Suns

Devin Booker assassine les Mavs au buzzer : point d’exclamation sur une nuit à 36 points

Une duel entre Mavs et Suns, c’est souvent serré et avec un finish mémorable. Le match d’hier soir n’a pas dérogé à la règle, en voyant Devin Booker planter le tir de la gagne à la dernière seconde (100-98).

Mieux vaut avoir le coeur accroché en ce moment, si on supporte la franchise de l’Arizona. Dernièrement, on avait observé Tyler Ulis arracher la victoire des mains des Celtics, cette fois c’est le sniper au visage enfantin qui s’est occupé du money-time. Pourtant, ils ne sont pas nombreux à pouvoir prendre Wesley Matthews en isolation, l’arrière des Mavs étant un des cadenas les plus respectés du circuit. Mais comme Devin le disait après la victoire, il avait justement demandé à être en tête-à-tête sur cette action, se sentant capable de sanctionner son défenseur sans avoir à créer une aide défensive de Dallas. La jeunesse de l’un contre l’expérience de l’autre, pour une fois c’est Booker qui a pu faire le fou-fou en plantant le tir de la gagne sur le museau de Matthews. Il faut dire que le bonhomme était particulièrement chaud sur ce dernier quart-temps, rentrant tous les gros tirs importants des Suns afin de les garder dans le match. Et avec 25 de ses 36 points marqués après la pause, Booker s’offrait un finish remarquable en terre texane.

Cela faisait d’ailleurs plus d’un mois qu’on ne l’avait pas vu dans ces hauteurs-là, c’est-à-dire la trentaine. Non pas que Devin était maladroit, mais la gonfle se partageait pas mal et il n’avait pas besoin de craquer le plateau des 35-36 au quotidien. Le sniper des Suns a ainsi offert une nouvelle belle victoire aux siens, ce qui n’arrange pas forcément leurs plans dans l’attente de la future Lottery, mais peu importe. Pour ce jeune groupe qui a besoin de construire des fondations futures, gagner à Dallas est une bonne brique sur laquelle se poser. Côté Mavs d’ailleurs, difficile de ne pas s’en vouloir après la bonne forme récemment montrée par les hommes de Rick Carlisle. Heureusement que Portland a également perdu son match contre Washington, sinon c’était la catastrophe au niveau de la course aux Playoffs. Les Blazers seront d’ailleurs ravis de jouer en back-to-back, contre une petite piquante qu’on appelle… les Suns. Comme quoi, le calendrier est assez bien fait.

Retour à la maison pour jouer les soldats de l’Oregon ce soir, sortez vos lunettes de soleil car le duel entre Devin Booker et C.J. McCollum risque de briller bien fort !

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top