Grizzlies

Nouveau rôle pour Chandler Parsons : remplaçant à Memphis, pour retrouver le rythme et un poil de basket

Chandler Parsons
Source image : YouTube

Après avoir bossé tout l’été pour préparer au mieux son retour, Chandler Parsons a appris qu’il ne serait finalement pas titulaire avec les Grizzlies pour démarrer la saison : une nouveauté, mais qui devrait l’aider.

Question pour tout le monde, avant de démarrer la lecture complète de l’article. Combien de matchs Parsons a joué en carrière en tant que non-titulaire ? Tic… tac… tic… tac… six. Six petites rencontres pendant sa saison rookie, et une fois le spot d’ailier récupéré dans le cinq majeur, Chandler ne l’a jamais quitté. Que ce soit à Houston, Dallas et même un début d’aventure à Memphis, le beau gosse n’a quasiment connu que le poste de titulaire en NBA. Du coup, c’était forcément un peu étonnant d’apprendre qu’il démarrerait sur le banc, lui qui tenait à se racheter d’entrée après une saison catastrophique l’an dernier. Soulignons, étonnant compte tenu des attentes de Parsons, mais pas forcément étonnant ou cheum compte tenu des rotations de David Fizdale. Le coach des Grizzlies doit mettre en place un cinq sur lequel compter, et associer les mots “compter” avec “Parsons” est un poil tendu ces derniers mois vue son irrégularité. C’est donc vers le banc que Chandler va se diriger, afin de trouver son rythme, tester sa machine sans se mettre de pression, et voir comment le corps réagit au fil de la saison. Si tout est ok, il pourra certainement retrouver le cinq majeur par le suite, et si ça foire, Fizdale n’aura pas à chambouler ses titulaires puisqu’ils auront développé leurs habitudes ensemble pendant l’automne. N’est-ce pas, CP ?

J’en ai parlé avec le coach et je pense que c’est ce qu’il y a de plus juste, pour que je retrouve mon rythme, mon temps de jeu, et qu’on s’assure que je puisse jouer chaque match. Démarrer sur le banc est ce qui a le plus de sens. Cela permettra aussi au cinq majeur de créer une cohésion avec du temps, des automatismes. Personnellement, je veux juste jouer et être en bonne santé, donc que ce soit en titulaire ou en remplaçant je veux aider cette équipe.

Compliqué de tacler Parsons, quand on voit les propos positifs tenus par ce dernier. Il avait forcément l’air blasé car il était le premier à se préparer au poste d’ailier-fort, une alternative à laquelle son coach avait pensé tout au long de l’été, mais ce n’est pas ça qui va détruire la saison de Chandler, déjà que ses genoux le sont. Par conséquent, le cinq majeur de Memphis pourrait prendre l’allure suivante : Mike Conley, Marc Gasol et JaMychal Green évidemment, épaulés par James Ennis et… ? Là se pose la question, sur le dernier membre du cinq de départ. Machin qui pense à Wayne Selden, l’autre qui hurle Andrew Harrison, quid de Wade Baldwin IV ? Les trois zozos ont des profils très différents, et tant que Ben McLemore sera absent il faudra bien trouver une solution. Sachant que Rio Chalmers et Tyreke Evans vont former un groupe intéressant en sortie de banc avec notamment Parsons et Brandan Wright, il faudra voir si Coach Fizdale optera pour un Harrison plutôt doué en pénétration, ou un des deux autres copains qui ne sont pas les plus adroits à distance. C’est là qu’on pense forcément à Troy Williams, lui qui est désormais à Phoenix… Tant pis, il faudra se débrouiller sans le sniper, mais en tout cas il sera intéressant de voir comment Chandler gère sa saison et son corps, car il ne pourra pas se foirer une nouvelle fois.

Certains joueurs ont du mal à accepter le fait de quitter le rôle de titulaire, mais Chandler Parsons a plutôt l’air serein. Il sait qu’il a des choses à prouver, donc quitte à tout recommencer, autant le faire en mode rookie sur le banc.

Source : Michael Wallace – Grizzlies.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top