News NBA

TrashTalk fête ses 5 ans : la chronologie épique d’un projet nourri au café et à la passion

TrashTalk
Source image : Montage YouTube - TrashTalk

C’est ce samedi 11 novembre que TrashTalk a fêté, avec émotion, ses 5 ans. Une étape à la fois importante et jouissive, car elle souligne la solidité du bateau face à bien des tempêtes. Cet anniversaire est aussi l’occasion idéale pour revenir sur ce long et beau parcours, rempli de moments inoubliables. Car s’il y a bien quelque chose qu’on a pu partager au fil des mois, ce sont de grands souvenirs avec la meilleure des communautés basket.

Si nous avons tenu à réaliser cette chronologie, ce n’est pas uniquement par soudaine bouffée sentimentale ou furieuse envie de branlette en place publique. Non, si nous avons voulu la faire, c’est tout simplement car nous réalisons le bonheur que nous avons depuis cinq ans, et l’importance que vous représentez depuis nos débuts. Oui, chacun de vous, même toi cher lecteur ou chère lectrice, nous lisant chez toi, dans les transports, aux chiottes, après le basket ou en scred tard la nuit, la luminosité agressant l’oeil tel un lancer d’Andre Roberson. Et toi aussi, surtout toi, contributeur de courte ou longue date, qui a mis la main dans la boue quand il n’y avait pas de promesse ni d’assurance. Qui a accepté d’aider sans compter, poussant la carriole avec joie. C’est cette confiance inébranlable et ce réel soutien, que nous ressentons au quotidien, qui nous pousse à donner davantage. Pour vous, pour le basket, et pour nous également. Mais afin de mieux créer le futur ? Il faut savoir regarder le passé. Et vu le bordel réalisé en équipe depuis ce 11 novembre 2012, on peut dire que l’avenir sera formidable. Voici donc la chronologie un peu folle, un peu floue mais extrêmement belle de TrashTalk depuis 5 ans.

# 2012 #

  • Novembre 2012 – premier article sur le site : une sorte de WordPress un peu cheum, très bordélique mais tout aussi réconfortant. Des papiers qui s’enchaînent, une équipe qui se construit, on avance dans le brouillard sans trop savoir où aller. Les Bulls avant l’heure. Tant mieux, tant pis.
  • 10 mai 2013 – premier concours TrashTalk : un maillot de Michael Jordan des Finales 1998 à gagner, siouplé, et propulsé par un Clutch-23 prêt à aider la troupe. La petite page Facebook devient grosse, les articles augmentent, y’a peut-être quelque chose à faire sur TT.

# 2013 #

  • 12 septembre 2013 – premier Playoffs Revival : l’histoire se raconte avec un canif et une couette, autour d’un feu d’été. Le tout premier Playoffs Revival de David Carroz tombe sur TrashTalk. Et comme par hasard ? C’est Reggie Miller qui assassine les Knicks. Un classique, qui en amènera d’autres.
  • 17 septembre 2013 – premier The Ball Never Lies : plutôt sympa, cette idée de série. Fais voir ? Rasheed Wallace en 2 minutes chrono ? La machine est lancée, Alexandre Martin et Léonce Barbezieux créent la future référence du storytelling NBA en vidéo. On ne le sait pas encore, mais les lettres T, B, N et L vont devenir légendaires.
  • 1er novembre 2013 – premier Avis du Psy : l’équipe s’agrandit et trouve en Giovanni Marriette le psy idéal. “Eh, ça te tente une rubrique hebdo où je dissèque les cassos de la NBA ?” Quatre ans plus tard, le cabinet affiche complet. Distribution de pilules et de punchlines toutes les semaines, zéro vacances sur le calendrier. Pilier éditorial de TrashTalk.
  • 14 novembre 2013 – premier match commenté sur SportDub : et si on commentait les matchs en direct ? D’abord avec Léo Venturini puis Benjamin Charray, les soirées deviennent épiques et les concepts s’enchaînent. Le Merdico Knicks – Nets s’installe dans le paysage, la tablette et ses BINGO également. Martin Luther King Day, weekend de Playoffs et enfin Marathon de Noël, on ne vit plus que les matchs sur un chat vert avec un son perché. L’idée prend tellement que la Draft suivante explose les serveurs et la trade deadline de février également. Faut dire que le shoot de Thomas Heurtel le 10 septembre 2014, ça marque toute une vie. Depuis, le 25 décembre est plus qu’un événement, c’est devenu une religion.

