Los Angeles Clippers

Fin de saison pour Patrick Beverley : une opération du ménisque qui plonge les Clippers dans la dépression

Patrick Beverley

C’est la lose à L.A. !

Source image : NBA TV

La galère continue pour les Clippers qui viennent d’annoncer la fin de saison de leur meneur titulaire, Patrick Beverley, suite à une opération du genou. Si avec ça, le Doc conserve sa place sur le banc jusqu’à la fin du mois de décembre, on pourra parler de petit miracle.

Déjà absent à cinq reprises lors de la triste série de défaites de l’autre franchise de Los Angeles au mois de novembre, Patrick Beverley avait pourtant signé son grand retour à New York, pour un nouveau revers concédé par ses troupes au Madison Square Garden dans lequel il avait joué 22 minutes. Mais le mal était plus profond que ce que l’on pouvait croire et les Clippers ont fait savoir hier que le meneur au profil défensif avait dû être opéré d’une micro fracture au niveau du ménisque de son genou droit à Houston. Sa période de convalescence est estimée à neuf mois, ce qui signifie qu’il peut déjà tirer un trait sur le reste de la saison selon Adrian Wojnarowski d’ESPN. Un bon gros coup dur pour les Clippers qui doivent également composer sans son back-up, Milos Teodosic, lui aussi blessé et dont la date de retour n’est pas encore connue. Doc Rivers n’avait probablement pas besoin de ça, lui qui vient peut-être de gagner quelques jours de sursis grâce à sa victoire à Atlanta, hier soir (116-103). L’entraîneur s’est exprimé sur le sujet après la rencontre.

« C’est dur à encaisser pour l’équipe mais c’est pire pour Patrick. Nous pensions que c’était juste le ménisque, mais c’était beaucoup plus grave que ça. […] C’est le genre de joueur que vous voulez avoir dans votre équipe et le fait de savoir qu’il ne sera plus là affaiblit évidemment notre équipe. »

En l’absence de Patoche Barbelé et de Milos Teodosic, ce sont Austin Rivers et Lou Williams qui sont décalés à la mène pour soulager le rookie Sindarius Thornwell qui n’a pas été à la hauteur lors de son intronisation dans le cinq majeur au cours des dernières semaines. Les Clippers ont encore une place disponible dans leur roster mais ne sont plus qu’à 122 000 dollars de payer la luxury tax et 6,1 millions de dollars du hard cap. Ils devraient tout de même pouvoir recevoir une disabled player exception à hauteur de 2,75 millions de dollars pour tâcher de remplacer Patoche. Mais parmi les agents-libres, il sera évidemment difficile de trouver un point guard aussi décisif en défense que ne l’est l’ancien joueur des Rockets. Beverley tournait à 12,9 points, 3 passes, 3 rebonds et 1,7 interception de moyenne avec sa nouvelle équipe cette saison. Son indisponibilité ne fait que compliquer la tâche de Doc Rivers et des Clippers qui restaient sur neuf défaites consécutives avant cette victoire tant attendue face aux Hawks. Au classement, la franchise de Steve Ballmer reste treizième à l’Ouest mais n’est plus qu’à deux victoires du Thunder qui joue les videurs à l’entrée du Top 8.

On souhaite forcément un bon rétablissement à Patrick Beverley et surtout beaucoup de courage aux Clippers qui vont en avoir besoin s’ils souhaitent atteindre leur objectif en se qualifiant en Playoffs. Avec Patoche, ils viennent de perdre plus qu’un simple meneur. Ils ont aussi perdu une partie de leur âme comme le prouve sa dernière sortie dans les médias, juste après son retour éphémère contre les Knicks.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top