Spurs

Le jour où LaMarcus Aldridge a réclamé aux Spurs son transfert : une nouvelle leçon de management par Coach Pop

LaMarcus Aldridge -pari

LMA n’est plus le même cette saison !

Source image : YouTube - Spurs

Tout va pour le mieux pour LaMarcus Aldridge cette année. Pourtant, après deux premières saisons compliquées à San Antonio, le joueur avait réclamé son transfert cet été. Un vrai déclic pour Gregg Popovich qui a changé sa manière de l’utiliser afin qu’il se sente mieux.

Lorsqu’il arrive en provenance de Portland lors de l’intersaison 2015, Aldridge est une star de la Ligue qui sort d’une campagne à 23,4 points et 10,2 rebonds de moyenne avec les Blazers. L’arrivée du All-Star pour quatre ans et 80 millions replace San Antonio dans la course au titre et on se dit que son association avec Kawhi peut faire des miracles. Deux ans plus tard, le bilan est bien plus mitigé que cela. La première année, les Spurs sont battus par le Thunder en demi-finale de Conférence. L’année suivante, la défaite des Spurs en finale de Conférence contre les Warriors laissera un goût amer à LMA. Sans Leonard, l’intérieur est incapable d’élever son niveau de jeu et se fait pointer de doigt par tous, y compris son coach. Une fin de saison compliquée, des moyennes en baisse (17,3 points, 7,3 rebonds en 2016-17), telles sont les raisons qui le poussent à franchir la porte du bureau de Popovich cet été afin de lui demander son transfert. Une nouvelle qui fait l’effet d’une bombe pour Pop, interrogé au micro de Michael C. Wright pour ESPN :

“Je me suis dit ‘Wow, personne ne m’avait jamais demandé ça auparavant. En plus de vingt ans de carrière, personne ne m’avait dit ‘je ne suis pas heureux, pas confiant, je ne suis pas sûr que vous me voulez ici, je veux être échangé.’ […] Nous avons dîné quelques fois ensemble, nous avons ri. J’ai été très franc avec lui, je lui ai dit, ‘je serais content de t’échanger. Si tu me rapportes un joueur comme Kevin Durant, je t’emmène moi-même à l’aéroport, je fais tes valises et je t’accompagne jusqu’à ton siège dans l’avion. […] Mais avant ça, je suis ton meilleur ami parce que tu es là pour une nouvelle année et tu ne vas aller nulle part parce que nous ne trouverons personne avec autant de talent que toi. Nous allons faire en sorte que tu exprimes tout ton talent.'”

C’est cadeau, une nouvelle leçon de management offerte par Coach Pop. Et durant la saison régulière, il enchaîne sur une leçon de coaching et d’ajustements. Bien aidé par l’absence de Kawhi, il a fait d’Aldridge le go-to-guy de San Antonio. L’ailier-fort joue beaucoup de ballons en attaque et cartonne. Cette semaine, il a signé son premier back-to-back à plus de 30 points de sa carrière (30 points le 8 janvier contre son ancienne équipe Portland et le 9 on enchaîne sur 31 points contre les Kings). Ses statistiques sont semblables à celles qu’il affichait aux Blazers : 22,6 points 8,6 rebonds en 34 minutes par match. Cela fait de lui le joueur le plus utilisé des Spurs et de très loin avec six minutes de plus que le second, Kyle Anderson. Malgré les blessures de TP, Kawhi ou encore Rudy Gay, les Spurs sont toujours au sommet de la Conférence Ouest. S’ils talonnent les Houston Rockets à la troisième place, ils le doivent en grande partie à LMA. Il convient aussi de tirer un grand coup de chapeau à Pop’, le coach prouvant une nouvelle fois qu’il était au-dessus du game. Malgré ses vingt ans d’expérience, il a su se remettre en question pour créer un environnement favorable à l’épanouissement d’Aldridge. Une belle leçon d’humilité made in Spurs.

On surveillera quand même l’adaptation de LaMarcus au retour de Kawhi Leonard mais la confiance emmagasiné par l’ailier-fort en son absence sera très utile en Playoffs et ses envies de départ semblent déjà loin.

Source texte : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top