Sixers

Joel Embiid toujours incertain pour le Game 3 : les Sixers assument leur rôle de papas poules

joel embiid - Sixers

« Regardez mon œil gauche. Il est très bien ! Alors laissez moi jouer ! »

Source image : NBA League Pass

On le sait, le point faible de Joel Embiid, ce sont ses blessures et son corps fragile. Victime d’une fracture du plancher orbital de l’œil gauche le 28 mars, il attend patiemment que Philadelphie lui donne le feu vert pour aller Dream Shaker Hassan Whiteside, son meilleur ennemi. Mais les Sixers, protecteurs qu’ils sont, préfèrent se montrer prudents, et entretenir le suspense…

Si on le supposait hier à la suite d’une story Instagram de l’ami Jojo qui signifiait qu’il en avait marre d’être « traité comme un bébé », rien n’avait encore été annoncé par la franchise de ce dernier. L’interrogation planait, et on se disait que quand même, ils allaient craquer et le laisser retourner sur les parquets après une défaite à la maison. N’en soyez pas si sûrs. Les médecins de Philly ont ravivé la flamme des incertitudes et des déceptions dans un communiqué publié hier, n’en déplaise à leur pivot, à leur équipe malmenée lors du Game 2, et aux fans. La franchise de Pennsylvanie a affirmé que le MVP du Twitter Game avait été évalué « incertain » par le staff médical, en vue du Game 3 à Miami. Car priver possiblement les Sixers et les fans de NBA partout dans le monde d’un apport moyen de 23 points, 11 rebonds et 1,8 contre ainsi que de la hype engrangée par se showman dans une série de Playoffs ultra-disputée, ça a le don d’énerver du monde. Le Game 2 perdu à la maison, ce n’est jamais bon, et devoir voyager en Floride en sachant que la pierre angulaire de l’effectif pourrait ne pas jouer la prochaine rencontre, ça fait mal au moral.

« Point médical :

Joel Embiid (fracture du plancher orbital de l’œil gauche) est incertain pour le match de demain soir [ce soir, ndlr] à Miami. »

Autant dire qu’on frémit tous à l’idée de voir encore une fois le Process en costard la nuit prochaine. Mais celui qui risque de s’énerver tout rouge, s’il est préservé encore une fois pour ce Game 3, c’est bien le premier concerné. En effet, le Camerounais semble attendre son heure depuis bien trop longtemps. Après son arrivée aux 76ers lors de la Draft 2014, il manquera les deux saisons suivantes, puis reviendra lors de l’exercice 2016-17, où il ne jouera que 31 matchs, victimes de ses blessures et de l’attitude protectrice de Philly à son égard. Pendant sa convalescence, Embiid est patient, et répète aux fans pennsylvaniens de « Trust the Process ». Ce projet, ce credo, consistait tout d’abord à ramener Philadelphie en Playoffs, après une (trop) longue période de disette sur le plan sportif. Cela Embiid, épaulé d’un Ben Simmons déjà grand, d’un roster très sérieux et d’un coach expérimenté, l’a fait. Il a tenu sa promesse, et avec la manière : troisième de Conférence Est, la saison terminée sur 16 victoires d’affilée, mais aussi sur une blessure de sa star à l’œil gauche, qui lui aura fait manquer une bonne partie de la fin de saison. S’il y a bien une chose que l’on attendait (et qu’on attend toujours…) ce sont les débuts de Jojo et sa team en postseason. Tout cela est pour l’instant compromis : Embiid devait jouer le Game 2, niet. Embiid est maintenant évalué incertain pour l’acte III par le staff médical des Sixers. Philadelphie préférant, quand il s’agit de sa star, écouter davantage leurs médecins qu’Embiid lui-même, ça pourrait l’agacer. Vous avez pas checké vos stories Insta les docs ? Il faut vous mettre à la page ! Jojo a faim, il est prêt, et il pourrait être soûlé d’être cantonné aux sièges molletonnés des gradins de l’American Airlines Arena demain soir, si le staff médical ne lui laissait pas le feu vert.

Philly est prudent et entretient les interrogations, sans aucun doute pour troubler les plans de Miami. Attention toutefois, car le Process a une envie dévorante de Playoffs. Du haut de ses 24 ans, le successeur d’Hakeem Olajuwon n’attend qu’une chose : faire comme son idole, et gagner un titre. Si Philly préservait son pivot durant trop longtemps, et venait à perdre la série, qui sait ce qui pourrait se passer dans la tête du Process quand viendra l’été…

Source texte : Philadelphie Sixers

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top