Événements

Le basket de rue à l’honneur dans une expo à Paris : des playgrounds du monde entier en 50 photos

Sphère d'influence - Basket de rue

Le sport comme on l’aime : un ballon, des joueurs et un panier. Rien de plus.

Source : Instagram / asphaltchronicles

Que vous soyez amateur d’art ou non, il suffira juste d’être un fan de la balle orange pour découvrir le travail du photographe et réalisateur Kevin Couliau. Du 8 au 30 septembre à la mairie du 9ème arrondissement de Paris, ce passionné de basketball exposera pour la première fois, une sélection de 50 photos sur le basket de rue dans le monde entier. Qu’elles soient prises à New York, Paris ou encore Manille, ces clichés remarquables de l’exposition nommée “Sphère d’influence : Le basketball, ici et ailleurs” n’ont qu’un objectif : plonger les visiteurs dans la culture du playground en mettant en valeur l’esthétisme et la créativité de ce jeu, tout en couleurs, et au quatre coins du globe. Belle initiative. 

Peu importe le continent, le basket est un sport qui nécessite peu d’infrastructures pour être pratiqué : un ballon, quelques joueurs, des baskets ou même nu-pieds, un arceau même sans filet, et voilà que le streetball est né. Avant d’être un business générateur de milliards, mais dont on ne peut honnêtement plus se passer, ce jeu est avant tout quelque chose de simple, d’humain, d’accessible, avec ayant un potentiel de fraternisation incroyable par la création d’une culture commune entre tous ses adeptes, peu importe leurs nationalités. C’est comme cela que Kevin Coulieu a voulu lui rendre hommage en partageant sa vision différente du Basketball, loin des parquets et du show. Amoureux de ce sport depuis une trentaine d’années, il a souhaité mettre en valeur sa nature artistique sur des playgrounds colorés ou délabrés, pour en symboliser l’universalité. Le basket outdoor ? Une évidence, quand on ce que dernier a largement influencé le sport tel qu’on le connait aujourd’hui à travers son style de jeu, ses moves, son code vestimentaire, son langage, sa culture musicale et évidemment son trashtalking.

Si vous ne connaissez pas encore cet artiste, cela est compréhensible, mais il faudra dès aujourd’hui rattraper cette erreur. Photographe émérite du sport qui nous passionne, il est devenu une pointure reconnue dans le milieu à tel point que ses images ont été utilisées par les enseignes les plus prestigieuses : Nike, Jordan Brand, la FIBA et même la NBA ont déjà fait appel à cet artiste. Mais le garçon est aussi célèbre pour son travail de co-réalisation, avec Bobbito Garcia, du documentaire Doin’ It In The Park: Pick-Up Basketball, NYC. Plus qu’un sport, le basket devient un mode de vie, une religion dans ce court-métrage qui interroge son histoire, sa culture ainsi que son impact social. Avec sa caméra et son micro, le photographe est ainsi parti à la recherche des amoureux du ballon orange dans les rue de NY, qu’ils soient des légendes NBA à l’image de Julius Erving, des légendes du street basket comme Fly Williams, ou alors de simples amateurs et amatrices, du prisonnier au journaliste. Kevin Couliau est également le créateur du magazine Asphalt Chronicles, qui clame haut et fort sa particularité : un média sur l’essence même du jeu, qui se réalise sur les playgrounds, et non pas un magazine sur le business ou le monde professionnel qui l’entoure.

Un voyage, voilà ce qui vous attend si vous avez l’opportunité de vous rendre à cette exposition qui retrace en 50 clichés le principe même du basket : le jeu. Sans argent, sans artifices, sans règles voire même sans chaussures, loin des parquets. Juste toi, ton ballon, et ton amour pour ce sport peu importe ta nationalité. Alors merci de nous rappeler ça, dans une époque où le show et l’argent ne cessent de dépasser les limites de l’entendement. Toutes ces photographies sont issues de l’exposition de Kevin Couliau. 

Infos sur l’exposition ICI

Navy Walk, Brooklyn.

Hoi Fu Court, Hong Kong

Kevin Couliau

Kevin Couliau

Kevin Couliau

Kevin Couliau

Kevin Couliau


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top