Magic

Officiel : Frank Vogel viré du Magic, la valse des coachs continue du côté d’Orlando

Frank Vogel

Ça chauffait depuis un moment pour Frank Vogel, qui n’a pas réussi à éteindre l’incendie.

Source image : montage 9gag

Depuis hier soir, la saison régulière est officiellement terminée. Ce qui rime souvent avec coachs remerciés. Quelques heures après que chacune des franchises ait joué ses 82 rencontres, des entraîneurs sont déjà évincés. Cela avait commencé ce matin avec Jeff Hornacek du côté de New York, et cela a continué quelques heures plus tard avec l’annonce du limogeage de Frank Vogel, qui dit au revoir au Magic après deux ans passés à Orlando.

Le scénario de la période de Frank Vogel à la tête du Magic aura été sensiblement le même que celui de Jeff Hornacek à New York. En effet, le coach d’Orlando a participé au dernier match de son équipe hier soir, remporté 101 à 92 contre Washington. C’était l’ultime fois que l’entraîneur de 44 ans officiait sur le banc de l’Amway Center. Ce dernier succès donne le bilan définitif de l’exercice 2017-18 pour la franchise, et il n’est que très peu glorieux : 25 victoires pour 57 défaites. En effet, il n’y a pas de progression pour les Floridiens, ni pour leur coach, qui avaient bouclé la saison dernière avec 29 succès pour 53 désillusions. Cela donne des résultats en berne, avec 54 matchs remportés pour 110 concédés sur l’ensemble du passage de l’ancien coach des Pacers. Malgré toute la bonne volonté du monde, et un début d’année réussi (6-2 puis 8-4 après douze rencontres), les mauvais résultats n’ont fait que s’enchaîner pour l’équipe qui appartient à Richard DeVos. La franchise termine ainsi cette saison sans avoir évolué, avec le cinquième pire bilan de la Ligue. Malheureusement, ce qui était plutôt prémédité a fini par arriver. C’est ainsi assez logiquement que Jeff Weltman, le président des opérations basket pour le Magic, en concertation avec le nouveau GM, John Hammond, a décidé de mettre fin à l’aventure de Frank Vogel en Floride, par un communiqué relayé par le compte Twitter chargé des relations presse de la franchise :

« Orlando, FL – Frank Vogel a été démis de ses fonctions de coach en chef du Magic d’Orlando, a annoncé aujourd’hui le président des opérations basket Jeff Weltman.

Nous voudrions remercier Frank pour sa contribution à la franchise du Magic d’Orlando. Nous apprécions les sacrifices qu’il a fait en tant que coach en chef, et lui souhaitons assurément, à lui et à sa famille, le meilleur pour la suite.

Vogel a été nommé nommé le 20 mai 2016 en tant que 13ème head coach du Magic. Pendant ses deux saisons à Orlando, le Magic a compilé un bilan de 54 victoires pour 110 défaites (32,9% de succès). Le Magic a fini la saison 2017-18 avec un bilan de 25 succès pour 57 revers.

Avant de rejoindre le Magic d’Orlando, Vogel a été le coach d’Indiana de 2011 à 2016, et possède un bilan en saison régulière sur sa carrière de 304 victoires pour 291 défaites (51,1% de succès). »

Allez, ciao ciao Franky. Comme le rappelle si bien la franchise d’Orlando, Frank Vogel était le coach d’Indianapolis auparavant. Catalogué comme un entraîneur avec de solides bases défensives, son système avait très bien fonctionné avec les Pacers, leur offrant deux Finales de Conférence Est, en 2013 et 2014. Avec un roster dédié (Roy Hibbert, David West, Lance Stephenson, Danny Granger, Paul George, George Hill), le coach avait réussi à opposer un casse-tête à toutes les attaques de la Ligue. La défense du Magic sous ses ordres s’apparentait plus à du gruyère, une passoire, si ce n’est le néant. Il faut dire qu’il a récupéré une franchise en chantier, qui avait vécu de nombreux changements de coach dans les derniers temps (Jacque Vaughn, James Borrego, Scott Skiles). Ceci dit, ça ne fait pas tout, Frank Vogel n’est pas parvenu à installer son système. Basé dans les premiers temps autour de trois solides intérieurs (Vucevic, Biyombo, Ibaka), cela n’a pas fonctionné. Malgré un roster jeune, avec du potentiel, rien de bon n’a émané de la collaboration entre le coach et la franchise de la ville de Mickey. Comme à New York, on a aussi du mal, en Floride, à enclencher une nouvelle dynamique depuis la période Dwight Howard – Stan Van Gundy. Ainsi, cela fait six saisons d’affilée qu’on n’a pas vu la postseason à l’Amway Center, et il faut que ça change. C’est pour cela que John Hammond est arrivé en provenance des Bucks. Lui et Weltman vont prendre le temps de sélectionner un nouvel entraîneur en chef, pour venir encadrer les Gordon, Fournier et autres Vucevic. Pour autant, certains sont déjà pressentis pour occuper le poste à pourvoir. Jerry Stackhouse, le coach des Raptors 905 (la franchise de G League affiliée à Toronto) est cité, lui qui serait également courtisé par les Knicks. Sinon, le nom de Nick Nurse revient abondamment. L’assistant coach des Dinos canadiens depuis cinq ans pourrait bien venir prendre son premier rôle de coach en chef en NBA, en débarquant en Floride.

C’en est terminé de Frank Vogel à Orlando, qui n’aura pas réussi à appliquer sa rigueur défensive à un jeune roster. Il pourrait retrouver un poste cet été, étant donné que Milwaukee, Phoenix et Memphis sont coachés par des intérimaires, et que New York n’a pas encore d’entraîneur en chef. Pour le Magic, il s’agit de trouver une nouvelle personne capable de sortir la franchise de la panade, avec un effectif assez faible. Pas de quoi faire des envieux, mais une place de head coach en NBA, ça attise quand même les convoitises.

Sources texte : Twitter/@Magic_PR, nba.com/magic

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top