Rockets

Chris Paul à Houston : James Harden avait commencé l’opération séduction depuis un bail

Chris Paul

James Harden draguait Chris Paul avant-même le début des Playoffs 2017.

Source image : Pinterest

James Harden n’est pas du genre à tourner autour du pot. Du coup, lorsqu’il a estimé avoir besoin de renforts à Houston, il ne s’est pas fait prier pour aller draguer Chris Paul, alors encore aux Clippers, à l’occasion de l’avant-dernier match de la saison 2017.

Les opérations séduction entre joueurs NBA sont monnaie courante. On connaît les nombreuses histoires qui vont dans ce sens. De Joakim Noah tentant de rameuter Carmelo Anthony à Chicago lors du All-Star Game 2014, en passant par Isaiah Thomas (et même Tom Brady) paradant devant Kevin Durant à l’été 2016, jusqu’aux messages de Chris Paul s’efforçant de convaincre DeAndre Jordan de ne pas quitter L.A. pour Dallas à l’été 2015… cette pratique fait partie du jeu de la free agency en NBA. Et c’est justement à travers cette pratique que James Harden a accosté ce même Chris Paul avant les Playoffs 2017. Le tout à l’aide d’une pick-up line à en faire rougir Joey Tribbiani. Dans un long papier consacré au Point God, Sports Illustrated annonce en effet que le barbu n’est passé par quatre chemins avec le meneur :

« Bon, tu vas faire quoi, maintenant ? » a-t-il balancé à Chris Paul comme s’il tentait de gérer une demoiselle en fin de soirée.

C’est un peu comme si James Harden était au courant que CP3 n’était déjà plus à l’aise sous le soleil de Californie. Et pour cause, le meneur n’a jamais réellement apprécié certains de ses coéquipiers aux Clippers selon Lee Jenkins. À travers une habile comparaison entre le passage de Paul à la Nouvelle-Orléans et son aventure en Californie, Jenkins affirme que les relations entre les Angelinos étaient loin d’être aussi cordiales qu’en Louisiane. Le problème, c’est que de son propre aveu, Fruit estime qu’au-delà de l’entente sur le terrain (qui n’était pas un problème à Lob City), la communication et les liens amicaux sont des conditions essentielles dans le succès d’une équipe. Et si la tentative d’infiltration dans le vestiaire des Clippers nous a confirmé une chose, c’est qu’il y avait un paquet de ressentiments latents entre anciens coéquipiers.

Du coup, lorsque Harden, lui aussi passé par un mariage de superstars avorté (avec Dwight Howard), a évoqué l’idée de créer un duo de feu du côté du Texas, CP3 n’a pas hésité longtemps. Conscients de la nécessité de laisser leurs egos de côté, les deux stars se sont entraînées dans des pick-up games pour apprendre à partager la gonfle et ainsi éviter de reproduire les erreurs de leurs duos/trios précédents. D’après Irv Roland, chargé du développement des joueurs à Houston, rien n’a été laissé au hasard, et tous les joueurs de l’effectif ont été conviés pour créer un climat de confiance et de solidarité. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça semble avoir fonctionné, tant l’effectif de Houston semble au diapason.

Si Chris Paul n’a jamais retrouvé aux Clippers l’ambiance de ses premières années aux Hornets, il se pourrait bien que son aventure aux Rockets combine l’aspect relationnel et le succès collectif tant recherché. C’est en tout cas qu’on lui souhaite. Avec une première Finale de Conférence en ligne de mire ?

Source texte : Lee Jenkins, Sports Illustrated

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top