Lakers

Isaiah Thomas a démarré son aventure avec les Lakers : 22 points pour le lutin, y’a du peps dans les jambes

Isaiah Thomas
Source image : NBA league Pass

C’est dans une défaite que ce bon Isaiah Thomas a lancé sa nouvelle épopée, celle sous le maillot des Lakers. En déplacement à Dallas, le meneur a tout de même géré sa partition offensive, dans un match… sans défense.

Taillé dans tous les sens depuis quelques semaines, cible des plus grosses punchlines depuis son changement d’adresse jeudi soir, Isaiah avait des choses à prouver ce samedi. Un message à envoyer aux Cavs, à distance, et aussi aux fans de Los Angeles qui douteraient de son potentiel impact. Toujours limité par sa taille et donc sa défense, Thomas a nourri certains de ses détracteurs en continuant à être un point faible réel défensivement parlant, mais la compensation offensive était suffisamment bonne pour permettre d’atténuer le négatif. Entré en tant que remplaçant sur le parquet de l’American Airlines Center, IT n’a pas perdu de temps avant de planter ses buckets. Agressif, sans hésitation, le lutin violet donnait un vrai coup de boost à ses Lakers et ses 10 premières minutes de jeu avaient de quoi faire vibrer les habitants de la cité des anges. Même sur de simples pull-up en transition à près de 8 mètres du panier et sans faire attention à l’horloge, on avait l’impression de retrouver des flash d’Isaiah du côté de Boston, lorsque la carte-blanche offerte en attaque lui permettait d’exceller avec la gonfle dans ses mains et un rôle bien précis. On parle bien de flash, donc de quelques séquences. Car comme de nombreux fans de Cleveland le rappelleront, on avait eu droit à un premier match agressif pour Thomas début-janvier, avant de tomber dans un trou quasiment sans fond.

Ce qui demande une confirmation. Mais celle-ci, pour le coup, est tout de même nettement plus excitante. Respecté pour trois fois rien avec ce transfert réalisé au buzzer par les Cavs contre deux petiots, Isaiah a suffisamment de choses à prouver pour tout donner chez les Lakers. Mine de rien, le garçon a aussi un contrat à aller chercher sur le marché d’été, et maximal si possible. Ce qui demandera plusieurs grosses performances et des victoires, afin de marquer les esprits. La très bonne nouvelle, d’où l’excitation, c’est que la franchise de Los Angeles n’a pas d’objectif précis pour cette deuxième partie de saison et le staff complet veut y aller easy avec Lonzo Ball. Ainsi, on pourrait retrouver un Thomas capable de booster le banc des Lakers, avec un temps de jeu majeur et des responsabilités du même niveau, mais dans un cadre bien plus tourné pour lui qu’à Cleveland. Dans l’Ohio, le scoreur-né devait se transformer en quelque sorte en créateur-distributeur, pour LeBron et sa cour. Tandis qu’à Los Angeles, le run run run de Luke Walton sans véritable impératif défensif va clairement dans le sens d’Isaiah. Et avec une horloge qui tourne avant la fin de la régulière, Thomas sait qu’il devra utiliser chaque rencontre comme un potentiel entretien d’embauche. Cartons à venir ? Certainement. Même soucis défensifs ? Aussi. Mais si la gâchette confiante de 2017 peut nous revenir, on acceptera tout un tas de concessions en échange.

22 points en 31 minutes, un début de rencontre tonitruant et une belle confiance en lui (comme s’il en manquait), Isaiah Thomas a bien commencé son aventure chez les Lakers. Maintenant, il faut dupliquer, cette fois gagner, et aller chercher ce contrat max qui lui pend au nez cet été. Vas-y, lâche-toi comme avant Isaiah.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top