Bucks

Le malaise de Giannis Antetokounmpo : le Grec aimerait que sa conversation avec Jason Kidd reste privée

Giannis Antetokounmpo

Le Greek Freak est gêné par la situation dans laquelle Kidd et les Bucks l’ont entraîné.

Source image : Youtube

Alors que l’on apprenait que Jason Kidd était limogé de son poste de head coach à Milwaukee ce lundi, les médias américains insistaient particulièrement sur l’incidence de cette décision sur la star de l’équipe, Giannis Antetokounmpo. Les déclarations de l’ancien entraîneur des Bucks n’ont rien arrangé aux inquiétudes quant à l’état d’esprit de l’ailier des Bucks. Le Grec a tenu à s’exprimer à propos des informations divulguées par Kidd…

Jason Kidd s’est fait viré, mais jusque-là, rien de complètement ouf. Les coachs virés en NBA, c’est si courant qu’on pourrait s’amuser à faire un tableau de prédictions en début de saison. « Tiens, là, je verrais bien Mike Malone, qui stagne avec Denver… Ou Alvin Gentry, qui ne pourra pas se planquer derrière ses deux colosses indéfiniment. » Bref, une valse des coachs plutôt récurrente, sauf que cette fois-ci, J-Kidd a profité de son licenciement pour balancer une petite déclaration bien épicée qui n’a pas manqué de faire réagir les observateurs : Giannis Antetokoumpo l’aurait appelé pour lui proposer de sauver son job. Ça, ce n’est pas une pratique très répandue en NBA, non en fait c’est même souvent l’inverse, les joueurs s’arrangent pour faire virer leur coach. Une situation inédite qui témoigne de l’attachement de Giannis envers le coach qui lui a fait atteindre le niveau incroyable qui est le sien aujourd’hui. Sauf que le Greek Freak affirme être mal à l’aise quant au fait que cette information soit sortie dans les médias. De même que d’avoir connu la décision des Bucks de virer Kidd avant même que le licenciement ne soit effectif l’a placé dans une situation compliquée comme il le raconte à  Eric Nehm d’ESPN Milwaukee.

« C’est un peu gênant, surtout pour un gars comme moi qui, comme je l’ai déjà dit, est particulièrement loyal. C’est l’une de mes caractéristiques, mais c’est un peu gênant d’avoir su [que Kidd serait viré, ndlr] avant que cela n’arrive. […] Peu importe ce qui s’est dit en privé avec le coach, je vais le garder pour moi. Personnellement, je préfère garder mes conservations privées. Une partie de cette conversation est connue, mais le reste ne l’est pas, et je vais faire en sorte de le garder pour moi. Je tiens à Coach Kidd en tant que personne, pas juste pour son rôle d’entraîneur. »

Une déclaration qui en dit long sur la déception du All-Star. Pas facile d’être coincé, le cul entre deux chaises. D’un côté, la franchise dont il est la pièce centrale, et de l’autre, celui qui lui a permis de le devenir. De son propre aveu, Antetokounmpo a affirmé que Kidd était à l’origine « d’une bonne partie de son succès ». Malgré la dimension émotionnelle de la nouvelle, les fans des Bucks peuvent se rassurer, Giannis a compris la décision de ses dirigeants.

« C’est dans les mains du front office. Ils peuvent faire tout ce qu’ils estiment être nécessaire pour faire des Bucks un prétendant au titre. Si c’est me trader, virer le coach ou n’importe quel autre move qui peut faire de Milwaukee un prétendant, je pense qu’il faut le faire. »

Pas sûr que trader Giannis soit la bonne option. Par contre, J-Kidd semblait arriver au bout de la logique à Milwaukee, lui qui est à nouveau accusé d’avoir manipulé son petit monde au sein de l’organisation des Bucks. Il est impossible de savoir exactement ce qu’il s’est passé dans les coulisses, à moins que Kidd ne se décide à balancer de nouvelles infos privées dans les médias…

Source texte : Dan Devine, Yahoo Sports

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top