Celtics

Vexés comme des poux, les Celtics en back-to-back rendent visite aux Clippers

Jae Crowder, Boston Celtics, Los Angeles Clippers

Jae Crowder et les Celtics, frustrés, tenteront de rebondir face aux Clippers.

Les Los Angeles Clippers, enfin relancés par leur victoire sur les Bulls, reçoivent au bout de la nuit des Boston Celtics remontés comme des pendules, après leur défaite aussi laide que rageante hier à Phoenix.

Si les Celtics sont toujours solides deuxièmes de la Conférence Est derrière les Cavaliers, grandissimes favoris pour accéder aux Finales NBA, ils n’ont plus que deux victoires d’avance sur les Wizards, qui n’en finissent plus d’étonner, et trois sur les Raptors. Il faut dire que la défaite d’hier n’a pas aidé à maintenir le petit matelas d’avance que les Celtics avaient sur leurs poursuivants. Pendant que Washington galérait à la maison à se défaire d’un Magic loin d’être intimidant, les bostoniens pataugeaient chez les non moins inoffensifs Phoenix Suns. Oui, mais les Wizards ont gagné (115-114), grâce à un Bojan Bogdanovic brûlant. Les Celtics, eux, ont perdu (109-106), crucifiés sur le gong par Tyler Ulis, suite à une perte de balle stupide. Ce revers a au moins le mérite de piquer au vif les hommes en vert.

Isaiah Thomas, auteur hier de 35 points (à 40% au tir), 5 assists et 2 steals, n’est pas dupe. S’il a osé dire que « les dieux du basket n’étaient pas avec nous ce soir », il sait surtout que « (les Celtics) auraient dû gagner ce match », et qu’ils ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes. D’ailleurs, le lutin celte, d’ordinaire si glacial sur la ligne des lancers francs, en a raté un décisif. Il aura certainement à cœur de se racheter cette nuit. Jae Crowder, fautif sur la dernière possession, a lui aussi hâte d’en découdre. Il a confessé après le match « avoir mis (Isaiah Thomas) dans une mauvaise situation et ça nous a coûté le match ». Remonté, il a ajouté : « Ce match sera derrière moi avant même qu’on atterrisse à L.A., croyez-moi ». En effet, on veut bien le croire, les Celtics vont à Los Angeles défier les Clippers pour oublier au plus vite l’immonde prestation livrée face aux Suns. Cette nuit, ils pourront très certainement compter sur Avery Bradley, ménagé hier. La présence d’Al Horford, légèrement blessé au coude face aux Lakers vendredi, reste toujours en suspens.

Les Clippers se sont eux donnés un peu d’air samedi à Chicago. Alors que la crise pointait le bout de son nez, ils se sont défaits des Bulls (101-91). Dans la lutte pour la quatrième place de la Conférence Ouest, l’opération est quasi parfaite puisque, dans le même temps, les Grizzlies ont été châtiés à Houston (123-108) et le Thunder a perdu hier à Dallas (104-89). Seul le Jazz s’en est sorti miraculeusement en prolongation grâce au game winner de Rudy Gobert, reprenant in extremis un air ball bien moche de George Hill. Cette victoire à Chicago, les Clippers la doivent largement à Jamal Crawford, étincelant offensivement. A 36 piges, l’arrière ne semble pas supporter le poids des années. Même si son rendement a tendance à baisser cette saison, avec seulement 12,3 points de moyenne en sortie de banc, le soliste des Clippers a retrouvé de sa superbe au United Center, inscrivant 25 points à 10/17 au tir. Le vétéran commente : « (Coach) Doc (Rivers) et mes coéquipiers veulent toujours que je sois plus agressif, que je sois une arme et une menace permanente ». Les Clippers, au complet pour affronter les Celtics cette nuit, vont pouvoir s’appuyer sur le talent de Jamal Crawford en attaque. Il faudra cependant rester sérieux en défense, retrouvée contre les Bulls, mais qui faisait terriblement défaut ces derniers temps.

Pour les plus téméraires d’entre vous, on se donne rendez-vous à 4h30 (heure française) au Staples Center pour voir les Clippers enchaîner et rester au contact de Utah… ou les Celtics rebondir afin de protéger leur deuxième place avant de poursuivre leur road trip à Oakland, pour affronter Golden State.

Source texte: ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top