Grizzlies

Retraite de Chandler Parsons pour blessures multiples ? L’ailier dit non, stop aux fausses rumeurs

Chandler Parsons

Le braquage continue à Memphis.

Source image : YouTube

La situation devient critique pour Chandler Parsons qui aurait été approché par le management des Grizzlies pour prendre une retraite anticipée à cause de ses innombrables blessures. La mascarade n’a que trop duré !

En 2016, les Grizzlies pensaient faire une bonne affaire en récupérant Chandler Parsons, alors agent-libre. Une proposition de 94 millions de dollars sur quatre ans était réalisée puis acceptée dans la foulée par le principal intéressé. À l’époque, l’ailier sort de deux saisons solides à Dallas à presque 15 points et 5 rebonds de moyenne. Seulement voilà, la saison dernière, le Floridien n’a pris part qu’à 34 rencontres sur 82 possibles et n’a pas pu participer aux Playoffs à cause d’une déchirure partielle du ménisque. On ne mentionnera pas le niveau de jeu pathétique qu’il avait affiché une fois sur les parquets, tournant à 6 points à 33% au tir, loin de ses standards habituels. Il était donc essentiel pour lui de se racheter, au risque de se faire traiter d’escroc par toute le Tennessee. Devinez quoi… Avec seulement 26 matchs joués sur 48 possibles et actuellement absent pour une durée indéterminée toujours à cause de problèmes au genou, l’ailier de 29 ans est loin d’avoir redoré son image cette année. Même s’il y a du mieux par rapport à la saison dernière, Parsons n’affiche que 8,8 points et 2,8 rebonds lors des rares matchs auquel il a pris part. Des performances très loin d’être suffisantes en comparaison avec son salaire. C’est donc dans ce contexte de cambriolage pur et simple que Ronald Tillery du Memphis Commercial Appeal a lâché que le management des Grizzlies avait approché le joueur pour mettre fin à au supplice.

Même si cette info n’est pas confirmée, cela ne nous étonnerait qu’à moitié. On imagine bien que lorsque les dirigeants de Memphis pensent aux 72 millions qu’ils doivent encore donner à leur élément (deuxième plus gros salaire du club), ils trouvent ça un peu cher pour du budget chauffage de banc. S’il avait affiché un niveau plus qu’intéressant à Houston, Parsons n’est désormais plus que l’ombre du joueur qu’il a été, et le management des Grizzlies devra bien trouver une solution au risque de le voir se transformer définitivement en braqueur. On vous laisse d’ailleurs découvrir la réaction du joueur suite au tweet de Tillery.

« Avec des tweets comme ça, tu seras à la retraite avant moi. #FakeNews »

Libre à chacun de se faire son idée sur la véracité de cette info. Mais vraie ou non, il est clair que Parsons fait déjà partie des pires contrats de toute la Ligue et il semble impossible de l’envoyer ailleurs. On souhaite donc bien du courage au front office de Memphis, on parle quand même de 72 millions de dollars…

Source texte : Memphis Commercial Appeal

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top