EuroBasket

Luka Doncic, Kristaps Porzingis et Dennis Schröder : ces jeunots qui ont pris du galon à l’Euro

Luka Doncic - Eurobasket - Kristaps Porzingis

Un Big Three de jeunots à l’Euro.

Source : montage via images Youtube FIBA

Alors que cet Eurobasket 2017 a encore un peu de Quart de Finale à nous offrir et que nous attendons avec une certaine envie la Demi-Finale de demain entre Espagnols et Slovènes, trois joueurs ont énormément attiré l’attention pendant cette compétition : Luka Doncic, Kristaps Porzingis et Dennis Schröder. Pour des raisons différentes au cas par cas mais avec une ligne directrice qui est la même : ils sont jeunes voire très jeunes, ils ont connu leurs premiers matchs à élimination directe sur la scène internationale et cela ne les a pas empêchés de crever l’écran. Talent et potentiel fous sont les mots d’ordre de ces quelques lignes…

Dennis Schröder

  • Meneur – 23 ans – 1m88
  • Stats sur l’Eurobasket : 23,7 points à 47,9% au tir dont 38,7% de loin, 2,6 rebonds, 5,6 passes décisives et 1,6 interception de moyenne en 31 minutes par match (7 matchs joués).

Avec sa coupe façon hérisson décoloré, Schröder peut en faire marrer certains. D’autres peuvent parfois s’amuser à l’appeler “Denise” pour déconner mais, sur le parquet, le meneur de la sélection allemande a montré que sa vitesse est aux antipodes de celle de ce petit animal piquant et que sa panoplie de basketteur ne fait clairement pas rire ses adversaires. 32 points pour commencer dans la bouche des Ukrainiens, 26 un peu plus tard contre la Lituanie et l’ami Dennis a ainsi porté les siens vers la deuxième place du groupe B. En Huitième, les Français ont sûrement cru pouvoir le contenir mais cela n’a duré que le temps d’une mi-temps et ce sont au final 21 points, 4 rebonds et 8 caviars qui sont venus garnir la ligne de stats de la Schröde. Pas dingue au tir (5/15) mais bien agressif ce qui lui a permis d’aller sur la ligne des lancers à 11 reprises. Comme un vétéran, Dennis a géré contre les Bleus. Et même si la défaite fut inévitable contre les Espagnols en quart, ce sont 27 points que le meneur des Hawks a passés à la défense ibère avec 4 rebonds et 8 offrandes mais aussi 7 pertes de balle. C’est son pêché mignon à Dennis, les pertes de balle. Il tente, il agresse, il cherche à créer et il en laisse encore un peu trop en route. Mais il laisse aussi ses défenseurs sur place, il prend bien les contacts avant de finir ses drives, il caviardise ses copains dès qu’il peut et son shoot s’améliore. Il est le patron de la Mannschaft et des Faucons d’Atlanta. Il a 23 ans et peut devenir très spécial.

Kristaps Prozingis

  • Ailier-fort ou pivot – 22 ans – 2m20
  • Stats sur l’Eurobasket : 23,6 points à 53,4% au tir dont 37,5% de loin, 5,9 rebonds, 1 passe décisive et 1,9 contre de moyenne en 27 minutes par match (7 matchs joués).

Les rares fois où nous avions entendu parler de Kristaps Porzingis ces deux derniers mois c’était au milieu des news pas toujours réjouissantes qui entourent les Knicks. Nous en avions presque oublié que le Letton est un joueur incroyable. Un joueur parmi les plus longs de la Grande Ligue et qui a profité de cet Eurobasket pour nous rappeler qu’il n’était pas que grand. Il est aussi très mobile, adroit de loin, féroce sous et au-dessus du cercle où ses dunks et ses contres pleuvent. Trop discret (18 points et 4 rebonds) lors de la défaite initiale des siens contre les Serbes, “KayPi” a ensuite passé la seconde et la Lettonie a enfilé quatre victoires pour sortir deuxième de son groupe (D) même malgré un coup de mou de Kristaps contre les Russes (11 points en 24 minutes). Le Monténégro ne put rien en Huitième et dans ce qui ne fut qu’un très gros blowout, Porzingis n’a joué que 22 minutes pour 19 points et 7 rebonds, sans forcer. En revanche, en quart contre les Slovènes, quand son pays a eu vraiment besoin de lui, Monsieur Kristaps a sorti son costume de monstre. Il finira meilleur marqueur (34 points) d’un match qui est pour l’instant le plus beau de cet Euro. Un match que les Lettons ont perdu mais dans lequel Porzingis va montrer quelque chose de très important : l’enjeu ne lui fait pas perdre ses moyens et même s’il a eu du mal avec son shoot de loin (1/7), il a su peser. Et lourdement. Les fans des Knicks peuvent avoir le sourire : ils ont dans leur roster une future énorme star.

