Los Angeles Clippers

Preview Clippers – Warriors : les Splash Bro en sortie de défaite, mission commando pour Patrick Beverley

Patrick Beverley

Mission commando ou mission… suicide ?

Source : youtube

C’est probablement l’un des plus gros chocs de ce début de saison. Cette nuit, à 3h30 en France, les Los Angeles Clippers recevront les Golden State Warriors au Staples Center dans une affiche qui sent la poudre. Deux équipes qui ne s’apprécient guère, deux équipes qui viennent de perdre contre les Pistons, mais surtout deux équipes qui veulent assoir leur domination sur la Conférence Ouest.

Les Clippers, c’est l’une des équipes « surprise » de ce début de saison. Avec quatre victoires pour une seule défaite, les hommes de Doc Rivers ont parfaitement commencé leur exercice. Ce match face aux Warriors, cela va être leur premier gros test de la saison, la première grosse écurie qu’ils affrontent. La motivation risque d’être énorme après une vilaine défaite face à Detroit il y a deux jours. La motivation, il y en a un qui va particulièrement en avoir ce soir, et ce joueur, c’est Patrick Beverley. L’ancien meneur des Rockets adore défendre sur des meneurs stars de la Ligue. On se souvient de ses oppositions face à Russell Westbrook où il arrivait à sortir le marsupilami de ses gonds. Avec Stephen Curry comme vis-à-vis direct, Pat’ va pouvoir se régaler. Le bouledogue des Clippers a d’ailleurs quelques antécédents avec le double MVP. On se souvient par exemple de l’embrouille survenue il y a deux ans, au premier tour des Playoffs entre les deux hommes. Gros travail en prévision pour Beverley qui va donc devoir ralentir un Baby Face qui tourne plutôt pas mal depuis le début de saison avec 27,6 points de moyenne, malgré des difficultés du parking avec « seulement » 35%. Si l’ancien texan de Houston parvient à verrouiller Curry, voire à le sortir de son match, son objectif sera rempli et les Clips ne seront pas loin du compte.

Évidemment, Beverley ne pourra pas porter son équipe seul vers la victoire. La pression du côté de L.A., sera sur les épaules de Blake Griffin. Depuis le départ de Chris Paul vers H-Town cet été, le rouquin est devenu le seul franchise player des Clippers. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il prend ce rôle très à cœur. Avec 24,8 points, 9,6 rebonds et 4,4 assists à 48% au tir et 41% du parking, Griffin réussit le meilleur début de saison de sa carrière. C’est lui qui prend les tirs chauds en fin de match, et on a vu contre les Blazers qu’il y arrivait plutôt bien. On suivra le comportement de Danilo Gallinari qui aura fort à faire en s’occupant de Kevin Durant. La défense n’a jamais été la plus grande qualité de l’Italien mais ce soir, il n’aura pas le choix. Si KD prend feu, les Warriors seront quasiment inarrêtables. Pour ce match, seul le serbe Milos Teodosic sera absent. Très chaud depuis le début de la saison, l’ancien du CSKA Moscou a été stoppé dans son élan par une blessure au pied qui le privera donc du choc de ce soir.

En face, les Warriors ont connu un coup d’arrêt. Hier soir, ils se sont inclinés face à une vaillante équipe des Pistons sur le score de 115 à 107. Golden State a pourtant compté 14 points d’avance en seconde période avant de complètement s’effondrer dans le dernier quart-temps. Résultat : fin de leur série de trois victoires. En back-to-back, les Dubs n’auront pas le temps de cogiter et pourront remettre les pendules à la nouvelle heure, notamment un joueur qui est passé au travers face à Detroit, Draymond Green. Avec 2 points, 13 rebonds, 4 assists mais surtout 6 pertes de balle et un ratio plus/moins de -12, le récent DPOY s’est raté. Ce soir, Draymond défendra sur Blake Griffin, la première option offensive des Clips. Quoi de mieux pour se relancer ! Plus petit, moins costaud, le genre de défi dont le numéro 23 des Warriors raffole. Un peu dans le même style que le duel entre Beverley et Curry, Green tentera de bousculer Griffin et de le faire sortir de son match, à voir si le roux de L.A. restera concentré.

En terme de duel qui peut dégénérer, on est obligé de parler de celui qui opposera DeAndre Jordan à Zaza Pachulia. Le géorgien va affronter un pivot voltigeur avec une énorme détente, alors que lui, c’est un gros nounours de plus de 120 kilos qui saute aussi haut qu’un papi de 70 piges. Zaza devra jouer de vices – et ça il connaît – pour s’occuper du cas de Dédé. On en attend aussi plus du banc de Golden State. Après un premier match de folie, Nick Young est un peu rentré dans le rang, à l’image de son match face à Detroit où l’ancien Laker a terminé la partie avec 0 point à 0/2 au tir en 13 minutes. Son compère de la second unit Andre Iguodala est lui aussi passé à côté de sa partie avec 4 points et 6 assists en 25 minutes, mais surtout un ratio plus/moins de -26 ! Si à chaque fois que Steve Kerr sort ses titulaires et que les remplaçants ne sont pas capables d’assurer l’intérim et perdent toute l’avance gagnée durement auparavant, ça va pas le faire, et ça se paiera forcément cash à la fin du match. Bonne nouvelle pour les Warriors, aucun blessé, tout le monde est sur le pont pour ce choc.

Des duels à presque tous les postes, de la tension, des joueurs qui doivent prouver, un Staples Center qui devrait être comble : tous les ingrédients sont réunis pour que ce match entre les Clippers et les Warriors nous donne un match de basket exceptionnel. Dormez bien – ou faîtes nuit blanche, comme vous voulez – mais soyez devant votre ordi ou votre télé à 3h30 parce que ça va péter dans tous les sens…

Source : goldenstateofmind.com, nba.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top