Heat

Dion Waiters a encore pris feu : trois bombes dans le money-time, Miami se rapproche du Top 8 !

Dion Waiters

La course au Top 8 continue pour le Heat, et hier soir c’est Dion Waiters qui a géré le money-time, pour assurer la victoire des siens à domicile (108-101) : encore un petit effort !

Encore un, allez, un dernier, pour définitivement s’installer dans l’élite de l’Est. Depuis le début de la nouvelle année civile, les hommes d’Erik Spoelstra proposent un basket inspiré avec des résultats costauds. Hier soir, un nouvel exemple était disponible à l’American Airlines Arena, puisque le Heat retroussait ses manches au meilleur moment pour assurer la fête à domicile. Face à un très gros Kemba Walker et en voyant Nico Batum quitter les siens suite à un pépin à la cheville, les soldats de Miami s’offraient un dernier quart à 27-15 sous l’impulsion du grand Dion Waiters. On avait déjà vu la bête à l’oeuvre en claquant de gros shoots dans les moments chauds, Steve Clifford a eu droit au même tarif en se prenant trois énormes bombes dans les 4 dernières minutes de la partie. Quand vous défendez aussi dur et que vous terminez la séquence avec un bruit de ficelle, il y a de quoi rager. Mais pour le Heat, la frustration était lointaine avec cette nouvelle victoire.

Car au-delà du public qui se régalait en voyant Waiters nous lâcher des célébrations divines sur chaque gros tir, c’est surtout le succès combiné avec la défaite des Bulls qui rapprochait un peu plus Miami du Top 8. Oui, l’objectif est bien d’aller en Playoffs et lointaines semblent les semaines de début de saison durant lesquelles le tanking semblait affirmé. Aujourd’hui, Erik Spoelstra est en train de taper du poing sur la table pour le titre de Coach de l’Année, et c’est peu dire si le stratège de Floride a de quoi être optimiste sur cette fin de saison. Six des sept prochains matchs à domicile, deux contres des équipes de Playoffs, une belle opportunité. Mettre définitivement la pression sur les Bulls et les Pistons, rejoindre le Top 8 en finissant le job sur les dernières journées de la régulière, et faire de cette saison un immense rollercoaster pour leurs fans. On aurait difficilement pu croire, comme pour Dallas, que cette franchise serait aux portes des Playoffs quand on baissait les yeux fin-novembre. Mais nous y voici !

Et avec un Dion Waiters aussi confiant, le Heat peut clairement passer une fin de mois de mars prometteuse. Pour Spoelstra, please, allez nous chercher cette huitième place, qu’il puisse affronter LeBron et les Cavs au premier tour…

Couverture

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top