# 2014 #

  • 3 avril 2014 – les Cavs reprennent du TrashTalk : concours organisé par la franchise de Cleveland, faut trouver un nom pour que Fred McLeod et Austin Carr gueulent sur chaque dunk de Tristan Thompson. Maple Smash l’emporte, un premier orteil en NBA, avec le sourire. Dommage que ce soit avant le retour de LeBron.
  • 13 juillet 2014 – TBNL sur Michael Jordan : disons que le game s’est vraiment arrêté quand la team de The Ball Never Lies a sorti un épisode sur Jojo… et qu’ils ont envoyé la deuxième partie deux mois plus tard. Près de 30 minutes à te filer des frissons et à donner envie à un manchot de se mettre au basket. Ne vous cachez pas, on vous voit, nous aussi on a chialé.
  • 28 août 2014 – concours Joakim Noah : quitte à enfoncer notre identité jusqu’au bout, autant faire les cons du matin au soir. Juste avant le Mondial en Espagne, TrashTalk fait gagner le maillot exclusif de Joakim Noah en EDF, qu’il ne portera évidemment pas. Niveau connerie, on se situe entre Cassiopée et Andromède, le tout sous les mains de fées d’Artem Korovyanskyy.
  • 10 septembre 2014 – la France tape l’Espagne sans Tony : on va pas se mentir, quand t’essayes de grandir dans le monde du basket et Toto Heurtel pose les couilles du siècles sur le front de Pau Gasol, ça aide. Soirée inoubliable, et évidemment commentée en direct. Des tremblements en y repensant, tout le monde veut son short.
  • 25 décembre 2014 – premier vrai Marathon de Noël : le duo est en place avec Benjamin Charray. S’en suivent plus de 12h de direct, dans des conditions indescriptibles. John Wall se tape avec Quincy Acy, LeBron chie son retour à Miami. Cependant, un classique est né, un qui va marquer le Noël de milliers de personnes.

# 2015 #

  • 12 avril 2015 – lancement du Kiss Kiss Bank Bank : l’étape la plus marquante de tout le projet. Car c’est avec ce crowdfunding qu’un petit projet ambitieux va prendre du poids et pouvoir démarrer avec confiance. Le soutien est incroyable, plus de 300 personnes qui retroussent leurs manches pour pousser le bateau à la mer. Panique à bord mais le coeur qui bat fort, c’est le début d’un long voyage qui sera pensé avec un capitaine au centre des commandes : la communauté de TrashTalk. Encore une escale majeure en tête (l’application mobile), et Dieu sait si on s’y penche chaque jour. Elle arrivera, comme tout ce qu’on a annoncé jusqu’ici, quand le temps sera au beau fixe.
  • 17 avril 2015 – premier Free Flow : pourquoi ne pas lancer de podcast, tiens ? Test son, un deux, un deux. Premier épisode totalement freestyle, avant de devenir un rendez-vous immanquable du vendredi soir. Depuis, à 20h chaque fin de semaine, c’est automatique. De quoi passer par certaines soirées marquantes, comme celle du 13 novembre 2015.
  • 20 juin 2015 – premier AinStar avec TrashTalk : flyers distribués par Giovanni et Benoît Carlier dans des shops, ou collés sur des bagnoles quand la fatigue commençait à se ressentir. Le tournoi prend place, une petite troupe se réunit autour de Lucas Riedinger et va donner naissance à un gros rendez-vous. Quelques éditions plus tard, le merveilleux bébé voit encore plus grand.
  • 3 juillet 2015 – SoPress entre dans la danse : ça s’active depuis longtemps en coulisses, mais le mercato officialise le deal début juillet. Multiples sources confirm, association main dans la main avec le poids lourd de la presse, Team Option de 250 000 projets sur les années à venir. No-trade clause, vous allez prendre cher.
  • 27 octobre 2015 – première journée de TTFL : la TrashTalk Fantasy League débarque timidement, un peu chelou ce système de jeu avec un gars à choisir tous les soirs. Aujourd’hui ? On parle tous couramment béninois. Le jeu le plus addictif de la planète basket en France, ce n’est pas nous mais votre premier réflexe au réveil qui le dit.
  • 3 décembre 2015 – premières accréditations en NBA : Benoît Carlier est envoyé au Air Canada Centre pour un immense Toronto – Denver, interview de Joffrey Lauvergne dans le vestiaire en bonus. Ayé, on a un pied chez les grands, maintenant on peut accéder aux matchs sans trembler de la poche.

