Divers

Michael Porter Jr. lâche un petit teaser à la Pro-Am League : 47 points et 23 rebonds, préparez le first pick 2018 !

Les stars de la cuvée 2017 n’ont pas encore foulé un parquet NBA que nous avons déjà un œil sur leurs successeurs. Il n’est jamais trop tôt pour scruter les futures pépites de la Ligue. Une caste dont fait justement partie Michael Porter Jr. auteur d’une performance majuscule à la Crawsover Pro-Am League ce week-end à Seattle.

Michael Porter Jr. ? Mais si, nous en avions parlé ici, lors du premier titre de Brandon Roy en tant qu’entraîneur il y a quelques mois. Le jeune ailier de 19 ans était la star incontournable de cette fameuse équipe de Nathan Hale, un lycée basé à… Seattle sacré champion de son état au terme d’une saison conclue sur un bilan impressionnant de 22-0. Originaire du Missouri, MPJ semblait d’ailleurs très attaché au nord-ouest du pays où il était censé rejoindre la fac de Washington la saison prochaine. Malheureusement, un changement de coach l’a incité à revenir sur sa décision pour rejoindre le programme de Missouri, chez lui. Il n’empêche, le lycéen avait déjà bien fait son trou lors de son année passée dans la cité émeraude et son talent qui lui promet une belle place lors de la Draft 2018 a fini de convaincre Jamal Crawford de l’inviter à son tournoi estival. Après ce que le môme a envoyé ce week-end, personne ne regrette sa présence.

Les spectateurs de la Pro-Am League en ont vu d’autres. Depuis des années, les orphelins des Sonics accueillent des basketteurs de renom les bras ouverts lors de cette compétition amicale qui permet aux NBAers de garder la main et à certains no-names de se faire découvrir. Mais ce week-end, il n’y en avait que pour Michael Porter Jr. Le freshman a vite fait comprendre qu’il souhaitait marquer la rencontre de son sceau. Il s’est rapidement lancé dans une démonstration du parking en enfilant les filoches primées comme pour prouver qu’il avait déjà apprivoisé la distance NBA depuis un bail. Sur contre-attaque aussi, ses adversaires n’ont pas vraiment leur mot à dire. Avec ses longs segments et sa vitesse de jambes, il traverse le terrain en quelques appuis seulement. Des qualités athlétiques très utiles aussi pour effrayer le porteur du ballon, surtout après avoir claqué des chasedown blocks bien viriles contre la planche ou jusqu’au septième rang. Au final, Michael Porter Jr. termine avec 47 points, 23 rebonds et une grosse poignée de contres dans sa musette.

Le public de Seattle a déjà hâte de récupérer une franchise pour voir de nouveau Michael Porter Jr. s’illustrer dans le Washington. Le gosse a fait grosse impression cet été et ce n’est qu’un début. Certains étudiants ne sont pas prêts à croiser sa route en NCAA la saison prochaine. Pour la NBA, rendez-vous dans un an Mike !


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top