messieurs les Cavaliers, mais il serait bon de s’imprégner de ces mots pour les matchs à la Q. Rendez-vous samedi dans l’Ohio.

1 Comment

1 Comment

  1. Titouan

    16 mai 2018 à 14 h 14 min at 14 h 14 min

    Et calmez-vous, LeBron et JR ont combiné 42 à eux deux ,c’est pas mal nan ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top