Sixers

Nik Staukas affirme que le “Process” est terminé : l’heure est venue de gagner chez les Sixers

Philadelphia Sixers

Le “Process” est mort, vive le “Process”

Source image : YouTube

Trust the Process. C’est le slogan balancé depuis perpète par les Sixers et Joel Embiid pour justifier la difficile reconstruction de la franchise pendant plusieurs saisons. Des bilans catastrophiques et une stratégie du tanking développée par Sam Hinkie sur quelques années, qui ont conduit les fans à devoir faire confiance à ce “Process” pour espérer des jours meilleurs. Mais Nik Staukas le dit clairement aujourd’hui : le “Process” doit prendre fin et laisser désormais place à la deuxième partie de la stratégie, soit la compétition et les victoires. En effet. Sauf que le concept est désormais plus grand que la reconstruction. 

Les Sixers sortent d’un long calvaire après des saisons catastrophiques de 19 – 18 – 10 et 28 victoires. Une accumulation de tours de Draft avec une politique de la terre brûlée, des blessures successives entre Joel Embiid et Ben Simmons, des débuts de déceptions comme Okafor et les fans commençaient à se lasser du “Trust the Process” prôné depuis des années. Et pourtant, la stratégie a payé puisque les beaux jours arrivent enfin à Philly quand on voit les prodiges de la balle orange qui s’y baladent en liberté. La hype est déjà énorme et n’a presque jamais été aussi importante autour d’une équipe ayant été si peu compétitive, entre les anciens supporters qui s’impatientent de revoir leur franchise au sommet, et également toute la nouvelle génération d’adorateurs qui a bien compris que l’avenir de la Ligue avait posé ses bases dans la cité de l’amour fraternel. La fanbase est absolument monstrueuse et repentante d’avoir un moment douté de la stratégie opérée depuis plusieurs saisons, l’avenir est rose dans une conférence aussi ouverte que les shoots de DeAndre à trois points, et les attentes sont folles. Nik Stauskas, arrivé en 2015, le sait, il est désormais temps de prouver que le Process c’est du passé et que Philly a désormais un nouveau mot en tête qui commence par la même lettre : les Playoffs.

Nous avons dû vivre avec ce que les gens appellent “The Process” pendant très longtemps. Il est temps qu’il prenne fin, que nous commencions à gagner des matchs et à être compétitif. C’est vraiment l’objectif principal pour avancer.

Sauce Castillo a raison : il est désormais temps de confirmer les attentes immenses placées dans la potentielle future grosse cylindrée d’une conférence au ralenti. Annoncés au bord des Playoffs la saison prochaine par ESPN, les Sixers sont donc désormais des clients sérieux même pour les spécialistes. Des pépites avec Simmons, Embiid, Fultz, Saric, des jeunes intéressants avec TLC, Covington et McConnell  et désormais de l’expérience et de l’adresse avec Amir Johnson et J.J Redick, de quoi faire saliver Philadelphie, mais également toute la planète basket. Le “Process”, autrement dit le tanking bienveillant à une époque, est désormais terminé et il faudra maintenant que la sauce prenne entre les mains du chef d’orchestre Brett Brown. Mais le terme du “Process” a aussi dépassé la simple stratégie pratiquée ces dernières saisons. Ce que Nik Staukas perçoit comme étant négatif est devenu en réalité un slogan qui incarne l’une des franchises du futur, traduisant plus un concept qui a renforcé toute l’organisation plutôt qu’une politique de tour de Draft. C’est le terme qui a permis de distiller de l’espoir dans la Sixer Nation, malgré son caractère très abstrait, et qui ne sera jamais véritablement terminé avant d’avoir remporté un titre. Le “Process” c’est désormais les espérances que représentent la jeune génération brillante de Philadelphie qui joueront les bagues dans quelques saisons.

Le “Process” doit-il mourir comme le souhaite Nik Staukas ? Oui et non. Désormais attendus aux portes des Playoffs avec un effectif plus solide que jamais, les Sixers peuvent dire adieu au tanking et enfin voir le long travail de reconstruction porter ses fruits. Mais comme le dit si bien Joel Embiid, le “Process” est devenu le slogan, l’incarnation du nouveau visage de Philly, cette franchise qui déborde autant de talents que de hype. Avant l’obtention d’un titre, le Process ne sera donc pas vraiment mort, et il faudra continuer à lui faire confiance. 

Source : The Score


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top