Magic

Marreese Speights et le Magic c’est fait : salaire minimum pour Mo, sûrement un clin d’œil à sa détente

Marreese Speights

De toute façon, les sous du Magic sont tous dans le salon de Bismack Biyombo.

source image : youtube

On en parlait pas plus tard qu’hier, parce que taper un article par jour sur Marreese Speights sur TrashTalk fait partie de nos passions les plus assumées. C’est désormais officiel, le champion NBA 2015 avec les Warriors déménage pour la Floride pour amener un peu de verticalité à la raquette du Magic.

Car c’est bien connu, avec Jonathan Isaac, Aaron Gordon, Terrence Ross et Jonathon Simmons dans leurs rangs, les Floridiens avaient grand besoin d’un mec capable de monter un peu au plafond. Trêve de plaisanterie, c’est donc un vétéran confirmé qui rejoint le squad de Frank Vogel, et c’est Jeff Zillgitt qui a balancé l’info en fin de nuit sur Twitter :

Marreese Speights est tombé d’accord avec le Magic pour un contrat d’un an au minimum vétéran (2,1 millions).

Salaire minimum pour Mo, c’était le risque au cours d’une free agency où l’essentiel de la marchandise a trouvé preneur. Certains diront que la grosse Marreese méritait mieux, de par sa capacité à alterner le bucheronnage dessous et les buckets du parking. D’autres argueront que le n°16 de la Draft 2008 aurait mieux fait de rester du côté des Clippers plutôt que de chasser le contrat à tout prix. Résultat ? Le voici donc dans une franchise plus faible et pour un prix plus que raisonnable, dans une raquette où il devra malgré tout se faire une place. Pivot rugueux capable de s’écarter sur le périph’, Marreese devra partager le poste 5 (celui où il est le plus à l’aise) avec Bismack Biyombo et Nikola Vucevic, alors que s’il s’écarte de la raquette, il devra composer avec l’émergence d’Aaron Gordon et du rookie Jonathan Isaac, tous deux amenés à prendre des minutes à l’intérieur. L’occasion d’ailleurs de rappeler à Frank Vogel que c’est cool de faire jouer plein de mecs poste 4 mais qu’il est quand même mieux de pouvoir compter sur un mec dont c’est le vrai métier. A moins que vous ayez déjà vu un boulanger changer les plaquettes de votre Ford Fusion.

Avec 8,7 points et 4,5 rebonds en 15 minutes, Mo était en tout cas la saison dernière l’un des remplaçants les plus efficaces de la Ligue offensivement parlant. On parle quand même d’un mec en 20/10 sur une temps de jeu ramené à 36 minutes et qui amènera au moins toute son expérience à un groupe jeune et sans aucune référence si ce n’est la mauvaise habitude… de perdre 95% de leurs matchs en janvier. Philadelphie, Memphis, Cleveland, Golden State, Los Angeles et désormais Orlando, Marreese Speights continue en tout cas son tour des Etats-Unis en attendant d’autres aventures, si toutefois l’expérience chez Mickey ne s’avérait pas fructueuse.

Du scoring, un peu de fighting spirit et un peu d’expérience, voilà ce que récupère le Magic avec cette signature. Pour 2 millions la saison c’est plutôt pas mal, et de toute façon toutes les économies de la franchise sont dans un coffre fort chez Bismack Biyombo. Rend l’argent.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top