Bucks

Preview Bucks – Thunder : Giannis Antetokounmpo veut montrer à Russell Westbrook qui est le patron

Giannis Antetokounmpo

L’ancien MVP contre le futur MVP ?

Source image : NBA League Pass

Confrontation à ne manquer sous aucun prétexte ce soir, à une heure du matin en France, entre les Bucks et le Thunder. Duel au sommet entre Giannis Antetokounmpo qui réalise un début de saison absolument monstrueux, et Russell Westbrook, dernier MVP de la saison régulière qui veut montrer qui est le boss de la Ligue.

Le Bradley Center de Milwaukee risque d’être plein à craquer en ce soir d’Halloween aux États-Unis… Les Bucks reçoivent Oklahoma City dans une affiche qui s’annonce bouillante ! Du côté des Daims, Giannis Antetokounmpo sera évidemment sous la lumière des projecteurs. Auteur d’un début de saison incroyable avec 34,7 points – actuellement meilleur marqueur en NBA -, 10,7 rebonds, 5,5 assists et deux interceptions par match à 63% au tir, le Grec fait figure d’épouvantail dans la Ligue. Il a d’ailleurs très logiquement remporté le titre de player of the week lors de la première semaine de compétition. Le Greek Freak est en train d’exploser tous ses compteurs et il est pour l’instant sur un rythme de MVP. Cependant, ce soir, il aura un client en face de lui en la personne de Paul George. L’ancien ailier d’Indiana va donner du fil à retordre à la liane, que ce soit en attaque ou en défense. Certes PG13 a un peu de mal en ce début de saison et il rend quelques centimètres à Giannis, mais il n’en reste pas moins un excellent défenseur qui gênera beaucoup son adversaire.

Dimanche soir, les Bucks avaient facilement disposé des Hawks sur le score de 117 à 106. Durant ce match, Khris Middleton avait réalisé un super match avec 27 points, 7 rebonds et 9 assists. Cette nuit, on imagine que le swingman aura Andre Roberson aka le maçon aka le lanceur de brique sur le paletot. L’arrière défenseur du Thunder va coller aux basques de sa majesté Kate Middleton, et ce dernier va devoir sérieusement s’employer pour aller marquer ses points. Avantage : il pourra se reposer en défense. Andre Roberson, c’est un peu un 3&D, mais sans le 3, devenant du coup beaucoup plus facile à gérer de l’autre côté du parquet. Il faudra aussi que des joueurs comme Thon Maker ou John Henson redoublent d’efforts en défense ce soir. Ces deux là seront vraisemblablement responsables de la garde de Steven Adams. Le kiwi réalise un début de saison très solide, notamment en attaque où il enchaîne les grosses performances. Les deux jeunes intérieurs de Milwaukee sont des joueurs longs et plutôt fins et ils auront du mal face au gabarit de deuxième ligne de Steven Adams. À eux de gêner du mieux qu’ils peuvent le Néo-Zélandais. Deux absents de marque ce soir : Greg Monroe est blessé au mollet et devrait revenir mi-novembre, tandis que Jabari Parker est toujours absent à cause de sa grave blessure au genou.

De leur côté, les joueurs d’Oklahoma City doivent se ressaisir. Le début de saison des joueurs du Thunder est mitigé : trois victoires pour trois défaites et une neuvième place à l’Ouest. Oui, on ne s’attendait pas à ce que ça soit parfait direct, mais on reste sur notre faim. La dernière victoire face aux Bulls a remis OKC dans le bon sens, mais face aux équipes qui tiennent la route, ce n’est pas encore ça. Les trois succès enregistrés par les hommes de Billy Donovan sont contre les Knicks, les Pacers et les Bulls, trois équipes relativement faibles. En revanche, contre le Jazz et les Wolves à deux reprises, le Thunder a parlé chinois. Face aux Bucks, c’est l’occasion de taper un bon coup sur la table et d’accrocher une grosse écurie à leur tableau de chasse. En bon chef de meute, Russell Westbrook sera attendu. Face au sophomore Malcolm Brogdon et à l’ancien Matthew Dellavedova, le marsupilami doit pouvoir montrer l’étendue de ses qualités athlétiques. Les deux meneurs des Bucks sont de bons défenseurs, mais ça parait compliqué pour eux de garder Mr. Triple-Double. Peut-être que Tony Snell viendra à leur rescousse, même si l’ancien de Chicago paraît un poil lent pour freiner le MVP en titre.

Carmelo Anthony devra quant à lui poursuivre son bon début d’exercice. Son rôle a beaucoup changé par rapport au temps où il jouait à New York. Aujourd’hui, Melo ne doit plus créer autant ses shoots et il joue un peu en mode FIBA. Catch-and-shoot, ballons en iso au poste, exactement ce qu’il kiffe, et ça se ressent plutôt bien dans ses stats : avec 23,8 points de moyenne à 47% au tir dont 35% du parking, il est actuellement le meilleur marqueur du Thunder cette saison, devant RussWest et PG. C’est d’ailleurs lui qui a terminé meilleur scoreur du match face aux Bulls avec 21 points en 28 minutes. Autre point crucial pour OKC : la défense. Westbrook & co ont réussi à maintenir Chicago sous les 70 points – et c’est vraiment dur quand on regarde l’armada offensive des Bulls. Paul George aura fort à faire face à Giannis, mais des joueurs comme Andre Roberson, Patrick Paterson voir même le jeune Jerami Grant auront du taf ce soir. Ce dernier réalise d’ailleurs un très bon début de saison avec 6,5 points, 3,8 rebonds, 1 interception et 1,3 contre de moyenne en seulement 21 minutes. Aucun blessé à noter du côté d’OKC, tous les feus sont au vert !

Ce soir, à une heure du matin en France, les Bucks reçoivent le Thunder dans un choc inter-Conférence qui promet d’être énorme ! Giannis Antetokounmpo marche sur l’eau depuis le début de la saison, et il aura à cœur d’asseoir cette domination en écrasant le dernier MVP. Connaissant le caractère du marsupilami, ça risque de pas se passer comme ça…

Sources : ESPN, rotoworld.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top