Magic

Marreese Speights et le Magic pourraient s’entendre prochainement : enfin un pote pour Mickey

Orlando Magic Mickey
Source image : YouTube

Encore agent-libre et souhaitant empiler les chèques rester sur le circuit, Marreese Speights est passé par Orlando pour tenter de gratter un spot dans leur roster : y’a moyen ou quoi ?

Sacré Mo. Aussi chanceux que malchanceux, le sniper essaye de trouver un toit sous lequel s’abriter, mais plus les jours passent et plus les spots deviennent indisponibles. Chanceux ? Dans le sens où avec une bague remportée chez les Wariors, il a pu rester dans la Ligue et se trimbaler avec le tatouage de vétéran qui a fait partie de la team championne en 2015. Malchanceux ? Dans le sens où remercié par les Clippers, il en chie pour trouver ne serait-ce qu’un bout  de banc pour la saison prochaine. Comme une forte odeur d’invitation à un camp d’entraînement tout ça, mais Mo Buckets ne désespère pas. Après être notamment passé par les bureaux d’Atlanta, l’intérieur a enchaîné avec Orlando où il espère poser son fessier cet été. La Floride, il connaît ça bien vu qu’il vient du coin. Mais est-ce que le Magic sera intéressé par le fait de débourser des sous sur ce poste et sur ce joueur ? Là est toute la question. En tout cas, les deux camps se sont rencontrés et une délibération aura prochainement lieu, ce qui déterminera aussi la suite des aventures de Marreese Speights.

Du côté de la franchise, il faut avouer que signer le vétéran aurait du sens. Déjà, si c’est pour le minimum donc autour des 2,3 millions de dollars l’année, on s’en sort bien financièrement parlant. Ensuite, au niveau du roster, il est difficile de trouver la moindre profondeur d’effectif dans le secteur intérieur de Frank Vogel. Nikola Vucevic, Bismack Biyombo, et sinon ? On demande de vrais intérieurs hein, donc les Aaron Gordon ou Jonathan Isaac, c’est sympa mais un peu léger. Enfin, au niveau technique, que demander de plus au Magic qu’un grand capable de planter derrière l’arc ? Cela fait une éternité qu’Orlando n’a pas pu sérieusement compter sur un géant capable d’écarter le terrain, et il en faudrait bien un pour permettre aux extérieurs d’agresser la raquette adverse. Avec ses 37% de réussite du parking l’an passé, sa confiance naturelle et son expérience, Speights pourrait finalement représenter une bien belle acquisition, et qui aurait du sens dans la logique de John Hammond. Au GM de voir si cela vaut le coup, et le coût.

Mo Buckets continue son petit Tour des States, pendant qu’on se fait le Tour de France. Pas de maillot à pois pour lui, mais peut-être à rayures et dans des tons blanc-bleu prochainement.

Source : David Pick – Twitter


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top