# 2016 #

  • 14 janvier 2016 – premier Global Games à Londres : le voyage en bus (gitan un jour, gitan toujours), l’immense O2 Arena, le retrait des accréditations, première conférence de presse avec Adam Silver qui est devenu un poto depuis… Y’a pas à chier, la première des Global Games dans la tribune presse, c’est avec un sourire XXL.
  • 19 janvier 2016 – premier Apéro TrashTalk nouveau format : après deux premiers Apéros, on se pose dans un tout nouveau cadre qui va devenir le lieu de rendez-vous pendant des heures de réflexion et de tournage. Léonce Barbezieux à la caméra, Alexandre Martin à la boulette, c’est la naissance des Apéros qui vont devenir cultissimes.
  • 15 avril 2016 – Apéro avec CodJordan et Waxx : le vrai push qui permet à la chaîne de bien se lancer, grâce à la gentillesse et tout simplement la cool attitude des deux vrais passionnés. On voulait parler de Playoffs, on s’est retrouvé à parler de tout jusqu’à en clasher Chris Paul. Un vrai coup de pouce marquant pour la chaîne YouTube.
  • 6 août 2016 – premier match commenté en direct par toute la rédaction : et quel match, France – Australie, le début d’un cauchemar ! On se prend une taulée par les kangourous, mais on peut enfin se rassembler autour des micros afin de vivre un live en équipe. Vrai moment de partage avec la communauté, on attendait ça depuis longtemps.
  • 19 juin 2016 – Game 7 des Finales NBA vécu en direct : autre grand instant qu’on racontera à nos gosses, The Block et The Shot commentés en live. Les voisins ne peuvent plus rien dire, on vient d’assister à la plus grande remontada de l’histoire. Lundi matin, les deux pieds dans la légende, les deux yeux qui brûlent. Le bonheur.

# 2017 #

  • 13 janvier 2017 – le premier Journal de TrashTalk : un guide monstre de 180 pages, pour revivre l’année 2016 avec le coeur qui fait boom-boom. Pas retrouvé dans les kiosques, mais grand accueil d’une communauté qui apprécie le travail fourni. Et vu l’année basket que c’était, on parle ici d’un pavé de proses à garder pour toujours.
  • 1er février 2017 – le TTFL Gate : les joueurs de la TrashTalk Fantasy League ne pourront oublier ce premier jour du mois de février de l’an 2017, marquée par la version TTFL de The Decision. Alors qu’on ne s’y attend pas, une troupe mormone bafoue les lois morales et plonge la compétition dans un bain de sang et de larmes. De rires, évidemment.
  • 16 mars 2017 – première collection de t-shirts avec Gate 11 : les pépites proposées durant le crowdfunding nous poussent à designer davantage de t-shirts. Ce qui suivra avec une première vraie ligne dont l’item principal (LeBron, la Brute et le Truand) termine côté à la bourse. On en croise partout en France, portant fièrement les couleurs de TT.
  • 9 juin 2017 – création du Discord : TrashTalk décide d’aller encore plus loin en ouvrant son propre Discord, afin de permettre à une communauté de plus en plus grande de se retrouver dans un petit palace aux petits soins. Salons de discussions, confrontations sur jeux-vidéos, l’open space est devenu une baraque qui est devenue un immeuble qui est devenu un quartier.
  • 15 juin 2017 – diffusion de Lenny Cooke au cinéma : en duo avec SoPress, le cinéma des 3 Luxembourg est pris d’assaut pour un premier vrai événement parisien labellisé TT. Et les salles sont remplies, par de merveilleux drogués qui font le déplacement. Petite verre en sortie de séance pour enfin discuter, petite soirée qui vaut le coup, et ça multiplié par cinq.
  • L’été 2017 – explosion des réseaux sociaux : la barre des 100 000 fans Facebook est dépassée, celle des 50 000 followers sur Twitter également. Gérard est devenu un nom connu, le parking une référence, Mercredi Panzani un jour sacré, les raclettes un plat des dieux (“bah non”). On en arrive à un tel point qu’une nuit sans geste de présence effectué est perçue comme une pendaison logique de tous les membres de l’équipe. Trop c’est trop, mais trop de confiance et de soutien, c’est trop de confiance et de soutien. Allez, café.
  • 15 septembre 2017 – rencontre avec Gary Payton : la boucle est bouclée quelques semaines avant les cinq ans du projet, la figure même de TrashTalk accepte de se poser avec nous pour faire… du trashtalking. On ne touche même plus les étoiles, on dort sur Saturne. Et la réaction de la communauté est à la hauteur : fierté avant tout, du chemin parcouru.

