Equipes

Warriors et Cavs intouchables : une équipe fera-t-elle 12-0 et si oui… laquelle des deux ?

Warriors The Finals trailer Anto Melo

Invincibilité jusqu’aux Finales…?

Source image : twitter / @warriors

Cette semaine est encore une semaine de repos pour les Cavs comme les Warriors. Après deux sweeps sans bavure, les deux armées infernales sont destinées à se retrouver en Finales NBA… mais avec quel bilan ?

C’est la question qui fait mousser les médias américains et agiter les comptoirs de l’Hexagone. En voyant le niveau de domination des joueurs de Cleveland et de Golden State, il existe bien un scénario dans lequel le duo se retrouve pour la série ultime en ayant tout simplement balayé sa conférence. Est-ce vraiment possible ? Les Cavs qui pourraient sweeper Boston ou Washington et les Warriors qui en feraient de même avec Spurs ou Rockets ? Sur le papier, évidemment, cela semble compliqué. Car au-delà des résultats de matchups en saison régulière, on se dit que la garde sera bien baissée à un moment donné, que ce soit dans le camp de Tyronn Lue ou de Mike Brown. Jamais à l’abris d’une soirée durant laquelle plus aucun shoot ne rentre. Jamais à l’abris d’une blessure qui vient emmerder les plans locaux. Jamais à l’abris d’un John Wall Game, d’un Isaiah Thomas Game, d’un Kawhi Leonard Game ou encore d’un James Harden Game. Mais il faut tout de même qu’on se pose cette question, car lorsqu’on voit la forme actuelle des Cavs et des Warriors, leur confiance, et surtout cette envie de montrer à l’autre qu’il est encore meilleur dans sa destruction des opposants, on peut concevoir un… troisième sweep consécutif.

Côté Warriors, l’équation peut sembler assez simple. En effet, les Spurs sont privés de Tony Parker pour le reste de la saison et Kawhi Leonard est en train de vivre un calvaire entre sa cheville et son genou. Du coup, même si San Antonio peut s’échapper du piège de Houston, la finale de conférence contre Golden State pourrait être un carnage réservé à Patty Mills et Pau Gasol. Concernant les Rockets, il y a là aussi quelques grimaces à faire en ayant perdu Nene dans la série en cours. Non pas que le Brésilien soit l’arme fatale de la franchise texane, mais ne pas jouer les Warriors au complet revient à signer une potentielle mise à mort publique. Comme on peut le voir, que ce soit pour Gregg Popovich comme pour Mike D’Antoni, l’arrivée en finale de conférence se ferait déjà en boitant, sympa pour affronter GS. Maintenant, s’il devait y avoir un “avantage” ? On le donnerait quand même aux Rockets, qui ont la puissance offensive pour tenir le regard avec les Dubs et n’ont pas les même handicaps que ceux des Spurs. Certes, le collectif de San Antonio a de quoi tenir tête avec les Warriors dans un bon soir, mais pas avec un Kawhi qui serre les dents et un Parker en starco.

Côté Cavs, on est dans un autre type de modèle. Il est là aussi assez simple, mais n’a pas la même forme. Car lorsqu’on se penche sur les soldats de Cleveland, il y a un homme qui peut à lui seul décider du sort de la série. Quand on se rend compte du niveau de jeu proposé ou plutôt imposé par LeBron James en ce moment, il y a clairement de quoi revoir tous nos pronostics. Combien étaient-ils à annoncer un sweep des Raptors ? Ou plutôt, combien avaient prévu que les Cavs démarreraient par un 8-0 ? Le King ne lâche plus aucun match, plus aucune possession, et c’est ça qui redéfinit nos prédictions. Boston a l’avantage du coaching et d’une défense qui peut contrarier les champions en titre, mais LeBron a montré que le TD Garden était son jardin personnel, pour ne pas dire ses chiottes. Washington a plus de talent sur les postes cruciaux et pourrait faire mal dans une grosse soirée offensive, mais leur rempart est tellement cartonné qu’on ne préfère pas imaginer ce que Kyrie Irving et Kevin Love pourraient faire. S’il devait là aussi y avoir un “avantage” ? On le donnerait aux Wizards, pour sa capacité à pouvoir prendre feu. Mais ce serait vraiment en croisant les doigts pour que les astres soient alignés, car en face Cleveland est à un niveau clairement au-dessus du reste de l’Est.

Impossible qu’il puisse y avoir 12-0 à l’Est comme à l’Ouest, n’est-ce pas ? Comme on disait qu’il était impossible de revenir de 3-1 en Finales NBA, qu’il était impossible de tourner en triple-double de moyenne et ainsi de suite. Ces Playoffs sont ultra-dominés par les Cavs et les Warriors. On préfère rester dans le rationnel en affirmant que ces deux équipes lâcheront au moins un match en finale de conférence, mais c’est peu dire si on s’avance sur la pointe des pieds…

Les visiteurs ont tapé :

1 Comment

1 Comment

  1. Julien

    11 mai 2017 à 12 h 21 min at 12 h 21 min

    Je ne vois pas les Warriors sweeper Houston ou San Antonio, si une des deux doit faire un 3° sweep, c’est forcément Cleveland.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top