Heat

Encore gêné à la cheville, Dion Waiters refuse l’opération : attention à ne pas jouer au con

Dion Waiters

Il le veut son bonus !

Source image : NBA League Pass

Ayant manqué les 13 derniers matchs de la saison dernière après une blessure à la cheville, Dion Waiters a touché un joli pactole cet été pour rester à Miami. Seul problème : à un peu plus de deux semaines de la reprise, l’arrière est encore gêné par sa cheville. 

Vu la somme qui lui a été accordée, il est clair que Pat Riley compte sur l’ancien joueur du Thunder pour ramener le Heat en Playoffs cette année. La preuve : le petit bonus d’un million de dollars dans son contrat que Waiters pourrait toucher, à condition que ce dernier joue au minimum 70 matchs cette saison. Cependant, cela ne semble pas assuré, puisque le produit de Syracuse a avoué à Ira Winderman du Sun Sentinel n’avoir pas voulu subir une intervention chirurgicale qui l’aurait tenu éloigné des parquets pendant plusieurs mois. Quand on voit l’impact qu’a eu Waiters l’année dernière au Heat (15,8 points à 39% derrière l’arc) ainsi que le bonus à la clef, on comprend qu’il ait refusé de rater la moitié de la saison, mais à présent, l’arrière est dans une impasse. Que faire ? Jouer, au risque de se blesser plus gravement encore ? Ou attendre un peu, le temps que le processus de guérison opère ? Le dilemme est compliqué pour lui, d’autant plus que ni Riley ni Spoelstra ne s’est exprimé sur le sujet. Comme il l’a expliqué à la sortie d’un entraînement, Waiters connaît des hauts et des bas.

« Certains jours, je me sens bien ; d’autres jours sont un peu plus difficiles. Vous devez passer outre la douleur et avoir du recul concernant la situation. Ma cheville commence à dégonfler. Elle est encore un peu gonflée, mais elle n’est plus comme au début. »

Difficile donc de trouver un adjectif pour qualifier sa décision. Stupide ? Certainement, puisqu’un Dion diminué n’aura certainement pas l’impact escompté, d’autant plus qu’il s’expose à une nouvelle blessure qui pourrait s’avérer plus grave. Le voir absent pendant plusieurs mois aurait également été un coup dur pour le Heat. L’arrière s’était montré très important lors de gros matchs l’année dernière dans la course aux Playoffs. Ses 29 points contre Cleveland en témoignent : l’arrière semblait enfin avoir trouvé son jeu au sein du collectif de South Beach, géré d’une main de maître par Erik Spoelstra. Espérons toutefois que c’est plus son amour pour le Heat plutôt que le potentiel bonus de son contrat qui l’a incité à éviter cette opération, sinon, on le classerait directement dans le haut du tableau des gros teubés de la Ligue. Que représente un petit million de dollars à côté de 13 millions sur une saison ? Le dossier Waiters sera donc à traiter avec précaution du côté de South Beach.

Le Heat s’en remet donc aux dieux du basket pour que la cheville de l’arrière tienne le coup pendant la saison. Sinon, une absence prolongée pourrait venir chambouler les rêves de Playoffs de Miami. 

Source : Sun Sentinel

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top