Blazers

Les Blazers entrent dans la danse pour DeAndre Jordan : c’est Jusuf Nurkic qui va être content…

DeAndre Jordan

Dede doit passer une saison agréable, lui dont le nom est mentionné dans chaque équipe NBA depuis trois mois.

Source image : Youtube

Les Clippers ont le cul entre deux chaises, entre push pour les Playoffs et possible reconstruction. Du coup, les GM de la Ligue tâtent le terrain et un nom revient fréquemment dans les rumeurs : DeAndre Jordan. Le pivot n’ayant pas encore trouvé d’accord quant à une éventuelle prolongation de contrat avec sa franchise, un trade dans les semaines à venir est à envisager.

Et les prétendants sont légion. Au-delà des Cavs, qui se positionnent sur approximativement tous les joueurs un tant soit peu référencés pour sortir de leur galère, on peut citer Washington, Milwaukee et désormais Portland. Selon Marc Stein du New York Times, Neil Olshey se serait renseigné auprès des Clippers dans l’optique de faire débarquer DeAndre dans l’Oregon. Bizarre lorsque l’on connaît l’importance de Jusuf Nurkic dans le jeu des Blazers. Du coup, cette information ouvre la voie à tout un tas de spéculations, parmi lesquelles une possible hésitation des Blazers à filer le max au pivot Bosnien. Agent-libre cet été, pas sûr que Portland, déjà bien short en termes de marge salariale, ne souhaite se bloquer en prolongeant un joueur qui, aussi performant soit-il, ne semble pas en mesure d’amener l’équipe à l’étape suivante. Les années précédentes ont peut-être servi de leçons à Oshley, lui qui avait filé de gros contrats à des joueurs à faible plafond (sans manquer de respect à Meyers Leonard, Festus Ezeli et Allen Crabbe). Aujourd’hui, la majeure partie de ces joueurs ont soit été échangés, soit pourrissent au bout du banc de Portland.

Quelques éléments importants à garder en tête cependant, dans le cadre de cette rumeur. DeAndre Jordan peut lui aussi être en fin de contrat s’il décline son option cet été (24 millions). Pas sûr que le pivot des Clippers demande beaucoup moins que son homologue bosnien. La question à 20 plaques pour Portland, c’est donc de déterminer si Dede peut représenter un upgrade suffisamment significatif par rapport à Nurkic pour sacrifier toute marge de manœuvre future. Avec la sixième plus grosse masse salariale de la Ligue (122 millions), dire que les dirigeants de Portland sont limités dans leurs options pour améliorer l’effectif est un euphémisme. Maintenant, reste à voir ce que demandent les Clippers, et si l’on en croit les rumeurs, le prix du pivot pourrait avoir augmenté avec les récents résultats de l’équipe. Pour l’instant, il semblerait qu’aucune offre sérieuse n’ait été proposée à L.A., mais il ne fait aucun doute que le feuilleton DAJ est loin d’être terminé.

Les Blazers nous sortent une saison dans la lignée des précédentes : l’équipe fait le taff, prend des gros matchs et peut tout à fait se qualifier pour les Playoffs. Mais le front office aimerait bien que la fin de saison arrive un peu plus tard que d’habitude, et pour cela, il va falloir se renforcer. Avec un tonton au profil défensif pour peaufiner une défense en nette progression cette saison ?

Source texte : Dan Feldman, NBC


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top