Bulls

Les Bulls craquent : troisième défaite de suite, probablement la plus dégueulasse de leur saison

Bulls

On a pu en décréter, des moments fond de la piscine pour les Bulls cette saison. Mais cette nuit ? Les hommes de Fred Hoiberg ont fait très fort, en allant se viander à Orlando. Bien ouej les taureaux.

C’est limite osé, de pouvoir donner ce titre aussi “tôt” dans la saison. Tellement frustrante, irrégulière et capable de nous faire grimacer, qu’on pourrait débattre pendant des heures sur le spot où placer le revers de cette nuit face au Magic. Et il reste assez de temps pour que les soldats de l’Illinois nous resservent un peu de soupe encore plus dégueulasse, sauf qu’on a quand même eu droit à un sacré cru ce mercredi. En début de rencontre pourtant, tout roulait bien puisque Jimmy Butler serrait les dents même en étant malade, Jerian Grant et Robin Lopez faisaient le job et Orlando confirmait ses tristes résultats récents en prenant 10 points de retard. Attaque pauvre, des hooks airball de Biyombo pour ne donner qu’un exemple symbolique, et une défense à revoir, le Magic était bien loin de profiter de la gueule de l’effectif d’en face. Et finalement, en seconde période, c’est tout l’inverse qui s’est produit : réveil d’Orlando, enterrement des Bulls.

Et quand on vous dit enterrement, c’est un vrai enterrement. Un durant lequel Butler n’a plus assez de force pour rentrer ses tirs, un durant lequel Elfrid Payton valide un second triple-double consécutif, un durant lequel Chicago ne plante que 14 points sur le Magic dans le dernier quart, un durant lequel Nikola Mirotic est définitivement gardé sur le banc alors qu’il faut peut-être penser à planter quelques points. Même avec des hôtes qui tendaient la joue, les Bulls n’ont pas pu finir le deal et c’est une troisième défaite de suite qui a été imposée aux joueurs de l’Illinois. Pour continuer dans les bonnes nouvelles ? Miami a fait le job contre Charlotte et a donc encore plus réduit l’écart dans la bataille pour la huitième place à l’Est, et nos amis de Chitown affronteront une petite équipe de basket qu’on appelle les Houston Rockets ce vendredi. Le tout, évidemment, avant de jouer à Boston ce dimanche en antenne nationale, un combo qu’on imagine délicieux pour un Dwyane Wade certainement déprimé devant sa téloche.

Pourquoi battre les Warriors au United Center, quand tu peux te chier dessus les jours suivants ? Les montagnes russes continuent pour les Bulls, sauf que celles-ci pourraient mener à la place du con ultime : 9ème, pas de Playoffs, la tête entre les jambes.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top