Luka Doncic

  • Arrière – 18 ans – 2m01
  • Stats sur l’Eurobasket : 15,7 points à 43,2% au tir dont 34,7% de loin, 7,7 rebonds, 3,1 passes décisives et 1 interception de moyenne en 29 minutes par match (7 matchs joués).

Un joyau. Voilà ce que nous avons vu sur les parquets à chaque fois que la Slovénie a joué lors de cet Eurobasket. Goran Dragic effectue un tournoi absolument magnifique. Il emmène dans son sillage toute sa sélection et il aura l’occasion demain de faire un exploit immense contre l’ogre espagnol. Mais, à ses côtés, le jeune Luka Doncic fait plus que confirmer son fabuleux potentiel. Il fait rêver les fans de balle orange et plus encore tous les General Managers de NBA qui vont être en position de drafter dans le top 3 de la cuvée 2018. Oui, le Slovène ne devrait pas descendre plus bas. Pour certains, il est même déjà assuré de se retrouver numéro 1. C’est oublier quelques clients trèèèès sérieux mais c’est une autre discussion. Pour l’instant, il s’ait de savourer le fait de voir éclore un talent rare. Un arrière de 2m01, long et doté d’une excellente vitesse. Il est capable de défendre, il se bat comme un fauve au rebond et les ramasse en grande quantité. Et puis alors en attaque… Le gamin n’a que 18 ans et on a l’impression qu’il a déjà 8 compétitions internationales et 10 saisons NBA dans les jambes. Il est hallucinant. Pas encore toujours très régulier au tir et avec parfois des choix discutables même s’il ne force pas trop mais quel bras, quel toucher, quel sens du jeu, quel handle ! C’est un scoreur mais il sait jouer collectif et on sent qu’il aime ça. C’est un bon gars mais on sent qu’il peut devenir très agressif quand il le faut. C’est déjà un petit monstre et il est à peine majeur. 22 points sur les Grecs en poule, 15 points et 9 rebonds contre les Français ou encore 14 points, 9 rebonds et 6 passes en Huitième contre les Ukrainiens. Oui, ce sont bien les stats d’un cadre ! Et puis, il y a ce tir complètement fou qui fait très mal aux Lettons en quart de finale. Là, on est sur une autre planète en termes de sang-froid et de confiance en soi. Le tout dans un match que Doncic finira avec 27 points et 9 prises sous les cercles. Impressionnant. On a hâte de voir ce qu’il peut donner déjà en Demi-Finale puis de l’autre côté de l’Atlantique dès la saison 2018-19.

Voilà pour ce trio de pépites. Des joueurs que nous connaissions déjà mais qui ont vraiment donner l’impression de passer un cap lors de cet Eurobasket. Schröder et Porzingis sont éliminés et vont pouvoir tout de suite se reconcentrer sur leurs défis en NBA. Luka Doncic a une Demi-Finale à jouer, ensuite une saison à faire avec le Real et ensuite nous verrons. Mais une chose est sûre : ces gars n’ont pas fini de nous faire kiffer.


1 Comment

1 Comment

  1. astringues

    13 septembre 2017 à 21 h 22 min at 21 h 22 min

    “C’est con pêché mignon”
    Quand on pense plus vite qu’on écrit… 😉

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top