Suns

Josh Jackson est assez serein à Phoenix : “si je devais être transféré, ça aurait déjà été fait”

Josh Jackson
Source image : YouTube

Drafté il y a quelques semaines en quatrième position, Josh Jackson a vécu un drôle d’été mais il commence à respirer un petit peu : être transféré, il n’y croit pas vraiment.

C’était un des noms les plus mentionnés sur ce mois de juillet, lorsque la bombe Kyrie Irving avait explosé. Avec de nombreuses pièces à proposer aux Cavs dont un bijou fraîchement récupéré, les Suns se voyaient bien récupérer le meneur All-Star contre un package… entourant Josh Jackson. Il faut dire que mettre un tel phénomène sous l’aile de LeBron, ça peut en faire baver quelques uns sur le papier. D’où le blabla quotidien qui a eu lieu dans l’Arizona depuis un peu moins d’un mois, et qui a brouillé l’été du jeune joueur formé à Kansas. Après une Summer League intéressante sous le maillot de Phoenix, Jackson se voyait bien profiter du mois d’août pour apprécier les accomplissements récents et se préparer avant sa première saison en NBA. Sauf qu’en étant mentionné perpétuellement dans des histoires de deals avec les Cavs ou d’autres franchises, le bonhomme n’a pas pu se reposer émotionnellement. Tant pis, Josh est un grand garçon et a montré qu’il abordait la suite avec optimisme. C’est au micro de Sirius XM Radio que Jackson s’est exprimé avec une vraie zen attitude.

“Je pense que si je devais être transféré, ça aurait déjà été fait. […] Je parle de manière fréquente avec mon agent, j’évite d’aller sur les réseaux sociaux car ce n’est pas le meilleur des endroits où aller. J’aborde tout ça de la même façon que j’ai abordé la soirée de la Draft. En y allant, je ne savais pas ce qui allait se passer. Et je ne sais toujours pas ce qui va se passer, mais je vais utiliser du mieux possible l’opportunité qui me sera présentée. Même si je suis transféré en Chine ou ailleurs, je vais me donner et être content. […] J’étais un peu dans le flou pendant ce processus, mais j’avais un feeling comme quoi ce transfert n’allait pas avoir lieu.”

Des propos qu’il a tout de même conclu en affirmant qu’il n’avait pas eu de véritable confirmation venant de son management, mais Jackson se sent bien dans ses pompes et n’a pas peur de ce qui peut se passer. Faut dire qu’être envoyé aux Cavs, quand tu peux apprendre aux côtés de LeBron James plutôt qu’Earl Watson, la tristesse disparaît rapidos. Reste à voir si cet optimisme ne laissera pas sa place à la claque de la réalité, celle d’un potentiel deal ayant lieu avant le début du camp d’entraînement. Certes, là où Josh marque un point, c’est que les Suns auraient probablement acté un deal avec les Cavs si tous ces bruits de couloirs étaient sérieux. Mais en même temps, avec l’impossibilité pour la franchise de le dealer avant le 3 août (soit un mois après la signature de son premier contrat), Josh n’a pas encore vu son management passer à la vitesse supérieure. Ce qui aura certainement lieu en fin de mois, et en tout début de mois prochain, quand les supérieurs de Cleveland verront la reprise arriver et leur situation bien stagner. Là, on ouvrira à nouveau le dossier Phoenix et au centre de celui-ci se trouvera JJ.

Josh Jackson peut être confiant, mais attention à ne pas s’installer trop vite dans un appartement en plein Arizona. Un peu de AirBNB ne ferait pas de mal, histoire d’éviter une situation aussi comique que badante en apprenant un transfert de dernière minute.

Source : Sirius XM Radio

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top