Nets

Jared Sullinger dragué par les Nets : comme quoi on peut faire des affaires sur adopteungros.com

C’est la fin du marché et les franchises NBA raclent les fonds de tiroir, un peu comme quand votre mamie se précipite sur le champ de foire pour bénéficier du traditionnel “deux melons achetés un melon offert”. Le prochain deal qui pourrait avoir lieu dans cette foire aux affaires ? Un mariage entre Jared Sullinger et les Nets, aussi improbable qu’excitant.

Tout est parti d’une photo postée sur Twitter par le dénommé Anthony Puccio, journaliste couvrant les trépidantes aventures de la franchise de Brooklyn. Un cliché nous montrant D’Angelo Russell en sortie de practice, accompagné notamment de ce bon vieux Jared Sullinger, de retour aux affaires après une saison 2016/17 passée entre l’infirmerie et la cantoche pour soigner un pied récalcitrant et une faim trop présente.

Une photo immédiatement commentée par Pierre, Paul et Jacques, alimentant ainsi la rumeur d’une signature à Brooklyn de l’ancien intérieur des Celtics et des Raptors :

Il reste une place disponible dans le roster. Je dis ça, je dis rien… – Anthony Puccio

Je suis un grand fan du coach Kenny Atkinson. Il sait motiver ses troupes et les Nets ont un très beau projet. Sullinger est un intérieur talentueux et on étudie d’éventuelles opportunités. David Falk, l’agent de Jared.

Avec Timofey Mozgov, Jarrett Allen et Trevor Booker dans leur raquette, les Nets ne peuvent pas franchement se permettre d’attendre avant d’ajouter un peu de viande au roster et la présence de Jared Sullinger équilibrerait le groupe d’Atkinson tout en équilibrant le pèse-personne du doc. Même si les dernières saisons ont davantage été de belles occasions de railler Sully pour son poids (la preuve, on continue), un tel ajout ne ferait pas de mal aux cancres de l’Est compte tenu des loulous actuellement dispos dans la peinture. Jared Sullinger possède une petite papatte intéressante, un jeu tout en puissance et une potentielle petite dizaine de points de moyenne. Le meilleur dans tout ça ? Le bonhomme semble presque affiné et en cas de signature il ne restera plus qu’à régler ce problème capillaire, qu’il n’arrive par contre toujours pas à gérer seul.

A seulement 25 ans, Jared Sullinger a encore de belles années de basket devant lui et si la passion du ballon l’emporte sur sa passion des poissons panés, son apport pourrait faire du bien à une jeune équipe des Nets en besoin de repères. A suivre, on se pose à table et on l’attend.

 


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top