____

S’arrêter là n’aurait aucun sens, surtout avec la multitude de projets qu’il reste à développer. Simplement, il faut parfois savoir prendre le temps. Parfois. Prendre le temps. Appuyer sur pause, dans ce bordel quotidien qu’est la NBA, dans ce tourbillon caféiné qu’est TrashTalk, avec ses matchs, ses papiers, ses matchs, ses papiers (plus de 26 000 en 5 ans). Prendre le temps pour revenir aux choses vraies, celles qui sont au coeur de cette initiative, comprendre l’honneur que représente un tel soutien, remercier celles et ceux qui ont apporté leur encouragement, quel qu’il soit. Un poke, une tape dans le dos, un message privé, un commentaire envoyé. Ces gestes ? Nous les avons tous vus et lus, sachez-le. Car ce sont eux qui servent d’essence dans le bolide qu’on tente de mettre en piste. Celui qui, on y croit plus que jamais, soulèvera le basket et le mettra à la place qu’il mérite : tout en haut, servant d’exemple aux autres, le torse bombé. Du chemin, il en reste un paquet à faire, c’est une évidence. Mais avec autant de monde dans notre bateau, comment ne pas vouloir foncer tête baissée, gouvernail en main ? C’est ce que nous allons faire, nous pouvons vous l’assurer.

Cinq ans que TrashTalk existe, cinq années qui n’auraient pu avoir lieu sans vous. Pour tous les messages, les coups de gueule, les échanges, les témoignages, les coups de pouce et les sourires, un seul mot : merci. Ce n’est que le début. Et si ça vous a plu jusqu’ici, sachez que la suite sera encore plus belle.

Toute l’équipe de TrashTalk

 

logo-trashtalk2

 


9 Commentaires

9 Comments

  1. Expat / Loris

    14 novembre 2017 à 0 h 02 min at 0 h 02 min

    Merci les gars et continuer tant que vous kiffez ce que vous faites !

  2. Newt

    14 novembre 2017 à 0 h 21 min at 0 h 21 min

    Je suis bien obligé de laisser un petit message pour l’occasion. Vous m’avez fait personnellement découvrir la NBA dans la plus belle des ambiances (grâce aux TBNL notamment, merci Alex et Léonce). Merci et continuez

  3. Three Ravens

    14 novembre 2017 à 3 h 19 min at 3 h 19 min

    Bravo ! Et en plus c’est bien écrit.

  4. Rodzilla

    14 novembre 2017 à 4 h 39 min at 4 h 39 min

    Joyeux anniversaire les gars ! Continuez comme ça, the game is yours.
    Pleins de bises envoyées depuis le caillou ! (les vrais savent)

  5. GEP

    14 novembre 2017 à 6 h 14 min at 6 h 14 min

    Bonne anniversaire !

  6. Kargai

    14 novembre 2017 à 11 h 45 min at 11 h 45 min

    Merci pour tout !

    A quand un t-shirt : “LeBron, le Russ et le Durant” ? 😉

    Happy happy et en route pour les 5 années suivantes !

  7. astringues

    14 novembre 2017 à 13 h 17 min at 13 h 17 min

    J’ai passé la moitié de votre vie à vous lire, j’espère continuer 10 fois plus !
    Bon courage pour la suite !

  8. GoSpurs

    14 novembre 2017 à 20 h 24 min at 20 h 24 min

    Bravo et merci à toute l’équipe pour tout votre travail durant 5 ans !
    C’est avec grand plaisir que je suis la NBA avec vos articles et vidéos chaque jour.
    Gardez votre implication, vos croyances (Gérard !) et votre humour
    Merci encore et continuez comme ça !

  9. Un fan de mélo anonyme

    14 novembre 2017 à 22 h 55 min at 22 h 55 min

    19 décembre 2033 Alex et Léonce sorte un nouveau tbnl après 16 ans d attente ,la NBA annule tous les matchs de la soirée pour que tout le monde puisse regarder la vidéo ,Gérard met le premier commentaire sur la vidéo je cite:”first”
    le maillot de Bast de quand il jouait en departe et retirer dans les 31 franchises NBA (Levallois à était intégrer 1 an après le buzzer de babac)
    et forcément Kobe et Kareem pleurent dans leur lits toutes la soirée en voyant que l épisode est sur le joueur qui le mérite vraiment ……toi même ta compris c est un deuxième sur mélo ou Alex s excuse envers mon joueur préféré parce que ptn de merde déjà que j ai du mal à assumer si on plus on fait une tbnl NÉGATIVE sur l un des plus grands compétiteurs de l histoire doubler d une menace défensive pour tout joueur à son poste moi les 5 ans je vous les mets dans le c*.
    Voilà sa fait plaisir de troller un coup quand on se fait troller au H24 . ça fait longtemps que je vous suis et c est que du bonheur merci les gars d embellir mon quotidien en temps que fan de mélo et des knicks
    Bisous sucre à toute l équipe mais surtout à Alex qui confirmera mes propos ci dessus dans un futur top 10 plus grands compétiteurs All time

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top