Nuggets

Denver met un stop à la série de victoires des Warriors : Noël royal pour les Nuggets, back-to-back assuré

Nuggets denver jokic
Source image : NBA League Pass

On parlait justement de cette rencontre avec une preview, en indiquant que le back-to-back serait tendu pour les deux équipes. Sauf qu’au petit jeu des jambes plus fraîches, c’est Denver qui est reparti avec le gros lot (96-81).

Pas facile à réaliser, mais c’est validé pour Mike Malone et ses joueurs. L’entraîneur des Nuggets savait que cette fin de semaine allait être tendue, avec un déplacement à Portland suivi par une rencontre chez les Warriors quelques heures plus tard. Le genre de traquenard qui peut se finir en zéro-deux, si tu fais pas attention. Heureusement, Nikola Jokic installait le matelas avec une belle mixtape sur les Blazers, ce qui permettait à chacun d’aborder le déplacement à Oakland avec confiance. Qui est chaud pour mettre fin à la série de victoires des Dubs ? Danette pour tout le monde, on s’arrête à 11 pour Steve Kerr et compagnie. Le coach champion en titre était en même temps prévenu dès le début de la rencontre, avec un mode traînage de pieds qui annonçait la couleur d’entrée : quand Jordan Bell et Omri Casspi sont tes meilleurs joueurs, autant se mouiller la nuque abondamment. Les Warriors avaient beau défendre avec un minimum d’intensité, les jeunes d’en face se régalaient dès que possible afin de creuser un début d’écart, avec agressivité et enthousiasme. Gary Harris, Jamal Murray, Trey Lyles, il fallait profiter d’une Oracle Arena bien calme pour mettre les deux mains sur le volant de la rencontre, et ne surtout pas le lâcher à l’approche du fameux troisième quart. Impossible de ne pas penser à cette sortie de vestiaire quand on va à GS, les Dubs étant généralement sensationnels sur cette période-là.

Sauf que pour une fois, il n’y a pas eu de révolte, et les briques ont continué à pleuvoir dans tous les sens. Balles perdues assez stupides sur des erreurs de compréhension ou de communication, shoots YOLO pris sans véritable rythme, Denver faisait son maximum pour empêcher les hôtes de trouver des spots confortables et le duo Jokic-Chandler maintenait le rythme collectif en ajoutant leurs précieux points. Troisième quart passé ? On peut enfin respirer ? Oui, dès que Harris et ses potes placèrent le run final, celui qui fera grimper l’écart à 17 unités, et imposera à Kerr d’agiter le drapeau blanc. Fatiguées, les deux équipes voulaient voir qui allait tenir le plus longtemps debout, exercice auquel les jeunes Nuggets étaient juste plus concentrés. De quoi s’alarmer chez les Warriors ? Certainement pas, l’attaque fût horrible mais elle devra se reprendre ce lundi face aux Cavs. De quoi en profiter côté Denver ? Carrément. Dans cette folle course au Top 8 à l’Ouest, chaque victoire est fondamentale et les potes de Mason Plumlee le savent mieux que quiconque. Il était donc important de se montrer opportuniste, appuyer sur l’accélérateur quand il fallait, histoire de quitter l’Oracle avec un beau back-to-back en poche et un repas de Noël bien mérité. Mission accomplie, les soldats du Colorado restent dans les belles hauteurs de leur conférence, après un début de saison marqué par un paquet de blessures.

Et cette victoire ? Elle fût validée par un groupe soudé, qui répartit bien sa marque quand il le faut. L’après-Noël sera intéressant pour les Nuggets, maintenant que Jokic est en forme, peuvent-ils aller taquiner les Wolves au classement ? Affaire à suivre.

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top