Thunder

Preview Thunder – Clippers : c’est l’heure de se réveiller dans l’Oklahoma

Russell Westbrook

Russell Westbrook ? Il faut se réveiller maintenant !

Source image : NBA League Pass

Quatre défaites consécutives face aux Celtics, aux Blazers, aux Kings et aux Nuggets pour le Thunder. Quand tu as dans ton équipe Russell Westbrook, Paul George et Carmelo Anthony, c’est pas loin d’être une faute professionnelle. Ce soir, OKC reçoit des Clippers qui sont eux aussi en difficulté. Les hommes de Billy Donovan ont plutôt intérêt à gagner sinon ça va commencer à gronder dans l’Oklahoma. Préparez le café, et soyez prêts à en découdre à 3 heures du matin.

On savait au début de la saison que la mayonnaise allait mettre du temps à prendre, qu’il fallait être patient avec les joueurs et le nouveau Big 3, mais de là à perdre quatre matchs consécutivement face à des équipes moyennes ? Non. De là à figurer à la douzième place de la Conférence Ouest au bout de 11 matchs ? Non plus. Ce match face aux Clippers, c’est l’occasion parfaite pour le Thunder de se relancer. La franchise californienne reste sur trois défaites d’affilée et devra composer avec beaucoup de blessés. Pas le droit à l’erreur pour OKC, il faut remettre, ou plutôt mettre, la machine en route. Après la défaite face à Denver, les joueurs sont longuement restés enfermés dans le vestiaire pour discuter de ce qui n’allait pas. On imagine que les murs ont un peu tremblé, même si nous ne sommes qu’au début de la saison régulière. On attend notamment un gros Russell Westbrook. Le dernier MVP connaît de vraies difficultés à s’adapter à ses deux nouveaux partenaires du Big 3. Ça se ressent dans son jeu, mais aussi dans ses stats. Avec 19,5 points – son plus faible total depuis la saison 2009-10 -, 10,4 assists et 9,1 rebonds, le tout à seulement 41% au tir plus de 34 minutes, le marsupilami a du mal. Évidemment que ces statistiques restent absolument extraordinaires, mais c’est nettement en dessous de ce qu’il nous proposait l’an dernier. La nouvelle répartition des possessions de balle, le partage de la gonfle, voilà des parties du jeu sur lequel le numéro 0 doit encore réfléchir. Paul George sera lui aussi attendu ce soir. PG13 est, une nouvelle fois, passé au travers face à Denver avec seulement 13 points et 8 rebonds à 6/14 au tir en 43 minutes. L’ancien d’Indiana est sans doute le joueur qui a le plus de mal pour l’instant à se fondre dans le nouveau système du Thunder. Ça viendra, mais il ne faudrait pas que ça traîne trop, car ça va vite handicaper le collectif d’OKC. La mauvaise nouvelle pour Billy Donovan, c’est que Steven Adams est très incertain pour ce soir. Le All-Black a reçu un vilain coup au mollet droit dans un duel face à Paul Millsap, et il n’est pas sûr de pouvoir tenir sa place.

En face, les Clippers sont eux aussi en difficulté ces derniers temps. Après un début de saison tonitruant, ils sont rentrés dans le rang. Ils occupent désormais la neuvième place de la Conférence Ouest avec un bilan neutre de cinq victoires pour cinq défaites. Cette descente au classement est notamment due aux blessures qui handicapent beaucoup Doc Rivers en ce moment. Pour le match de ce soir, Patrick Beverley (genou), Danilo Gallinari (hanche) et Milos Teodosic (pied) seront absents. Austin Rivers est quant à lui très incertain à cause d’une entorse de la cheville. Le cinq des Clips aura une tête plutôt bizarre et pourrait ressembler à ça : Austin Rivers (ou Lou Williams) – Sindarius Thornwell – Wesley Johnson – Blake Griffin – DeAndre Jordan. Un cinq qui ne fait franchement pas rêver, mais les Californiens devront composer de cette façon. Blake Griffin sera le fer de lance de cette équipe. Avec 22,8 points, 8,5 rebonds, 4,5 passes à 48% au tir et 40% du parking de moyenne depuis le début de la saison, le rouquin est plus complet que jamais et assume bien son nouveau rôle de franchise player après le départ de Chris Paul cet été. On imagine qu’il y aura un peu d’émotion chez Ronald Weasley Blake au moment de rentrer sur le parquet. Le joueur des Clippers est né à Oklahoma City, a grandi là-bas et a fait tout son cursus à l’Université d’Oklahoma. Une bonne partie de sa famille risque d’être dans les tribunes, la motivation va donc être à son paroxysme. L’impact de DeAndre Jordan sera aussi à surveiller. Dédé sera soit face à un Steven Adams sur un pied, soit face à des Patrick Paterson, Nick Collison ou autre Dakari Johnson. Avec son physique de déménageur, il doit pouvoir faire la différence face à ses adversaires, que ce soit aux rebonds où il doit faire une sacrée moisson, ou en défense où on peut s’attendre à une petite ribambelle de contres.

Ce match a donc une odeur un particulière de tension. Ces deux équipes sont dans des spirales – très – négatives et elles veulent absolument redresser la barre. Oklahoma n’a pas le droit à l’erreur face à une équipe des Clippers très diminuée mais qui jouera son va-tout avec un Blake Griffin de retour à la maison. Rendez-vous à 3h en France pour cette affiche à l’Ouest !

Source : clipsnation.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top