Knicks

Enes Kanter se lâche sur LeBron : “Roi, reine ou princesse, on va se battre. Personne ne va nous entuber”

Enes Kanter
Source image : NBA League Pass

Dans la défaite des Knicks cette nuit, il y a trois événements clairement marquants. L’embrouille avec Frank Ntilikina, le finish de LeBron, et l’interview d’après-match. Cette partie fût réservée à Enes Kanter, qui a lâché deux trois pépites devant les micros new-yorkais.

Lorsqu’il faut envoyer de la bonne punchline sans s’intéresser aux conséquences, l’intérieur répond toujours présent. Et ça, on l’a vu depuis ses débuts en NBA, Kanter montrant une confiance inébranlable envers lui-même ainsi que ses coéquipiers, comme s’il s’agissait de son propre sang. Du coup, il fallait forcément s’attendre à des perles en sortie de match, après avoir vu Enes et LeBron se faire un face-to-face chaleureux dans le premier quart-temps de la rencontre. Très efficace pour ses Knicks mais malheureusement obligé de regarder le money-time sur le banc, Kanter était à bloc au moment où les micros se sont pointés sous son nez. La défaite en poche, certes, mais un message a bien été envoyé selon le Turc, venant d’une jeune équipe qui cherche à se créer une identité. Ces Knicks peuvent perdre, peuvent se gourer au finish, se prendre les pieds dans le tapis et regretter certains choix, mais le fight sera bien présent au quotidien avec Enes dans la meute. Et ça, entouré de quelques plaisanteries autour de LBJ, c’était le coeur du message de Kanter. On vous laisse apprécier l’éloquence du poète, qui a déjà installé le tapis de sol pour le prochain match entre New York et Cleveland.

“Je crois qu’on a encaissé 40 points et quelques dans le dernier quart, mais on n’a rien lâché. On s’est bien battu, on a joué avec beaucoup d’énergie, et je vais surtout vous dire ceci. Cette équipe est vraiment spéciale. Vous venez pas dans notre salle pour faire des jeux avec des bouteilles, vous voyez ce que je veux dire ? Je me fous de savoir qui vous êtes, ou comment vous vous présentez. Roi, reine ou princesse, on va se battre. Et personne ne va nous entuber. Donc on va juste continuer à jouer notre jeu, et on va progresser jour après jour. […] Sérieux, c’est un rookie qui vient d’arriver dans la Ligue. Tu t’appelles le roi ou je ne sais quoi, tu peux pas juste t’en prendre à un rookie. Si tu veux t’en prendre à quelqu’un, essaye avec un adulte. Je mourrai pour mes coéquipiers, quoi qu’il arrive je serai toujours derrière eux. Car je vois mon équipe comme ma famille, donc personne ne va s’en prendre à ma famille.” – Enes Kanter

“Et bien je suis le roi, ma femme est la reine et ma fille la princesse, donc on est tous les trois calibrés. Je n’ai pas envie de le mentionner une nouvelle fois, question suivante.” – LeBron James

Autant dire que demain matin, les salons de tatouages de New York vont recevoir environ 5000 demandes de séance pour graver “King, Queen, Princess” sur le pectoral. Les fans des Knicks ont toujours apprécié cela, ces espèces de grandes gueules qui ne feront certes pas de All-Star Game mais ne baisseront jamais les bras tant que le buzzer n’indique pas de triple-zéro. Et en l’espace d’un mois seulement, même s’il est capable de sortie de grosses conneries, Enes a déjà mis un paquet de supporters dans sa poche. Il faut dire que dans le genre spartiate qui va se trancher le bras pour l’offrir à un coéquipier en manque, on est sur du très haut level de kamikaze. Il est comme ça le Kanter, il s’en fout de savoir de qui il s’agit en face, son équipe c’est son sang. Et si on l’avait vu avec OKC en ayant nettement moins de médiatisation, la plateforme new-yorkaise offre beaucoup plus d’écho et l’intérieur en profite. Autant dire que la probabilité de voir LeBron lui tomar dessus lors d’un des prochains Knicks – Cavs est désormais extrêmement élevée. On ne va pas se plaindre, plus il y a de dynamite et meilleurs les matchs sont !

On aurait espéré un meilleur retour de LeBron devant les caméras, mais la victoire lui suffira, comme il le soulignait avec le sourire. Un gros comeback avec le tir qui tue les Knicks, ça vaut un paquet de punchlines.

Source : ESPN


3 Commentaires

3 Comments

  1. Three Ravens

    14 novembre 2017 à 6 h 48 min at 6 h 48 min

    J’aime bien la mentalité de Kanter.

  2. Damon Fantasy

    14 novembre 2017 à 10 h 24 min at 10 h 24 min

    En effet, il est brut de fonderie le Kanter et ça me plait aussi mais “provoquer un rookie” ça fait partie du métier et notre Frank en verra d’autres :-)
    Jordan faisait pareil avec les petits nouveaux … on ne va quand même pas (encore) accabler LeBron là -dessus … please !

  3. CharTank

    14 novembre 2017 à 11 h 20 min at 11 h 20 min

    Cleveland galère à battre une équipe qui vise éventuellement une 8ème place à l’Est et LeBron essaye d’intimider un rookie de 19 ans…
    Si j’étais fan des Cavs je serais quand même pas très rassuré par ce genre de prestation.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top