Raptors

Preview Raptors – Heat : une série de victoires doit s’arrêter ce soir, qui finira en larmes ?

derozan ibaka

Derozan sort encore d’une grosse perf face aux Nets, et va devoir se surpasser si son collègue du backcourt n’est pas apte à jouer face au Heat.

Source : NBA League Pass

Duel d’équipes en forme au Air Canada Centre, où les Raptors reçoivent le Heat de Spoelstra et compagnie. Remake de la demi-finale de la Conférence Est 2016 dans un match entre deux des équipes avec les plus longues winning streaks de la ligue (5 pour les Raptors, 4 pour le Heat). Quelle série prendra fin ce soir ?

Les Raptors poursuivent leur grosse saison et n’en finissent plus de gagner (8-2 sur les 10 derniers matchs). Une deuxième place à l’Est, plus proche de la première (2 matchs) que de la troisième (3 matchs), et un Demar Derozan calibre MVP pour porter l’une des attaques les plus efficaces de la Ligue (plus de 47% de réussite aux shoots, 7ème meilleur pourcentage de NBA). Et comme si ça ne suffisait pas, les Raptors affichent un bilan ahurissant de 14-1 à la maison. Il va falloir sortir une grosse performance pour venir chercher cette équipe de Toronto chez elle, mais le Heat peut compter sur quelques arguments comme on a pu le voir récemment.

D’abord, le Heat a récemment haussé le ton en défense et n’encaisse que 102 points par match. Ensuite, Hassan Whiteside, qui a beau réaliser une saison mitigée, sort d’un gros match en défense face au Jazz et sera un facteur essentiel dans la gestion des pénétrations adverses, ce malgré une machine qui a encore du mal à chauffer. Ensuite, parce que Miami a un client sympa à opposer à Derozan : Josh Richardson, qui est peut-être le joueur le plus chaud de Floride en ce moment, n’en déplaise à Aaron Gordon. L’arrière du Heat sort d’un mois de décembre de très haut niveau et n’a apparemment pas prévu de baisser le pied en 2018, comme en atteste son game winner face à Utah. Si les deux hommes sont loin de surfer sur la même vague, ils seront déterminants pour leur équipe ce soir. En bref, cette équipe du Heat a du cœur et aucun match n’est facile lorsqu’on affronte Miami, pas de raison que ça change ce soir.

On jettera aussi un œil sur le duel Lowry – Dragic (si le meneur des Raptors est apte à jouer malgré sa vilaine chute face aux Nets), qui promet quelques étincelles de la part des deux dragsters. Aux dernières nouvelles, Kyle va bien et sa blessure est moins grave que prévu, maintenant difficile de croire qu’il sera là ce soir. Ce qui n’empêche ceci : il y en a vraiment pour tous les goûts ce soir, puisque ce Raptors – Heat sera également l’occasion de mater un duel de bonhommes entre Kelly Olynyk et Serge Ibaka, ça c’est pour les amateurs de MMA. Si Toronto est en back-to-back, on peut tout de même s’attendre à un énorme match des dinos, sous le signe de l’intensité et de la défense.

Parce que si Miami est capable de proposer une grosse défense en NBA, Toronto peut sortir les barbelés lorsque cela compte. Pour peu que Derozan prenne feu ou que Wayne Ellington continue à se la jouer Steph Curry (6ème au nombre de tirs du parking rentrés cette saison), il y a moyen de s’éclater !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top