Videos NBA

Flashback 2016/17 : quand John Wall lâchait le game winner le plus dingue des Playoffs

Pour vous faire patienter avant l’Euro et – surtout- avant la reprise de la NBA en octobre, TrashTalk vous offre tout au long du mois d’août un condensé de ce qu’il s’est fait de mieux la saison passée. Des perfs de fous malades assaisonnées ça et là d’instants historiques, du retour de Kevin Durant dans l’Oklahoma jusqu’à son sacre en juin face à LeBron, en passant par les triples-doubles de Russell Westbrook ou les 30 000 points atteints par Dirk Nowitzki. On embarque ? Allez, on embarque.

La série entre les Wizards et les Celtics restera probablement comme la plus disputée de ces Playoffs 2017. Deux branlées initiales pour les Verts au Garden, la monnaie de la pièce rendue par les hommes de la capitale lors d’une série aux allures d’orgie offensive, un Game 5 gratté par Boston et donc ce chapitre 6 de “Comment dépasser les 110 points pour les nuls” resté dans les annales pour ce shoot venu de nulle part en toute fin de match. Un tir rentré par notre John Wall national alors qu’il était jusque-là passé à coté de son match. Mais que voulez-vous, voilà ce qu’il se passe quand on se ramène sapé en noir  à Washington pour faire les malins…

26 points à 9/25 au tir dont 2/5 du parking et 6/8 au lancer, 2 rebonds, 8 passes et 2 contres en 42 minutes

Une série tendue et ce Game 6 est peut-être le match le plus représentatif de cette tension. Pas de grosses saillies offensives ce soir-là, juste deux franchises qui se rendent coup pour coup et un money time parmi les plus bouillants de la saison. Bradley Beal et Markieff Morris d’un côté, Isaiah Thomas et Avery Bradley de l’autre, les gros paquets se répondent et lorsque ce bon vieux Al Horford nous sort une belle planche des familles à moins de dix secondes de la fin du match, Jae Crowder se marre comme un gosse et les C’s pensent avoir les deux pieds en finale. Oui mais non.

Oui mais non car John Wall l’a décidé autrement. Après quelques fulgurances individuelles mais un match globalement croqué dans les grandes largeurs, Jean Mur récupère le dernier ballon, fixe Avery Bradley et lui plante le tir le plus chaud du mois sur la tronche. Wow. For the lead, are you serious, this is my house. Le dernier ave maria d’Isaiah Thomas fera un gris cling et les Wizards enverront donc Boston vers un flippant Game 7 avant d’aller se faire dépecer par leur père en Finale de Conférence.

Les images d’un John Wall debout sur la table de marque nous collent encore dans la mémoire et le meneur des Wizards a frappé un grand coup ce soir-là. Et c’est peut-être bien sur ce Game 6 d’ailleurs qu’il est rentré dans la discussion entre les tous meilleurs meneurs de la Ligue…

 

Les stats de John Wall en 2016/17

  • Saison régulière : 23,1 points à 45,1% au tir dont 32,7% du parking, 80,1% au lancer, 4,2 rebonds, 10,7 passes et 2 steals
  • Playoffs : 27,2 points à 45,2% au tir dont 34,4% du parking, 83,9% au lancer, 3,7 rebonds, 10,3 passes et 1,7 steal

Le Top 5 de John Wall en 2016/17

  • 6 décembre vs Magic : 52 points à 18/31 au tir dont 5/8 du parking et 11/14 au lancer, 4 rebonds et 8 passes et 3 steals
  • 28 décembre @ Pacers : 36 points à 11/19 au tir dont 2/3 du parking et 12/13 au lancer, 11 rebonds, 9 passes et 2 steals
  • 29 mars @ Clippers : 41 points à 16/23 au tir dont 1/3 du parking et 8/11 au lancer, 7 rebonds, 8 passes et 3 steals
  • 28 avril @ Hawks : 42 points à 16/25 au tir dont 1/4 du parking et 9/10 au lancer, 1 rebond, 8 passes, 2 contres et 4 steals
  • 2 mai @ Celtics : 40 points à 16/32 au tir dont 3/10 du parking et 5/7 au lancer, 3 rebonds, 13 passes, 3 contres et 3 steals

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top