Nuggets

Mike Miller compare Nikola Jokic à Marc Gasol… et Pau Gasol : en gros, c’est le cauchemar des Français

Nikola Jokic
Source image : YouTube

Chers compatriotes, fidèles Français et donc victimes des sournoiseries espagnoles depuis des années, attachez vos ceintures. La comparaison du jour a de quoi nous donner des frissons, puisqu’elle concerne Nikola Jokic.

Le pivot des Nuggets a réalisé une immense saison 2016-17, en devenant une star dans les Rocheuses comme aux quatre coins de la Ligue. Entre son jeu de passes, son impact sur le jeu de Denver, sa capacité à scorer de n’importe quel endroit du parquet et le tout en ayant des qualités athlétiques assez limitées, le Joker s’est approprié le siège de futur franchise player de la franchise du Colorado. Ce qui a forcément créé son lot de comparaisons, dont la dernière vient de Mike Miller, son coéquipier aux Nuggets. Le vétéran était invité chez Altitude Sports Radio et s’est exprimé sur de nombreux sujets dont la présence d’un gars comme Jokic dans son effectif. Il est vrai que s’il y a bien une qualité première chez le bonhomme, c’est son envie de vouloir rendre ses copains meilleurs, en délivrant notamment des merveilles balle en main. Mais Nikola n’est pas qu’un distributeur planté en tête de raquette, c’est aussi un scoreur capable, un rebondeur solide et un poseur d’écran redoutable, grâce à sa carcasse imposante et sa bonne lecture du jeu. Tic-tac tic-tac, difficile de trouver un joueur qui puisse rassembler autant de qualités, alors qui pourrait-on bien prendre… Mike ?

“Je pense qu’une bonne chose qu’on a aujourd’hui à Denver, c’est le fait que Jokic est un de ces gars à qui la Ligue commence à faire attention, les adversaires commencent à comprendre qui il est. C’est une de ces superstars, je pense qu’il va devenir une superstar. Je crois qu’on va observer une plus grande maturité à l’entrée de cette future saison, et le fait que tout le monde veut jouer avec lui. Il joue ce type de basket, je le compare beaucoup à Marc et Pau Gasol, car je pense qu’il est vraiment comme eux. C’est super de jouer avec ces gars car ils contrôlent le jeu, ils ont un impact permanent sur le match sans avoir à scorer tout le temps.”

Manquait plus qu’un petit Rudy Fernandez dans le lot, une pincée de Juan Carlos Navarro, et on terminait dans les pommes. Allez, quart d’heure franchouillard terminé, avouons la pertinence du propos. Quand on voit la carrière menée par les frères Gasol, il est clair qu’on voit un mélange des deux chez ce bon Jokic. Lorsqu’on le place aux côtés de Pau Gasol, il est plus lourd, est davantage un vrai pivot, aime jouer au point-center, et préfère opérer dos au panier pour scorer. Et lorsqu’on le place aux côtés de Marc Gasol, il est plus fan de course en contre-attaque, il tire à distance depuis un poil plus longtemps, et a un profil un peu plus offensif que le pivot des Grizzlies. De là à faire de Niko un futur Hall of Famer, menant la Serbie à différentes médailles internationales ? Difficile à dire. Mais chez les Nuggets en tout cas, on se frotte les mains comme rarement. Car mine de rien, dans leur reconstruction, les fans de Denver ont une pépite au poste de pivot, un joueur qui souhaite mettre les autres en avant et n’hésitera pas à penser à sa pomme pour claquer une trentaine de points en trottinant. On a connu pire, comme redémarrage…

Et dire qu’on va devoir se le taper sur le circuit européen, lui aussi. Les duels avec Rudy Gobert vont prendre des proportions épiques !

Source : NBA.com/Nuggets


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top