Sixers

Markelle Fultz doit se tenir prêt : Brett Brown n’exclut pas de le faire jouer dans la série face aux Celtics

Markelle Fultz

Par contre, il faudra rentrer ses lancers-francs.

Source Image : Youtube

Après une défaite sans la manière face aux Celtics lors du Game 1, Brett Brown cherche des solutions à Philadelphie. Il n’exclut pas de réintégrer Markelle Fultz dans la rotation, même s’il demeure bien prudent…

Disparu de la rotation depuis trois matchs, le numéro 1 de la dernière Draft, pourtant auteur de bonnes prestations durant les 10 derniers matchs de la saison des Sixers, ne semble pas rentrer dans les plans de son coach en demi-finales de Conférence Est. On peut trouver cela logique, car même s’il a fait son retour en fin de saison après une absence de 68 matchs sur une moyenne correcte de 7,6 points, 4,6 assists et 3,5 rebonds en devenant le plus jeune joueur à claquer un triple-double, le jeune meneur n’est surement pas taillé pour une opposition si relevée. Pourtant, beaucoup d’observateurs sont surpris, voire s’offusquent de l’absence du rookie dans la rotation de Philly, et ne voient pas pourquoi T.J. McConnell lui est préféré. Brett Brown répond simplement et avec beaucoup de bon sens :

« Cela ne devrait choquer personne, en sachant comment nous avons abordé ces Playoffs et comment il les a abordés. Markelle Fultz n’a joué que les 10 derniers matchs de la saison, T.J. a joué toute l’année, a été très bon et a participé à notre run de 16 victoires d’affilées, où nous avons pratiqué un bon basket. J’ai pris cette décision pour aller dans la continuité de l’année accomplie… T.J. a pris le spot, en jouant bien, et nous avons gagné une série. »

En effet, il est d’une part plus logique de faire jouer McConnell en back-up de Ben Simmons, étant donné que ça a été son job toute l’année (bon, ça n’a pas empêché Scott Brooks de coller Tomas Satoransky sur le banc et de mettre Ty Lawson à la place contre Toronto…). Fultz n’a que 10 matchs dans les jambes, et n’a pas encore de quoi changer le cours d’une série, pas contre ces Celtics-là. Il ne faudrait pas être naïf et croire que tout numéro un de Draft qu’il est, Fultz pourrait en planter 45 en 15 minutes de jeu. Non, mais il pourrait tout de même apporter un peu de folie, à tel point que Brett Brown pense toujours à lui, et pourrait le faire jouer s’il juge que l’équipe en a besoin. C’est en tout cas ce qu’il confie à ESPN :

« Il y a des moments où j’y pense vraiment, où j’ai envie de lancer Markelle. Mais je dois prendre des décision, et j’ai pris une décision. Cela ne veut pas pour autant dire que c’est gravé dans la roche. On y pense toujours et on se pose toujours la question. Et l’envie de préserver Markelle Fultz et de penser à son futur est toujours dans ma tête. Mais je suis malgré tout ouvert au changement, et je ferais tout ce qui est en mon pouvoir pour faire que Markelle nous aide du mieux qu’il peut. En gardant en tête que ‘nous’ est ce qui importe. »

Casse-tête pennsylvanois pour Brett Brown : prendre le risque de lancer un Markelle Fultz avec 10 matchs de régulière dans les jambes si T.J. McConnell n’est pas au niveau ? Ou penser à l’avenir, et préserver les guibolles de son rookie, coûte que coûte ? Nous le verrons, mais les Sixers devront trouver le moyen de gagner le Game 2, sous peine d’être dos au mur avant de rentrer à la maison.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top