Raptors

Kyle Lowry s’est assis avec DeRozan, Casey et Powell pour parler du futur : alors, quoi de neuf les gars ?

Kyle Lowry

“Eh tu prolonges ou j’te fais bouffer des légumes pendant un an”

Source image : NBA League Pass

Si les Cavs et Warriors sont les deux seules équipes encore en vie cette saison, 28 autres doivent préparer leur été dont une qui se situe au Canada : avec Kyle Lowry bientôt agent-libre, on transpire à Toronto.

Et c’est notamment pour cela que, comme Chris Haynes d’ESPN l’a rapporté hier, les cadres des Raptors se sont réunis pour un meeting de la plus haute importance. Présents autour de la table, selon plusieurs sources, étaient Kyle Lowry donc, Dwane Casey son entraîneur, DeMar DeRozan son grand copain et Normal Powell le petit jeune qui pousse bien. Objectif ? Selon certains, le coach de la franchise aurait voulu sensibiliser les siens à la “culture des équipes en Finales NBA”, puisque le petit verre pris entre amis a eu lieu – surprise surprise – du côté de la Baie d’Oakland. Un rendez-vous qui a permis d’évoquer plusieurs sujets avant d’aller justement assister au Game 1 tous ensemble, histoire de s’imprégner du niveau de jeu, de l’attitude et de ce qu’il faut faire pour en arriver à un tel stade. L’initiative est bien évidemment bonne venant de Casey, car elle part d’un principe éducatif assez bien pensé, qui vise notamment à stimuler ses joueurs. Regardez-les, regardez comment ils font, et visez ce modèle-là pour tenter de faire la même chose dans un an. Mais si la couverture était assez facile à comprendre, la traduction l’était tout autant.

De quoi veut-on parler ? De la prolongation de contrat du meneur, of course. Dans quatre semaines, Kyle Lowry sera agent-libre et pourra choisir de signer où bon lui semble. Il pourra soit prolonger au Canada, soit tenter une nouvelle aventure ailleurs. Une aventure très certainement moins capable de lui proposer de chances de titres, mais une aventure clairement plus généreuse financièrement parlant, puisque bien des franchises proposeront des chèques à 9 unités afin d’obtenir les services du vétéran. Et pour un joueur de 31 ans qui ne pourra pas négocier 36 futurs contrats dans sa vie, une telle situation demande des efforts venant des Raptors. D’où, et c’est là qu’on y vient, ce petit meeting entre collègues. DeRozan et Powell sont là pour rester, et Casey a eu la confirmation de son management qu’il ne serait pas renvoyé prochainement. Du coup, on modifie un poil son programme de fin de semaine, histoire de montrer un peu d’amour et de bonne volonté, quand dans un mois les opérations séduction venant des autres équipes auront leur petit effet. Est-ce que Lowry appréciera cette façon de faire, cette pensée et cette envie de bien faire ? Ou bien s’en battra-t-il royalement les couilles en décidant de changer de franchise ? La réponse dans un gros mois.

Inutile de préciser que Jonas Valanciunas, DeMarre Carroll et Serge Ibaka n’ont pas été invités, mais ça on vous laisse imaginer pourquoi.

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top