Cavaliers

Isaiah Thomas est tourné vers son avenir à Cleveland, motivé comme jamais : “préparez-vous, ça va être énorme”

Isaiah Thomas
Source : Instagram

Officiellement un joueur de Cleveland, c’est donc dans une lettre ouverte disponible en intégralité sur le site de The Players’ Tribune, qu’Isaiah Thomas a souhaité s’exprimer sur son échange et faire ses adieux à Boston. Plusieurs passages sont marquants, comme celui dans lequel il aborde le sujet du potentiel de sa nouvelle équipe avec LeBron et ses autres coéquipiers. 

Divers sujets ont été évoqués dans la lettre du Little Guy, ainsi que des éléments de réponse à des questions que bon nombre d’entre nous se posions : comment le garçon a réagi à l’annonce de son transfert, quelle est sa perception de la loyauté dans la Ligue désormais… Dans cet extrait, I.T a révélé qu’après la période de choc provoquée par son transfert à Cleveland, il a ensuite réalisé qu’il rejoignait la meilleure équipe de la Conférence Est, forte de trois Finales NBA consécutives. En tablant sur son intégration réussie avec les Cavaliers, le lutin visualise aujourd’hui le potentiel incroyable de ces derniers. Bien qu’il soit déçu d’avoir quitté une équipe dans laquelle il s’épanouissait énormément individuellement et collectivement, I.T pense que la richesse de l’effectif des Cavs ne pourra être que bénéfique pour le développement de son jeu, ainsi que pour les fans de la franchise de l’Ohio. Avec la perspective d’évoluer aux côtés de LeBron et ses nouveaux coéquipiers, et notamment de jouer pour le titre, Isaiah a désormais deux priorités en tête : ne pas décevoir les supporters des Cavaliers et gagner.

“Je vais le dire ici, de but en blanc, pour en finir comme ça vous pourrez écrire ce que vous voudrez à ce sujet : vous n’allez pas vouloir chercher l’embrouille avec les Cavs cette saison. Cela va être une très bonne année pour les fans des Cavs, une très bonne année. Je suis excité.

Sur le plan du basket, mon association avec les Cavs est paradisiaque. Si vous avez regardé les matchs des Celtics l’année dernière, vous savez combien de fois j’ai du me battre contre des prises à deux ou même à trois pour pouvoir shooter. Cela s’est bien terminé, puisque les gars jouaient bien et mon tir rentrait. Mais cette année…, ce ne sera même plus un problème. Vous allez vraiment vouloir mettre trois gars sur moi, alors que partagerai le court avec le meilleur joueur de la planète ? Non, je ne pense pas.

Et c’est juste LeBron. J’ai regardé l’effectif, et ce que je vois ce sont des mecs avec qui j’ai hâte de pouvoir jouer : Kevin Love, mon ancien coéquipier avec la Amateur Athletic Union, Tristan Thompson, JR Smith, Iman Shumpert, ce n’est pas un accident si ces gars ont gagné à l’Est trois années de suite. Et maintenant vous me rajouter moi, D.Rose et mon gars sur Jae (Crowder) ? Ce roster alors… c’est du très lourd. Les fans des Cavs, préparez-vous à vibrer, àa va être énorme.”

Deux éléments sont à souligner dans le passage de la lettre de notre lutin guerrier. Tout d’abord sa motivation :  Isaiah sera probablement toujours un peu amer envers Danny Ainge, mais le moins que l’on puisse dire c’est qu’il trouve une vraie consolation en visualisant le potentiel de sa nouvelle équipe. Le meneur annonce la couleur et il faudra s’attendre à voir les Cavaliers très loin en Playoffs selon lui. Est-ce possible ? Evidemment. Un effectif impressionnant et renforcé par rapport à l’année dernière avec Derrick Rose et Jae Crowder, un LeBron qui va vouloir faire regretter le seul joueur qui a publiquement annoncé avoir besoin de le quitter, un Isaiah ultra-revanchard et mort de faim s’il est sur pied, qui voudra montrer que Danny Ainge s’est trompé, et surtout un pick de Draft (presque) aussi précieux que Gérard Smith qui pourrait bien se transformer par magie en un DeMarcus Cousins. Mais, toutes ces belles choses supposent également un bon coaching (LOL), une bonne entente sur le terrain ainsi qu’une efficace intégration des nouveaux, et le moins de bobos possibles. Le deuxième élément important dans cet extrait ? La référence aux supporters à deux reprises. A moins d’être aveugle, il est évident qu’Isaiah est le genre de joueur très expressif qui a besoin de se nourrir de l’amour du public qu’il peut générer. S’il a reçu une telle adoration à Boston en y évoluant seulement deux saisons et demie, c’est parce qu’il a prouvé qu’il jouait autant pour les supporters que pour lui, traduisant ainsi son besoin de partager sa passion du ballon avec eux. Le garçon a un cœur gros comme l’égo de LeBron James et rien que pour ça, les fans des Cavs ont fait une bonne affaire.

Après le contrecoup de l’annonce du Danny aka le cœur de pierre, Isaiah a réalisé quelle l’équipe il rejoignait : une escouade qui vise titre.  Le lutin est motivé, sous le charme de l’effectif dont il fait désormais partie, et prêt à vibrer avec la Cavs Nation. Et même si l’on est pas supporter des Cavs, on sera nombreux à espérer qu’Isaiah nous sorte une énorme saison pour que Ainge s’en bouffe les doigts. 

Source : The Players’ Tribune. 

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top